Les 7 "pommiers capitaux" de l’Orne en Normandie



orne tourisme

Une sensation étrange, un air de déjà vu ! Mais une question me taraude : ''Où puis-je donc bien être ?''. Je tourne sur moi-même pour trouver mes repères. Rien ou presque. Une vaste prairie verte s'offre à ma vue. J'aperçois au loin dans la brume matinale quelques contreforts vallonnés d'où se détachent les pierres d'un manoir. Les rayons du soleil naissant viennent s'écraser contre la pierre blanche d'une tourelle arrondie, et réchauffer les tuiles rousses de la toiture. Je m'approche en quête d'une rencontre. Au fil de mes pas, des souvenirs remontent à la surface. Ce manoir ressemble étrangement à ce manoir percheron si typique dont le nom tarde à me revenir...
Courboyer... le manoir de Courboyer. Au pied de l'édifice, le nom me revient comme une évidence. Je m'aventure à faire le tour de la bâtisse. En vain, ou presque. Personne à l'horizon. Un détail m'interpelle. Sept pommiers en fleurs disposés en arc de cercle prennent place à l'arrière du manoir. Une évocation à la normande de Stonehenge ? Un délire de paysagistes en manque d'inspiration ? Autre chose ?... oui mais quoi ?
Ma curiosité naturelle me pousse à m'approcher. Une pancarte où s'inscrit ''Les 7 pommiers capitaux de l'Orne en Normandie'' m'accueille. Etrange ! Tout comme cette numérotation de 1 à 7 sur chacun des pommiers. A l'image des couples d'amoureux gravant dans l'écorce leurs initiales, de profondes entailles saignent le tronc. En y regardant de plus près, je m'aperçois que les entailles forment des lettres, donnant naissance à des mots. Des adjectifs pour être plus précis. A chaque pommier le sien.

Gourmandise, Paresse, Orgueil, Luxure, Avarice, Colère, Envie...

J'ai compris ! Tout est clair dans mon esprit dorénavant. Le pommier, l'arbre symbole de l'Orne en Normandie, d'abord. Les 7 pêchés capitaux ensuite. Et la pancarte enfin.
Euréka ! Les sept pommiers capitaux de l'Orne en Normandie ou comment ce territoire a su détourner chacun des pêchés capitaux pour en tirer le meilleur et cultiver sa différence. Je crois que ceci mérite quelques éclaircissements.

La Gourmandise. Là où tout commence. Le besoin vital de chaque être humain. Manger pour se nourrir c'est bien, manger pour se faire plaisir c'est mieux. L'Orne en Normandie l'a compris et cultive ce côté épicurien depuis la nuit des temps. Outre l'amour du produit bien fait, l'Orne en Normandie a su créer ses spécialités qui envoûtent les papilles depuis des générations. Cidre et calvados Pays d'Auge, Poiré du Domfrontais (cidre de poires), boudin noir de Mortagne, sablés de l'Abbaye, macarons... le goût du bon se conjugue sous toutes les formes et régale les gourmands. Mais que seraient ces produits sans leur Roi : le Camembert ! A l'heure où la monarchie s'éteignait, le Roi des fromages débutait son règne au milieu des vertes prairies du Pays d'Auge dans le village de... Camembert. Gourmands de tous bords, l'Orne en Normandie saura vous contenter !

La paresse. Se reposer, faire une sieste, dormir, prendre son temps... pendant les vacances la paresse a du bon. Et de ce côté-là, l'Orne en Normandie a poussé la paresse à son paroxysme. Les gentlemen-farmers trouveront refuge contre un pommier ou un poirier pour s'offrir une petite pause sieste au coeur d'une vaste prairie. Les aventuriers grimperont au coeur d'un châtaignier dans une cabane dans les arbres à Bellou le Trichard à moins qu'ils ne préfèrent se la jouer ''Out of Africa'' dans une tente au milieu d'un pré d'un Pays d'Ouche. Les ''Globes Trotters'' s'aventureront dans une yourte mongole à Domfront ou un tipi à Céton. Les amateurs de '''vieilles pierres'' pousseront les portes des manoirs, châteaux ou prieurés transformés en hébergement de charme. Les autres préféreront bénéficier des bienfaits de l'eau à l'occasion d'un hydromassage ou d'une douche à jet tonique à Bagnoles de l'Orne. Si le vrai luxe est de prendre son temps, l'Orne en Normandie va vous couvrir de richesses.

La luxure. Si l'Orne en Normandie n'est pas une terre plus frivole que les autres, certains de ses ''enfants'', et non des moins célèbres, se sont illustrés dans le délicat art de la séduction. Alphonsine Plessis surnommée la Dame aux Camélias, courtisane séduisante et adulée, a chamboulé les coeurs de plus d'un homme de la bourgeoisie parisienne du XIXe. Alexandre Dumas, après sa rencontre avec l'héroïne ornaise, en tira son roman ''La Dame aux Camélias''. Aujourd'hui, le charme d'Alphonsine opère toujours. Au coeur du château de Gacé, le conservateur du musée consacré à la Dame aux Camélias voue un culte quasi amoureux à l'Ornaise d'origine. Non loin de là, à Echauffour, le plus célèbre des libertins, le Marquis de Sade, rendait visite à son unique épouse légitime, la Marquise de Sade, entre deux passages à la Bastille. Les pierres du château et l'église d'Echauffour gardent les traces des passages réguliers du marquis.

L'avarice. Pourquoi absolument garder, ce que l'on peut s'offrir, échanger, marchander, acheter, troquer, négocier. ''Au diable, l'avarice'' pourrait être le leitmotiv du Perche. Dans cette belle campagne vallonée de l'Orne en Normandie, parsemée de manoirs, tout se négocie ou presque. Chiner, flairer la bonne affaire est une seconde nature. De Mortagne-au-Perche à Bellême, de La Perrière à Rémalard, pas un village où vous ne croiserez pas une brocante ou un magasin d'antiquités. Un tableau de maître du XVIIIe, une table de chevet Louis Philippe, des objets plus insolites comme les créations de José Esteves à base de fourchettes ou de couteaux, une girouette de Thierry Soret... par quel trésor allez-vous vous laisser tenter dans la Caverne d'Ali Baba percheronne.

La Colère. Est-ce la colère de la Terre qui créa la Suisse Normande et la Roche d'Oëtre ? Comment au milieu des vertes prairies normandes et des haies bocagères, une montagne a-t-elle pu naître ? La question mérite d'être posée. Colère de la Terre ou pas, le résultat est là. Et quel résultat ! Escarpée à souhait et préservée à merveille, la Suisse Normande est un vrai paradis pour les amoureux de randonnée avec ses corniches vertigineuses et ses torrents capricieux. Belvédère naturel de 118 mètres de haut, la Roche d'Oëtre est un point de départ remarquable pour vos randonnées. Avant de partir, prenez quelques instants pour contempler le profil humain qui se détache de la roche. Pour cela rien de plus simple. Arrivé en haut de la roche, face au précipice, prenez un sentier et en vous décalant de 15 à 20m, la Roche dessinera devant vous un visage humain.

L'Orgueil. Pas de triomphalisme excessif dans l'Orne en Normandie, malgré une légitime fierté d'entraîner la moitié des trotteurs français. Les champs de courses hexagonaux et mondiaux voient concourir à longueur d'année les champions ornais. La silhouette de la plus noble conquête de l'homme s'affiche aux quatre coins du département. L'Orne en Normandie est une vraie terre créatrice de champions et voue un culte sans fin au cheval. Quel meilleur exemple que le Haras National du Pin dont la construction fut décidée par Colbert. A la fin du XIXe siècle, Jean de la Varende écrivit à son sujet que le cheval avait trouvé son ''Versailles''. De nos jours, une trentaine d'étalons sont les heureux pensionnaires du Haras. En saison, ils investissent la cour d'honneur du Haras et se présentent en musique au public à l'occasion des Jeudis du Pin. Une question de fierté sûrement !

L'envie. Revenir, revoir, regoûter, réessayer, recommencer... difficile de se passer de l'Orne en Normandie une fois qu'on la connaît. Comment oublier si facilement les mille et une choses découvertes : le talent de cette dentellière au Point d'Alençon, les prouesses des architectes de la Cathédrale de Sées, les saveurs de ce plat mitonné par un chef passionné, le calme bienfaiteur des longues promenades en forêt, ce ciel étoilé magique du Perche... je veux revivre ces beaux instants.

Y revenir, revenir, revenir...

Je m'agite subitement. J'ouvre les yeux. Une sensation étrange, un air de déjà vu ! Mais une question me taraude : ''Où puis-je donc bien être ?''. Je connais cet endroit, ces murs. Ma chambre, mon lit. Je rêvais. Un rêve peut-être, mais un rêve bien réel qui se nomme l'Orne en Normandie.

Participation de Orne Tourisme au jeu "Ma destination insolite sur Cityzeum.com
"


Plus sur l'Orne grâce au Comité Départemental du Tourisme de l'Orne
Tél. 02 33 28 88 71
www.ornetourisme.com


Booking.com

Les deals du moment


Votre voyage







Booking.com

Actualités et événements incontournables

  • La donation - Tréméac : en 2017 jusqu'ennovembre

    L'exposition met en valeur une collection d'arts graphiques qui regroupe le dessin, la peinture, la photographie, le design, l'estampe. Les œuvres exposées possèdent leur originalité, avec la qualité en plus propre aux vrais artistes

  • Festival Les Vendredis des P’tits Loups : en 2017 jusqu'enaoût

    Le Festival Les vendredis des P’tits Loups constitue un rendez-vous très important pour les enfants. Tous les vendredis du mois de juillet et du mois d’août seront dédiés à des spectacles, des jeux, des activités sportives gratuits. Et cerise sur le ...

  • Coon Carnival : en janvier 2017

    Coon Carnival (carnaval noir) est une fête populaire qui a lieu chaque 2 janvier. Ce carnaval rend hommage aux esclaves noirs. Ces derniers n’avaient pas le droit de fêter le Nouvel An avec les blancs et ils le célébraient donc avec deux jours après,...

  • Carnaval de Gualeguaychu : de janvier à mars 2017

    Le Carnaval de Gualeguaychu est classé le troisième carnaval le plus important au monde, après celui de Rio de Janeiro et de Venise. Il a lieu chaque année, pendant les samedis de janvier, les samedis de février et le premier week-end de mars, dans l...

  • Festival de Música de Monteverde : de janvier à avril 2017

    Le Festival de Música de Monteverde se déroule pendant la haute saison, c'est-à-dire du mois de janvier au mois d’avril. Pendant ce festival, les rues de la ville sont le théâtre de nombreux concerts de musique : jazz, musique classique, latine, regg...

  • Marathon égyptien : en janvier 2017

    Fin janvier, Louxor sera la piste d'un marathon rassemblant des centaines de coureurs de tout pays. Les participants auront un certificat typique en papyrus. Et pour clore en beauté la journée du marathon, une grande fête est organisée avec de la mus...

  • Salon Internationale du Livre : de janvier à février 2017

    Le Salon International du Livre du Caire se tient de fin janvier à début février à Nasr City. Il rassemble chaque année plus de 3 000 participants et pas moins de 3 millions de visiteurs, c’est le plus important salon du livre du Moyen-Orient et l’u...

  • Course Pharaonique de 100 km : en janvier 2017

    La Course Pharaonique de 100 kilomètres dans la vallée du Nil est la plus longue course au monde. Les coureurs, venus de toute l’Egypte et de l’étranger, doivent parcourir un trajet de 100 kilomètres qui va des pyramides de Hawara jusqu’aux pyramides...

  • Guancasco : en janvier 2017

    Le Guancasco est une fête annuelle qui a lieu au mois de janvier. Elle est organisée par la communauté Lenca (groupe ethnique mésoaméricain). La célébration consiste à défiler en portant une icône de La Malinche, une femme indienne qui a aidé Hernán ...

  • Fête du milieu de l’hiver : de janvier à février 2017

    La Fête du milieu de l’hiver appelée Thorrablót est une fête viking qui se déroule au mois de janvier-février. Pendant tout un mois, la gastronomie viking est à l’honneur. La majorité des restaurants servent exclusivement des plats traditionnels vik...

Voir tous les évènements