24 heures dans la vie d'une valise....



Dimanche 3 mai - 22 heures... « En route pour de nouvelles aventures ! » ai-je pensé, tandis que mes propriétaires me remplissaient, bien décidés à y faire entrer la totalité des biens matériels qu'ils avaient accumulés sur terre !
À chaque voyage, c'est le même rituel : ils me surchargent, me pèsent, puis se disputent pour décider ce qui doit finalement être retiré pour pouvoir me fermer.
valise1.png

Lundi 4 mai - 5 heures du matin...
Ce matin j'ai eu encore droit à l'habituelle demi-heure de réorganisation avant de pouvoir enfin prendre le chemin de l'aéroport. Mais les choses ont pris une tournure inattendue et différente, car cette fois-ci, nous partions du Terminal 5 !

5h30...
C'est en arrivant au Terminal 5 que j'ai découvert un parking immense, sans doute le plus grand que j'avais vu de ma vie!
Mes propriétaires m'ont ensuite traînée jusqu'au bâtiment principal du Terminal 5, sur mes vieilles roues fatiguées, grinçantes et endolories par tant de mauvais traitements subis lors de notre dernier voyage. Mes propriétaires avaient alors trouvé très amusant de me faire emprunter une allée de gravier.

Mais ces douleurs passées ont été vite oubliées lorsque j'ai aperçu ce qui se tenait devant moi. J'ai eu l'impression de pénétrer dans une gigantesque galerie d'art. Une verrière en forme de vague délimitait un vaste espace ouvert, éclairé par les rayons du soleil qui venaient frapper des oeuvres d'art savamment réparties dans le hall, lui donnant une dimension à la fois très professionnelle et très humaine. Le sol de couleur claire ne faisait qu'ajouter au sentiment de sérénité et de légèreté de l'ensemble.
Tout en me préparant psychologiquement à l'épreuve toujours assez chaotique et douloureuse que j'ai l'habitude de vivre dans les aéroports et leurs sous-sols interminables, quelle fut mon agréable surprise de me retrouver à traverser ce hall, malgré le peu de ménagement de mes propriétaires qui me cognaient au passage contre nombre de mes congénères.

valise2.png


6h20...

L'attente à l'enregistrement ne s'est même pas fait sentir, car il n'y avait tout simplement personne dans la zone de dépose rapide « Fast Bag Drop ».

Fast Bag Drop :
La fonction « Fast Bag Drop » fait partie intégrante du système de gestion des bagages du Terminal 5. Une fois l'enregistrement effectué, en ligne ou sur une borne, il vous suffit de déposer vos bagages à l'un des 96 points « Fast Bag Drop » - dès 5 heures du matin - avant de vous rendre au contrôle.


La gestion des bagages de la compagnie s'est également beaucoup améliorée depuis que celle-ci a regroupé plus de 90% de ses opérations à Heathrow dans un même bâtiment.


Avant même de me rendre compte de ce qui se passait, je me suis retrouvée sur un tapis roulant, puis dans un monte-charge, qui m'a déposée un niveau plus bas, dans une salle d'attente exclusivement réservée aux bagages.
En chemin, j'ai retrouvé pas mal d'amis, et notamment mon vieil ami Sam Sonite. Ensemble, nous nous sommes remémoré toutes les aventures que nous avions vécues, au fil des ans. Nous sommes tous les deux de vieux habitués des voyages en avion et ne sommes pas étrangers aux coups durs qu'ils peuvent comporter.
Alors nous avons prié pour que cette fois-ci, tout se passe bien.
valise3.png

6h40
Nous n'avons pas tardé à découvrir un vaste réseau de tapis roulants, couvrant au total plus de 18 km, et acheminant avec efficacité et en toute sécurité une foule de bagages internationaux de toutes les tailles et de toutes les formes. J'ai vu plusieurs de mes collègues passer sous l'oeil vigilant de ce qui semblait être une série de détecteurs très sophistiqués et j'ai immédiatement ressenti un pincement au coeur. La dernière fois que j'avais traversé l'une de ces machines, j'avais été secouée dans tous les sens, pire que dans les auto-tamponneuses.

valise4.png

Mais fort heureusement, cette fois-ci, au Terminal 5, tout s'est passé beaucoup plus calmement. Je me suis vite retrouvée confortablement installée, pour un voyage tout en douceur le long d'un tunnel aux multiples bifurcations certes, mais bien éclairé. Mon appréhension a rapidement fait place à un sentiment d'émerveillement, tandis que je filais ainsi, à une vitesse que je n'avais jusqu'alors jamais atteinte. Je sentais le vent souffler dans ma poignée, le code-barres accroché à mon cou déterminant les moindres courbes de mon trajet.
La promenade n'a pas tardé à prendre des allures de montagnes russes : après un virage serré, j'ai glissé le long d'un toboggan, qui m'a déposée sur un autre tapis roulant. C'est là seulement que j'ai rencontré le premier être humain depuis mon départ : un homme m'a attrapée par le col et m'a délicatement mais fermement entraînée vers un grand conteneur métallique, où étaient placés sacs et valises, après un dernier contrôle au scanner, pour être ensuite emportés vers leurs avions respectifs. Si seulement mes propriétaires pouvaient s'inspirer des méthodes appliquées au Terminal 5, pour me traiter avec un peu plus de respect !
valise5.png

7h00...
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je me suis retrouvée à bord de mon avion, prête à décoller. Contrairement à mes voyages antérieurs, où j'avais passé les minutes précédant le départ à reprendre mon souffle et à soigner les bosses reçues en chemin, j'étais fraîche et dispose, attendant avec impatience le moment du décollage. J'étais d'excellente humeur, encore sous l'effet de l'adrénaline libérée par mon passage à grande vitesse sur le convoyeur.


valise6.png

7h25 - 9h45
Vol Londres Heathrow à Paris Charles De Gaulle - BA0304
Une heure et vingt minutes plus tard, j'étais à Paris, où j'ai passé une folle journée en compagnie de mes propriétaires, qui m'ont traînée sans ménagement (j'ai l'habitude) de boutique en boutique. J'ai juste eu le temps de reprendre mon souffle au moment de la pause déjeuner, un intermède plutôt agréable, sur les marches du Sacré-Coeur.
Sans que je comprenne bien pourquoi, à l'heure du retour, j'avais nettement l'impression d'être beaucoup plus lourde et comprimée qu'à l'aller. Bizarrement, c'est une sensation que je ressens très souvent, quand je rentre à la maison...

20h15 - 20h35 - Vol Paris Charles De Gaulle à Londres Heathrow - BA0327
En retrouvant le Terminal 5, j'ai de nouveau été frappée par toutes les attentions auxquelles j'avais désormais droit.

20h50...
Sans perdre de temps, les conteneurs de bagages ont été chargés avec soin et méthode sur des véhicules qui les ont prestement emportés jusqu'au bâtiment d'arrivée et, quelques minutes plus tard, nous étions tous en train de tourner sur le tapis roulant, attendant gentiment qu'on vienne nous chercher. Je crois bien que c'est la première fois que je suis arrivée dans le hall des bagages avant mes propriétaires. D'ailleurs, j'ai bien vu leur surprise, quand ils m'ont saisie brutalement, pour ensuite projeter ma pauvre carcasse usée et fatiguée contre l'un de mes compagnons d'infortune, qui attendait à côté d'eux.

Lundi 4 mai - 22 heures...

C'est bien la première fois que je suis triste qu'un voyage se termine. Ce soir, vingt-quatre heures après mon départ, à l'heure où j'écris ces lignes, rangée dans un placard, dans l'attente incertaine d'un nouveau voyage, je me prends à espérer que, la prochaine fois, j'aurai encore la chance de goûter aux charmes du Terminal 5.


Le T5 en quelques chiffres
o La construction du Terminal 5 a coûté 4,8 milliards EUR.
o Ce nouveau terminal est cinq fois plus grand que le Terminal 4.
o Ses cinq niveaux couvrent une superficie équivalente à celle de 50 terrains de football.
o Le hall des départs comporte 96 bornes d'enregistrement automatique et 140 comptoirs passagers (coût : 67 millions EUR).
o Les salons couvrent 15 000 m2 (soit l'équivalent de deux terrains de football).
o 24 000 m² de revêtement mural en verre réfléchissent la lumière. Facile à nettoyer, le vitrage a été posé sur des murs blancs, mais la teneur en fer du verre procure une teinte turquoise.



****
Article proposé par British Airways, www.terminal5.fr
****


Booking.com

Les deals du moment
Votre voyage







Booking.com

Actualités et événements incontournables

  • La donation - Tréméac : en 2017 jusqu'ennovembre

    L'exposition met en valeur une collection d'arts graphiques qui regroupe le dessin, la peinture, la photographie, le design, l'estampe. Les œuvres exposées possèdent leur originalité, avec la qualité en plus propre aux vrais artistes

  • Festival Les Vendredis des P’tits Loups : en 2017 jusqu'enaoût

    Le Festival Les vendredis des P’tits Loups constitue un rendez-vous très important pour les enfants. Tous les vendredis du mois de juillet et du mois d’août seront dédiés à des spectacles, des jeux, des activités sportives gratuits. Et cerise sur le ...

  • Carnaval de Gualeguaychu : de janvier à mars 2017

    Le Carnaval de Gualeguaychu est classé le troisième carnaval le plus important au monde, après celui de Rio de Janeiro et de Venise. Il a lieu chaque année, pendant les samedis de janvier, les samedis de février et le premier week-end de mars, dans l...

  • Festival de Música de Monteverde : de janvier à avril 2017

    Le Festival de Música de Monteverde se déroule pendant la haute saison, c'est-à-dire du mois de janvier au mois d’avril. Pendant ce festival, les rues de la ville sont le théâtre de nombreux concerts de musique : jazz, musique classique, latine, regg...

  • Salon Internationale du Livre : de janvier à février 2017

    Le Salon International du Livre du Caire se tient de fin janvier à début février à Nasr City. Il rassemble chaque année plus de 3 000 participants et pas moins de 3 millions de visiteurs, c’est le plus important salon du livre du Moyen-Orient et l’u...

  • Fête du milieu de l’hiver : de janvier à février 2017

    La Fête du milieu de l’hiver appelée Thorrablót est une fête viking qui se déroule au mois de janvier-février. Pendant tout un mois, la gastronomie viking est à l’honneur. La majorité des restaurants servent exclusivement des plats traditionnels vik...

  • Festival de Vat Phou : de janvier à février 2017

    Le Festival de Vat Phou de Champassak se tient chaque année le 15ème jour de la Lune croissante du troisième mois, soit au mois de janvier ou février. Cette fête-pèlerinage est ponctuée par de nombreuses manifestations : spectacles de danse folkloriq...

  • Festival des Eléphants : de janvier à février 2017

    Le temple de Vat Phou Asa situé à Kiet Ngong organise chaque année fin janvier ou début février (cela dépend du calendrier lunaire) le Festival des Eléphants. Cette manifestation a lieu un jour avant la cérémonie de l’aumône. Plusieurs activités cu...

  • Festival International du Film Court de Kuala Lumpur : de janvier à février 2017

    Le Festival International du Film Court de Kuala Lumpur (KLIS) est le seul festival du genre en Malaisie. L’événement a lieu de fin janvier à début février. Il rend hommage aux courts métrages tous genres confondus. Durant le festival, les spectateur...

  • Jardin remarquable de Baudouvin : de janvier à décembre 2017

    Un paradis vert pour la détente et pour les yeux, des animations aux thématiques diverses dont la liste est longue - tout cela concentré dans le Jardin remarquable de Baudouvin, un site qui a reçu plusieurs prix d'excellence.
    20 000 visiteurs ...

Voir tous les évènements