Les 7 merveilles du monde



Les 7 merveilles du monde jusqu'à nos jours

Les 7 merveilles du monde, tout le monde en a entendu parlé (sans pour autant les connaître toutes...), mais sait-on d'où provient cette liste mythique ? Et bien, la réponse est non ! Ou du moins, pas exactement. Bien des pistes ont été explorées, d'anciens textes ont été retrouvés, sans qu'aucune certitude ne se soit dégagée quant à l'origine exacte de ces 7 merveilles. Cela est certainement mieux ainsi, conférant une aura de mystère à ces prouesses architecturales de l'Antiquité. Les 7 merveilles du monde sont toutes concentrées autour du bassin méditerranéen, région qui a vu s'épanouir durant l'Antiquité plusieurs civilisations particulièrement brillantes. Ces dernières ont fait preuve d'un véritable prodige technique pour l'édification de chacune des 7 merveilles : si en ces temps reculés, ces monuments paraissaient d'incroyables réalisations, de nos jours, ils se classeraient certainement parmi les plus époustouflants exploits architecturaux ! Le conditionnel est cependant de mise, car six des sept merveilles ont disparu. La seule qui soit encore debout, quant à elle, attire un flot discontinu de visiteurs des quatre coins du globe... il s'agit de la Pyramide de Khéops, en Égypte, un site touristique d'envergure mondiale ! Mais au fait, quelle est donc la nature de ces 7 merveilles du monde ?

La pyramide de Khéops

-Date d'édification : autour de 2500 avant Jésus Christ. Non seulement la seule des 7 merveilles du monde qui tiennent encore debout, mais aussi la plus ancienne d'entre toutes... la pyramide de Khéops fût construite pour durer ! Les prouesses nécessaires à sa construction, avec les techniques de l'époque, ne peuvent que laisser dubitatif devant un tel exploit. Le pharaon Khéops ne devait pas aimer les demi-mesures : humblement, cette pyramide gigantesque, aux dimensions parfaites, lui a servi de tombeau pour l'éternité... -Situation : la pyramide de Khéops se tient sur le plateau de Gizeh, près du Caire, la capitale de l'Égypte. -Vestiges : l'un des sites archéologiques les plus incroyables du monde, la pyramide de Khéops est facilement devenue un haut lieu du tourisme mondial. La fascination que ce monument exerce dépasse largement les frontières du monde antique ! En tant que seule merveille du monde pouvant être admirée, la grande pyramide est bien entendu un incontournable absolu pour quiconque passe par le Caire. Dommage que la fréquentation touristique y soit aussi envahissante...

Les jardins suspendus de Babylone

-Date d'édification : inconnue, mais les jardins suspendus auraient été construits durant le règne de Nabuchodonosor II, le conquérant roi de Babylone, pour les beaux yeux d'Amytis de Médie, son épouse. Les fouilles archéologiques n'ont jamais permis de prouver l'existence des jardins suspendus de Babylone... ces derniers sont en revanche cités par des auteurs grecs et romains, eux-mêmes s'appuyant sur des sources antérieures : en bref, difficile de dire si les jardins suspendus furent une réalité ou une belle invention. -Situation : l'antique Babylone dominait la Mésopotamie. La ville se situait dans le sud de l'Irak actuelle. -Vestiges : le site archéologique a révélé de nombreux vestiges, attestant l'existence de la Tour de Babel par exemple, mais rien de rien au sujet des jardins suspendus ! De plus, l'Irak n'étant pas la destination la plus facile en matière de tourisme, il y a peu de chance de parvenir à fouler ces jardins mythiques.

La statue de Zeus à Olympie

-Date d'édification : 436 avant Jésus Christ. Apparemment, le dieu des dieux du panthéon grec méritait ce qui pouvait se faire de plus grandiose. La statue de Zeus était connue dans l'ensemble du monde antique en tant que réalisation époustouflante. Dans un temple d'Olympie, cité grecque florissante, l'artiste Phidias s'appliqua à sculpter une statue monumentale de Zeus, assis sur son trône avec tous ses attributs, une représentation courante depuis l'Iliade, mais jamais dans de telles dimensions ! D'après les descriptions, la statue mesurait une douzaine de mètres de haut et fût réalisée selon la technique chryséléphantine, mélangeant l'or et l'ivoire. -Situation : la statue de Zeus trônait à Olympie, une cité grecque du Péloponnèse, actuellement en Grèce donc. -Vestiges : la statue a disparu au Ve siècle, alors qu'elle avait été déplacée à Constantinople. Aucune copie n'a été retrouvée... on se fie donc aux sources écrites et descriptions pour se faire une idée de la magnificence de la statue de Zeus. En revanche, inutile de partir pour Olympie pour l'admirer...

Le temple d'Artémis à Ephèse

-Date d'édification : 560 avant Jésus Christ. Ephèse abritait depuis longtemps déjà un sanctuaire dédié à la déesse de la chasse, Artémis, mais au VIe siècle avant J.C., il fut décidé d'y construire un temple d'une envergure inégalée, finement décoré et sculpté, dont la renommée gagna rapidement l'ensemble du monde antique : un temple aussi grandiose, cela ne passait pas inaperçu ! Le temple d'Artémis (ou Artemision) fut incendié en -356 par Erostrate, ce dernier n'ayant rien trouvé de mieux à faire pour se rendre célèbre ! Un autre temple fut reconstruit, mais il connu quelques moments difficiles durant les siècles qui suivirent : pillages, incendies, puis démantèlement pur et simple... ses pierres furent réutilisées pour bâtir le palais de l'empereur à Constantinople... -Situation : l'antique Ephèse se situait au sud de l'actuelle Selçuk, dans la région de Izmir, en Turquie. -Vestiges : le site archéologique d'Ephèse est une référence absolue pour les amateurs d'architecture antique : les fouilles y ont révélé des vestiges exceptionnels ! Parmi ces derniers, il est possible de voir les ruines du temple d'Artémis. La visite d'Ephèse, devenue un site touristique majeur, figure au programme de la plupart des visiteurs voyageant dans l'ouest de la Turquie. Autrement, d'importants vestiges du temple sont exposés au British Museum.

Le mausolée d'Halicarnasse

-Date d'édification : 350 avant Jésus Christ. Un tombeau aux dimensions monumentales, finement orné, décoré et sculpté par les meilleurs artistes grecs de l'époque : Mausole, un satrape perse, avait vu les choses en grand pour que l'on se souvienne de son règne longtemps après sa mort ! Et cela a bien marché, puisqu'aujourd'hui encore, on utilise le mot ''mausolée'' pour décrire un tombeau de grande envergure. Le roi Mausole, en désignant Halicarnasse comme sa capitale, décida d'y faire construire un édifice funéraire à la finesse architecturale inégalable. Le mausolée tiendra debout jusqu'au XII siècle, avant de servir de carrière de pierre... -Situation : l'antique Halicarnasse correspond à l'actuelle Bodrum, l'une des stations balnéaires les plus fréquentées de Turquie ! -Vestiges : le site archéologique à Bodrum se visite par curiosité, mais un très grand effort d'imagination sera nécessaire pour reconstituer mentalement l'ampleur du mausolée d'Halicarnasse ! Pour admirer les principaux vestiges mis à jour durant les fouilles, rendez-vous en premier lieu au British Museum de Londres.

Le Colosse de Rhodes

-Date d'édification : 292 avant Jésus Christ. Sans doute l'une des plus populaires parmi les 7 merveilles du monde, le Colosse de Rhodes est généralement représenté comme enjambant l'entrée du port de Rhodes, intimidant les navigateurs du haut de ses 30 mètres ! Les recherches archéologiques ont tendance à démentir cette image d'Épinal, resituant le Colosse de Rhodes ailleurs sur l'île. S'il n'en reste aucune trace aujourd'hui (ou du moins, aucune n'a encore été retrouvée), cette statue géante, qui représentait le dieux Hélios, a bel et bien existé : érigée en -292, elle subit un tremblement de terre en -226, qui lui brisa les genoux... le Colosse ne s'en relèvera jamais ! -Situation : la situation exacte du Colosse fait débat auprès des archéologues, mais d'après la légende, la statue gardait l'entrée du port de Rhodes. -Vestiges : il ne reste malheureusement plus traces du Colosse de Rhodes... cela ne retient pas grand monde de partir pour Rhodes, l'île étant devenue l'une des destinations touristiques les plus fréquentées de Grèce.

Le phare d'Alexandrie

-Date d'édification : 299 de notre ère. Une seconde merveille du monde se situe en Égypte : la première ouvre la liste, l'autre la clôt ! Le phare d'Alexandrie, la septième merveille mais aussi la plus récente, fût érigé durant la période hellénistique, sous Ptolémée 1er, à Alexandrie. Les choses ne furent pas faites à moitié : le phare, outre sa fonction de guide pour les marins voguant au large de la ville, servait également à symboliser la puissance et la richesse d'Alexandrie. Durant plusieurs siècles le phare assura son rôle, projetant ses signaux sur la mer ; il n'était pas construit en toc ! Cependant, le temps a finalement eu raison du phare d'Alexandrie : à force de tremblements de terre, ce dernier tomba peu à peu en désuétude et en ruine, et ce jusqu'au XVe siècle. Par la suite, un fort fût construit sur le site qu'occupait le phare. -Situation : comme son nom l'indique, le phare d'Alexandrie se situait à... Alexandrie ! Plus précisément, le phare fut construit sur l'île de Pharos, en avant du port antique d'Alexandrie. -Vestiges : le phare d'Alexandrie a disparu pour de bon le jour où il fut remplacé par le fort Qaitbay, destiné à prévenir les attaques des Ottomans. Les fouilles archéologiques ont révélé que des blocs du phare furent réutilisés pour la construction du fort ; d'autres vestiges, dont des statues, furent retrouvées dans la mer, autour du site où se dressait le phare.

Sept nouvelles merveilles du monde ?

Depuis 2007, une liste des 7 nouvelles merveilles du monde existe. Son origine, contrairement à la liste originale, est bien connue : l'idée nous vient d'un certain Bernard Weber, qui a démontré dans l'opération un sens du marketing certain... L'Unesco, dont on pouvait penser qu'elle serait à l'origine d'un tel projet, n'est en aucune façon concernée, ni garante de cette nouvelle liste, dénonçant une démarche par trop médiatique pour réellement être prise au sérieux. Chacun se fera son opinion ! Comment ont été désignées ces 7 nouvelles merveilles du monde ? Un vote effectué au niveau mondial, faisant concourir 21 réalisations architecturales dont la construction s'étale de l'Antiquité au XXe siècle, a servi de base pour dresser la liste. Résultat, sept merveilles qui remplacent les sept précédentes : même la Pyramide de Khéops n'a pas réussi à conserver sa place ! Les 7 nouvelles merveilles du monde : -La Grande Muraille de Chine -Pétra, en Jordanie -La Statue du Christ Rédempteur, qui surplombe Rio de Janeiro -Le Machu Picchu, au Pérou -Chichen Itzá, au Mexique -Le Colisée de Rome -Le Taj Mahal, en Inde Pas de doute, la liste des 7 nouvelles merveilles du monde regroupe des édifices purement exceptionnels, mais des critiques s'élèvent pour dénoncer la démarche et le déroulement du vote. Au final, on peut se demander si cette liste des nouvelles merveilles du monde a une quelconque importance...


Booking.com

Les deals du moment


Votre voyage







Booking.com

Actualités et événements incontournables

  • La donation - Tréméac : en 2017 jusqu'ennovembre

    L'exposition met en valeur une collection d'arts graphiques qui regroupe le dessin, la peinture, la photographie, le design, l'estampe. Les œuvres exposées possèdent leur originalité, avec la qualité en plus propre aux vrais artistes

  • Festival Les Vendredis des P’tits Loups : en 2017 jusqu'enaoût

    Le Festival Les vendredis des P’tits Loups constitue un rendez-vous très important pour les enfants. Tous les vendredis du mois de juillet et du mois d’août seront dédiés à des spectacles, des jeux, des activités sportives gratuits. Et cerise sur le ...

  • Coon Carnival : en janvier 2017

    Coon Carnival (carnaval noir) est une fête populaire qui a lieu chaque 2 janvier. Ce carnaval rend hommage aux esclaves noirs. Ces derniers n’avaient pas le droit de fêter le Nouvel An avec les blancs et ils le célébraient donc avec deux jours après,...

  • Carnaval de Gualeguaychu : de janvier à mars 2017

    Le Carnaval de Gualeguaychu est classé le troisième carnaval le plus important au monde, après celui de Rio de Janeiro et de Venise. Il a lieu chaque année, pendant les samedis de janvier, les samedis de février et le premier week-end de mars, dans l...

  • Festival de Música de Monteverde : de janvier à avril 2017

    Le Festival de Música de Monteverde se déroule pendant la haute saison, c'est-à-dire du mois de janvier au mois d’avril. Pendant ce festival, les rues de la ville sont le théâtre de nombreux concerts de musique : jazz, musique classique, latine, regg...

  • Marathon égyptien : en janvier 2017

    Fin janvier, Louxor sera la piste d'un marathon rassemblant des centaines de coureurs de tout pays. Les participants auront un certificat typique en papyrus. Et pour clore en beauté la journée du marathon, une grande fête est organisée avec de la mus...

  • Salon Internationale du Livre : de janvier à février 2017

    Le Salon International du Livre du Caire se tient de fin janvier à début février à Nasr City. Il rassemble chaque année plus de 3 000 participants et pas moins de 3 millions de visiteurs, c’est le plus important salon du livre du Moyen-Orient et l’u...

  • Course Pharaonique de 100 km : en janvier 2017

    La Course Pharaonique de 100 kilomètres dans la vallée du Nil est la plus longue course au monde. Les coureurs, venus de toute l’Egypte et de l’étranger, doivent parcourir un trajet de 100 kilomètres qui va des pyramides de Hawara jusqu’aux pyramides...

  • Guancasco : en janvier 2017

    Le Guancasco est une fête annuelle qui a lieu au mois de janvier. Elle est organisée par la communauté Lenca (groupe ethnique mésoaméricain). La célébration consiste à défiler en portant une icône de La Malinche, une femme indienne qui a aidé Hernán ...

  • Fête du milieu de l’hiver : de janvier à février 2017

    La Fête du milieu de l’hiver appelée Thorrablót est une fête viking qui se déroule au mois de janvier-février. Pendant tout un mois, la gastronomie viking est à l’honneur. La majorité des restaurants servent exclusivement des plats traditionnels vik...

Voir tous les évènements