avis voyageursAvis voyageurs (4 votes)
0 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 0/4
C'est à l'extrême ouest de la Guyane française, à Saint-Laurent du Maroni que débarquaient jadis les bagnards déportés en Guyane. Aujourd'hui, on y voit arriver régulièrement une tout autre sorte d'aventuriers : ce sont les candidats à une exploration en pirogue du fleuve Maroni! Attention, le soleil tape dur, prévoyez chapeaux et crème solaire... sans oublier les produits anti-moustiques, un sac étanche, votre hamac et sa moustiquaire, ainsi qu'un pull pour la nuit et l'indispensable cape de pluie, car il pleut beaucoup en Guyane ! Les pirogues guyanaises sont de longues barques à moteur embarquant jusqu'à vingt personnes. Votre première étape sera sans doute « l'île des lépreux » où étaient relégués les bagnards souffrant de la lèpre. Plus loin sur le fleuve vous attendent de pittoresques villages, et d'abord Apatou, dont les habitants sont très accueillants. Les enfants se précipitent devant vous pour être pris en photo. A Apatou, vous êtes encore en pleine civilisation et bénéficiez même d'un bon restaurant ! Ensuite, ce seront vos guides qui chasseront et pêcheront pour nourrir l'équipée ! Le ventre repu, bien calé dans votre hamac vous vous endormirez pour votre première nuit dans la forêt, abasourdi par son vacarme étrange qui résonne dans l'obscurité. Votre aventure amazonienne vous mènera encore à Grand-Santi, Papaïchton et Maripasoula, terminus d'un voyage de quelques jours hors du temps. Des agences à Cayenne et à Saint-Laurent se chargent d'organiser ces voyages sur le fleuve. Les guides et piroguiers sont excellents.

Booking.com

Sites populaires dans les environs de Aventure en pirogue depuis Saint-Laurent du Maroni
Saint-Laurent vers le Surinam

Au nord de la Guyane, au bord du fleuve Maroni, Saint-Laurent du Maroni est la ville frontière vers le Surinam, ancienne colonie hollandaise. Sur place, l'intérêt principal est la visite des vestiges du bagne qui fut en activité jusqu'en 1938. Les anciens bâtiments encore en place et en partie restaurés témoignent de la dureté dans laquelle vivaient les bagnards. On peut aussi y voir le ponton d'où [...]

Les tortues de Awala-Yalimapo

Sur la plage de Awala-Yalimapo, petite ville amérindienne Galibi formée des villages Awala et Yalimapo, il faut absoluement aller voire la ponte des tortues. Elle se déroule surtout d'avril à juin sur les 5 kilomètres de la plage des Hattes qui s'étend de la pointe Isère à Mana. Ce sont près de 5000 tortues marines qui viennent se reproduire ici plusieurs fois dans l'année ! C'est l'un des derniers [...]






Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi