La cuisine à Rome



La cuisine romaine se différencie par ses influences rurales et juives. Il s'agit d'une cuisine pauvre à l'origine mais elle reste simple, saine, nutritive... et savoureuse.Elle demeure assez variée : spécialités à base de pâtes, de viande (blanche seulement), d'abats divers, de poissons (malheureusement très chers à Rome) et quantité de recettes à base de légumes (artichauts à la romaine, etc.).Elle ne se veut pas particulièrement raffinée, mais reste une cuisine qui se réjouit de respecter les saisons et qui ne s'est jamais vraiment distanciée de la nature et de son terroir. La tradition culinaire propose le jeudi les gnocchis, le vendredi la morue et le samedi les tripes.Alla giudea : les influences juives dans la cuisine romaine

Si les influences juives sur la cuisine romaine restent souvent mal connues, elles n'en paraissent pas moins fondamentales (sans que l'on sache vraiment l'expliquer. Les restaurants du Ghetto s'attachent fort à préserver toutes ces recettes, mais quantité de restaurants romains offrent des plats juifs, parfois même sans le savoir. À citer les nombreuses charcuteries à base de boeuf et d'innombrables pâtisseries.

Le plus célèbre exemple reste le carciofi alla giudea. L'artichaut, débarrassé de ses parties les plus dures, se propose ouvert, aplati puis passé à la friture. Il existe aussi l'agnello alla giudea, recette typique de Pâques, avec une sauce à base d'oeuf et de citron, les concia, des courgettes frites et marinées, ou encore une tourte aux endives et aux anchois.


Booking.com

Les deals du moment


Votre voyage à Rome







Booking.com

Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi