L'histoire de la Turquie... dans ses grandes lignes



Photo L'histoire de la Turquie... dans ses grandes lignes

Pas facile de résumer la riche histoire de la Turquie en quelques lignes... cependant, il est toujours intéressant d'être au fait des événements majeurs qui ont marqué l'histoire du pays que l'on visite. A nous ensuite, de nous plonger plus avant dans les périodes qui nous passionnent.

 

L'Antiquité :

  • Les premières occupations humaines dans la péninsule anatolienne sont parmi les plus anciennes du monde. L'empire Hittite émerge au XVIIIéme siècle avant JC, ils seront remplacés par les Phrygiens, puis les Cimmériens, les Lydiens, les Lyciens, avant d'être occupés par les grecques vers 1200 avant JC.
  • L'empire perse achéménide prend le pouvoir au VI et Véme siècle avant la reconquête grecque par Alexandre le Grand.
  • Différentes royaumes grecs émergent sur le territoire (Cappadoce, Bithynie, Pergame, Pont...), ils seront submergés par les romains en 324 avant JC.
  • A la séparation de l'empire romain, Byzance (future Constantinople) devient la capitale de l'empire romain d'orient, c'est à dire l'empire Byzantin.

Le Moyen-Âge :

  • Les Turcs sont à l'origine un peuple nomade d'Asie qui conquièrent les territoires vers l'ouest.
  • En 1299, le sultan Oghouz Osman 1er commence la conquête de l'Anatolie, cette conquête sera incessante jusqu'au règne de Soliman le Magnifique au XVIéme siècle, l'empire s'étale alors largement dans les balkans, en Grèce, en Égypte ou même en Arménie.
  • En 1459, le sultan Mehmet II conquiert Constantinople, c'est la fin de l'empire Byzantin et le début de l'empire Ottoman. Constantinople prend alors le nom d'Istanbul.

Du XVIe au XIXe siècles :

  • L'empire Ottoman joue un rôle important en Europe mais à partir du XVIIéme siècle (notamment avec la défaite de Vienne en 1683), l'empire commence à perdre des territoires et à péricliter.
  • La Turquie perd peu à peu tout ses territoires au XVIIIéme siècle puis au XIXéme siècle. Seule l'Arménie restera sous la coupe de l'empire Ottoman et sera le théâtre d'un génocide au début du XXéme siècle.

Le XXe siècle :

  • A la fin de la Première Guerre Mondiale, le traité de Sèvres partage l'empire Ottoman.
  • Mustafa Kemal Attaturk mène la guerre républicaine et reconquiert une grande partie des territoires. Le traité de Lausanne attribue l'Anatolie et la Thrace orientale à la Turquie, les arméniens sont chassés du territoire turc et la minorité grecque de Turquie est échangée avec la minorité turque de Grèce. Mustafa Kemal est élu premier président de la république de Turquie.
  • Le nouveau parlement turc balaye les vestiges de l'empire Ottoman avec la volonté de créer un État moderne et laïque.
  • Lors de la Seconde Guerre mondiale la Turquie reste neutre et en 1947-1948 elle signe des accords de coopération militaire et économique avec les États-Unis. En 1946 le partie démocrate arrive au pouvoir et le laïcisme de Kémal subit ses premières remises en cause.
  • En 1960, un coup d'État militaire renverse le gouvernement, le général Gürsel fait adopter une nouvelle constitution garantissant les libertés démocratiques et de nouvelles élections portent au pourvoir Ismet Inonu en 1961.
  • En 1971, un nouveau coup d'État militaire a lieu, les militaires gardent le pouvoir un an avant de rendre le pouvoir au civil. Les militaires prennent de nouveau le pouvoir en 1980 et organise des élections tout en gardant un rôle important dans la constitution.
  • A partir de 1991, la Turquie est candidate à l'entrée dans la CEE (puis à l'UE), de nombreuses réformes sont mises en place pour satisfaire à cette candidature.
  • En 2002, le parti AKP, islamiste modéré, remporte les législatives. Le rôle des militaires diminue dans les institutions gouvernementales.        


Booking.com

Les deals du moment


Votre voyage en Turquie







Booking.com

Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi