Le paludisme



Le paludisme

Le paludisme connu également sous le nom malaria est une maladie infectieuse due à la piqûre de moustiques anophèles. Ces derniers opèrent entre le coucher du soleil et l'aube. Cette maladie n'est pas à prendre à la légère, quand on sait qu'en Afrique toutes les 30 secondes un enfant meurt à cause du paludisme. D'ailleurs selon l'OMS c'est la maladie parasitaire la plus dangereuse dans le monde. Si vous comptez vous rendre dans une zone impaludée, soyez très vigilant et lisez ces quelques recommandations elles peuvent vous être vitales.

Le paludisme préventions

Si vous comptez vous rendre dans une zone à risque il faudra être très vigilant, la prévention peut limiter la contamination, mais elle ne l'annule pas. Voici quelques règles à respecter : - Dormez sous une moustiquaire imbibée de répulsif (type perméthrine ou deltaméthrine, deux substances les plus recommandées pour imprégner les tissus). - Mettez des vêtements qui couvrent l'ensemble du corps : pantalon et t-shirt ou chemise manches longues de préférence ajustés aux extrémités. - Privilégiez les vêtements de couleur claire. Evitez la couleur jaune, elle attire les moustiques. - Evitez le port des sandales, préférez plutôt des chaussures fermées avec chaussettes. - Vaporisez de l'insecticide sur vos vêtements et renouvelez la vaporisation régulièrement. - Appliquez du répulsif anti-moustique sur les parties du corps non couvertes : (visage, mains, etc.). Application à renouveler toutes les 4 heures. - Appliquez dans la chambre toute sorte de répulsif : diffuseurs électriques, insecticide, etc. En parallèle de ces préventions il faudra suivre un traitement contre le paludisme, il s'agit de la chimioprophylaxie. ATTETION c'est un traitement préventif et non un médicament qui guérit le paludisme. La prise de ce traitement commence la nuit du départ en voyage, se poursuit tout au long du séjour et jusqu'à une semaine après le retour de la zone impaludée. Il faudra consulter un médecin avant, en effet on ne vend ce traitement que sous ordonnance. Il est recommandé aux femmes enceintes et aux bébés d'éviter si possible de se rendre dans une zone impaludée. La majorité des médicaments contre le paludisme sont contre-indiqués aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge.

Le paludisme symptomes

Une personne piquée par un moustique impaludé ne se rend pas compte tout de suite. Les premiers symptômes ne commencent à se manifester qu'une semaine après la piqûre, voir même plusieurs semaines. Généralement ils se manifestent après 8 à 30 jours de l'exposition. Les symptômes de la maladie sont : fièvre, maux de têtes très aigus, vomissements, diarrhées, toux et une grande sensation de fatigue. La fièvre est le principal symptôme qui alarme. Si vous êtes dans une zone infectée et vous ressentez une fièvre qui passe par des cycles : bouffée de chaleur, tremblement, transpirations et sueurs froides il faudra consulter d'urgence, n'attendez pas que ceci passe. Il est également impératif de consulter même si ces symptômes se manifestent 1 à 2 mois après votre retour de vacances. Le paludisme provoque l'éclatement des globules rouges et provoque l'anémie. Quant au paludisme à P. falciparum qui est le plus dangereux et le plus mortel de tous, il provoque le blocage des vaisseaux sanguins par les globules rouges. Si vous vous demandez comment font les habitants des régions impaludées, sachez qu'ils sont naturellement immunisés contre la maladie. Ce n'est pas le cas des touristes, ne croyez donc pas que la zone est sans risque si vous voyez les habitants se comporter normalement.

Le paludisme traitement

Il existe deux types de traitements contre le paludisme : 1- Un traitement préventif : qu'on doit prendre pour prévenir tout risque de contamination 2- Et un traitement présomptif : à prendre lorsqu'on a été exposé à une piqûre de moustique et que le médecin soupçonne le paludisme. Penchons nous de près sur l'un et l'autre des deux traitements : o Le traitement préventif : Comme son nom l'indique ce traitement a pour but de prévenir la contamination et non d'annuler tout risque de piqûre. Ce traitement consiste à prendre de la chimioprophylaxie prescrite selon plusieurs critères : la zone impaludée où on compte se rendre, la durée du séjour dans la zone à risque, l'état de santé du sujet, son âge, son poids, etc. Le traitement préventif contre le paludisme est prescrit uniquement par un médecin. Celui-ci doit prendre connaissance de tous les facteurs mentionnés ci-dessus pour savoir quelle dose prescrire. Le voyageur commence à le prendre la veuille du départ en voyage, durant tout le séjour et jusqu'à 7 jours après le retour à la maison. o Traitement présomptif : La prise de ce traitement ne se fait que par ordre du médecin lorsqu'il soupçonne, d'après les symptômes et ce que lui dit le patient, une contamination palustre. On peut demander au médecin avant le départ de nous prescrire ce médicament et on ne le prend qu'en cas d'urgence. Si vous êtes loin de toute infrastructure hospitalière, vous pouvez prendre seul l'initiative de prendre ce médicament, mais si et seulement si vous soupçonnez une piqûre de moustique. La prise de médicament est déconseillée parce qu'il manifeste divers effets secondaires très lourds sur certains sujets, tels que la dépression aigüe. Le sujet contaminé peut éviter la mort s'il est pris en charge à temps et si on le traite comme il se doit. D'où l'importance de consulter d'urgence dès que l'on soupçonne la contamination. Les chercheurs de l'Institut Pasteur travaillent rudement pour trouver un vaccin contre ce fléau, mais la difficulté consiste au fait que le parasite passe par de nombreux stades au court de son évolution.

Le paludisme zone 3

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a classé les pays touchés par le paludisme en 3 zones, selon le nombre de cas enregistrés et le degré de résistance du parasite. La Zone III est classée comme zone de prévalence élevée et multi-résistance. Elle regroupe les pays suivants : - Pays d'Afrique : Angola, Afrique du Sud (Nord-Est), Bénin, Burundi, Botswana, Burkina Faso, Sud du Cameroun, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Gambie, Ghana, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Gabon, Kenya, Liberia, Mali, Mayotte, Malawi, Mozambique, Nigéria, Niger, Ouganda, Sao Tome-et-Principe, République Centrafricaine, Rwanda, Swazilland, Soudan, Sénégal, Somalie, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Zaïre, Zambie, Zimbabwe - Amériques : Nord du Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyana, Guyane française, Sud du Panama, Est du Pérou, Surinam, Venezuela. - Asie : Afghanistan, Birmanie, Bangladesh, Cambodge, Chine, Myanmar, Laos, les zones frontalières et forestières de la Thaïlande, Viêtnam. - Océanie : Iles de Salomon, Indonésie, Vanuatu et Papouasie-Nouvelle-Guinée. - Moyen-Orient : Arabie Saoudite, Iran et Yémen. La liste de ces pays n'est pas définitive, elle change régulièrement, il est donc plus prudent de se renseigner auprès de l'OMS avant tout départ en vacances : www.who.int/fr

Le paludisme Vietnam

Les voyageurs sont souvent mal informés sur le paludisme au Viêtnam, alors que la prise de traitement n'est pas automatique. En effet, elle ne concerne que les voyageurs qui se rendent dans des régions forestières, au Pays-Moï, ?i?n Biên Ph? et les régions à faible altitude. Pour le reste du pays vous n'avez aucun risque de contamination, inutile donc de suivre un traitement anti-paludisme. Fort heureusement, les grandes villes et la quasi-majorité des circuits touristiques sont dépourvus de tout risque paludéen. Si vous connaissez votre itinéraire il n'est pas nécessaire de prendre le traitement, mais si vous ne savez pas encore ce que vous allez faire au Viêtnam et qu'il y a de fortes chances que vous vous rendez dans l'une des zones mentionnées ci-dessus le traitement est indispensable. En plus du traitement, voici quelques règles préventives à prendre en considération : - Dès le coucher du soleil et jusqu'à l'aube, évitez les shorts et les vêtements manches courtes et portez plutôt des vêtements qui couvrent tout le corps et de préférence aux extrémités serrées. - Dormez sous une moustiquaire imbibée d'insecticides. - Appliquez sur le visage, les mains, les pieds et toutes les parties qui ne sont pas couvertes un spray répulsif. - Et surtout soyez vigilant. Si par malchance vous êtes piqué par un moustique que vous soupçonnez porteur de maladie, consultez en toute urgence.

Le paludisme Inde

L'Inde n'est pas considérée comme un pays à risque, surtout si on compte séjourner dans une grande ville. Le problème se pose par contre si on compte se rendre dans les campagnes, les petites villes dont l'hygiène n'est pas au beau fixe et durant la période de mousson. Certes le pays ne présente pas un grand risque, il ne reste pas pour autant classé dans le zone 2 : zone avec chloroquino-résistance existante. Il est donc plus prudent de suivre le traitement anti-paludisme avant, pendant et après votre séjour en Inde. Soyez donc très vigilant et suivez les consignes de préventions à la lettre. En cas de fièvre subite, de vomissement, de diarrhée et de courbatures consultez en toute urgence. Et si vous avez le choix, avancez votre date du retour, l'état des établissements hospitaliers en Inde n'est parfois pas satisfaisant.

Le paludisme Madagascar

Le paludisme de Madagascar est le plus redoutable de tous. Il touche la quasi-totalité du pays. Si vous comptez vous rendre à l'Ile Rouge, il est indispensable de suivre un traitement contre le paludisme. Celui-ci commence la veille du départ, se poursuit durant tout le séjour et jusqu'à une semaine après le retour. Le traitement antipaludique a pour rôle de prévenir la maladie et non de la stopper. En cas de fièvre, de toux, de douleur, de diarrhée et de vomissement, consultez sans trop attendre. Ces symptômes peuvent survenir des mois après le retour d'un voyage de Madagascar. Bien que Madagascar soit touchée à 90% par le paludisme, il y a des zones qui sont plus redoutables que d'autres. C'est le cas des régions côtières surtout la côte ouest. Il est moins important dans les Hautes Terres surtout en hiver et est plus important du mois de novembre au mois d'avril. On ne vous répétera jamais assez les règles de prévention pour fuir les moustiques qui sont : - Dormir sous une moustiquaire imprégnée d'insecticides - A la tombée de la nuit et jusqu'au lendemain matin il est recommandé de mettre des vêtements qui couvrent tout le corps et qui ont des extrémités ajustées. - Privilégier les vêtements de couleurs claires. - Appliquer sur le visage et les mains du spray répulsif. - Imbiber ses vêtements d'insecticides et renouveler régulièrement l'application. - Eviter de dormir à la belle étoile.

Le paludisme Sri Lanka

Le Sri Lanka n'est pas vraiment un pays à risque, juste quelques régions sont touchées par ce fléau, ce sont les régions où la végétation est très dense. Les grandes villes ne sont pas concernées par le paludisme. L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ne recommande le traitement préventif contre le paludisme que pour les séjours supérieurs à 7 jours. Elle recommande cependant de consulter en toute urgence si après votre retour du Sri Lanka vous ressentez un des symptômes du paludisme, qui sont : fièvre, vomissement, courbature, diarrhée et toux. Pour tout séjour supérieur à 7 jours et surtout si vous comptez vous rendre dans une région dite à risque, il est plus prudent de suivre un traitement contre le paludisme. Celui-ci vous sera prescrit par votre médecin. Vous aurez à le prendre la veille de votre voyage, durant le séjour et 7 jours après votre retour. Les doses prescrites sont en fonction de la durée de votre séjour, de votre poids, de vos antécédents pathologiques et de la période de l'année. Attention : il est à savoir que ce médicament sert juste de prévention et ne guérit pas le paludisme. Si après une piqure de moustiques vous ressentez un des symptômes mentionnés, vous devez consulter sans trop attendre. Même si le Sri Lanka n'est pas un pays à risque, la prudence est de mise, essayez donc d'éviter au maximum les piqures de moustiques en dormant sous des moustiquaires imprégnées d'insecticides, en portant des vêtements qui couvrent tout votre corps et en appliquant une pommade ou un spray répulsif. Cette prévention vous évitera d'attraper le paludisme, mais également la dengue et le chikungunya, deux maladies très répandues au Sri Lanka et transmises également par piqures de moustiques.

Le paludisme Cambodge

Le Cambodge est un pays de zone 3, c'est-à-dire une zone de prévalence très élevée. Il est donc plus prudent de suivre un traitement préventif. Il est surtout recommandé de suivre le traitement si vous envisagez de vous rendre dans une zone rurale, dans l'une des régions forestières frontalières de la Thaïlande et dans les champs de caoutchouc situés au Nord-Ouest et à l'Est du pays. En plus du traitement anti-paludisme que l'on vous recommande vivement de prendre, on vous conseille ces quelques règles préventives à appliquer : dormir sous les moustiquaires imbibées d'insecticides, couvrir le corps le plus possible, vaporiser de l'insecticide sur les vêtements et appliquer toutes les 4 heures une pommade répulsive sur le visage et les parties découvertes du corps. Dans certains hôtels on brûle le soir dans les chambres du mosquito coil (encens anti-moustique), mais ça donne des maux de tête. Il vaut mieux avoir un mal de tête auquel on pourra remédier facilement que d'attraper le paludisme qui peut être fatal.

Le paludisme Sénégal

Le Sénégal est touché par le fléau du paludisme, il est d'ailleurs classé zone 2, c'est-à-dire zone avec chloroquino-résistance présente. La maladie constitue la première cause de mortalité chez les femmes enceintes et les enfants en bas âge. Soyez donc très vigilant ! Il est fortement déconseillé aux femmes enceintes et aux bébés de se rendre au Sénégal, sauf en cas de forces majeurs. Tout le territoire sénégalais est touché par le paludisme, mais plus particulièrement la région du fleuve, Casamance et Siné-Saloum. La maladie se répand plus lors de la saison des moussons, saison durant laquelle les moustiques femelles anophèles pendent leurs oeufs. Le traitement préventif est indispensable pour tout séjour au Sénégal, qu'il soit de courte ou de longue durée. C'est au médecin de vous prescrire ce médicament et de vous indiquer la quantité à prendre. Il en décidera selon votre état de santé, votre âge, votre poids et vos antécédents pathologiques. En parallèle de ce traitement il faudra appliquer les règles préventives pour éloigner les moustiques. Certes le paludisme est une maladie mortelle, mais si on s'y prend à temps et on fait le nécessaire on peut s'en sortir. Alors un conseil : en cas de doute n'attendez pas, consultez en toute urgence.

Zones à risque dans le monde

Les régions touchées par le paludisme dans le monde sont classées en 3 zones : o Zone 1 sans chloroquino-résistance : Afrique : Cap-Vert. Amériques : Ouest du Pérou, Equateur, Bolivie, Argentine, Venezuela, Est du Paraguay, République dominicaine, Guatemala, Belize, Haïti, Costa Rica, Salvador, Mexique (Chiapas), Panama, Jamaïque, Honduras et Nicaragua. Asie : Nord-est de Chine, sud d'Azerbaïdjan et sud de Tadjikistan. Moyen Orient : Irak, Iran Yémen. o Zone 2 avec chloroquino-résistance présente : Afrique : Madagascar. Amérique du Sud : Colombie. L'Amazonie n'est pas touchée. Asie : Népal, Tadjikistan, Sri Lanka et Inde. o Zone 3 nombre de cas élevé de chloroquino-résistance et multi-résistance : Afrique : Togo, Afrique du Sud (Nord-Est), Angola Bénin, Kenya, Burundi, Botswana, Burkina Faso, Niger, Ouganda, Sao Tome-et-Principe, Sud du Cameroun, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Erythrée, Soudan, Sénégal, Somalie, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Ethiopie, Gambie, Ghana, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Gabon, , Liberia, Mali, Mayotte, Malawi, Mozambique, Nigéria, République Centrafricaine, Rwanda, Swazilland, Zimbabwe, Zaïre, Zambie. Amériques : Sud du Panama, Venezuela, Brésil, Est du Pérou, Equateur, Nord du Bolivie, Colombie, Guyana, Guyane française, Surinam. Asie : Viêtnam, Afghanistan, Myanmar, Cambodge, Birmanie, Bangladesh, Chine, Laos, Thaïlande (zones frontalières et forestières). Océanie : Indonésie, Iles de Salomon, Vanuatu et Papouasie-Nouvelle-Guinée. Moyen-Orient : Yémen, Arabie Saoudite et Iran. Soyez vigilant et bon voyage !


Booking.com

Les deals du moment


Votre voyage







Booking.com

Actualités et événements incontournables

  • La donation - Tréméac : en 2017 jusqu'ennovembre

    L'exposition met en valeur une collection d'arts graphiques qui regroupe le dessin, la peinture, la photographie, le design, l'estampe. Les œuvres exposées possèdent leur originalité, avec la qualité en plus propre aux vrais artistes

  • Festival Les Vendredis des P’tits Loups : en 2017 jusqu'enaoût

    Le Festival Les vendredis des P’tits Loups constitue un rendez-vous très important pour les enfants. Tous les vendredis du mois de juillet et du mois d’août seront dédiés à des spectacles, des jeux, des activités sportives gratuits. Et cerise sur le ...

  • Coon Carnival : en janvier 2017

    Coon Carnival (carnaval noir) est une fête populaire qui a lieu chaque 2 janvier. Ce carnaval rend hommage aux esclaves noirs. Ces derniers n’avaient pas le droit de fêter le Nouvel An avec les blancs et ils le célébraient donc avec deux jours après,...

  • Carnaval de Gualeguaychu : de janvier à mars 2017

    Le Carnaval de Gualeguaychu est classé le troisième carnaval le plus important au monde, après celui de Rio de Janeiro et de Venise. Il a lieu chaque année, pendant les samedis de janvier, les samedis de février et le premier week-end de mars, dans l...

  • Festival de Música de Monteverde : de janvier à avril 2017

    Le Festival de Música de Monteverde se déroule pendant la haute saison, c'est-à-dire du mois de janvier au mois d’avril. Pendant ce festival, les rues de la ville sont le théâtre de nombreux concerts de musique : jazz, musique classique, latine, regg...

  • Marathon égyptien : en janvier 2017

    Fin janvier, Louxor sera la piste d'un marathon rassemblant des centaines de coureurs de tout pays. Les participants auront un certificat typique en papyrus. Et pour clore en beauté la journée du marathon, une grande fête est organisée avec de la mus...

  • Salon Internationale du Livre : de janvier à février 2017

    Le Salon International du Livre du Caire se tient de fin janvier à début février à Nasr City. Il rassemble chaque année plus de 3 000 participants et pas moins de 3 millions de visiteurs, c’est le plus important salon du livre du Moyen-Orient et l’u...

  • Course Pharaonique de 100 km : en janvier 2017

    La Course Pharaonique de 100 kilomètres dans la vallée du Nil est la plus longue course au monde. Les coureurs, venus de toute l’Egypte et de l’étranger, doivent parcourir un trajet de 100 kilomètres qui va des pyramides de Hawara jusqu’aux pyramides...

  • Guancasco : en janvier 2017

    Le Guancasco est une fête annuelle qui a lieu au mois de janvier. Elle est organisée par la communauté Lenca (groupe ethnique mésoaméricain). La célébration consiste à défiler en portant une icône de La Malinche, une femme indienne qui a aidé Hernán ...

  • Fête du milieu de l’hiver : de janvier à février 2017

    La Fête du milieu de l’hiver appelée Thorrablót est une fête viking qui se déroule au mois de janvier-février. Pendant tout un mois, la gastronomie viking est à l’honneur. La majorité des restaurants servent exclusivement des plats traditionnels vik...

Voir tous les évènements