Carte Rome

Rome est une ville dotée d’un patrimoine culturel très riche et est une destination touristique à la fois sympathique et agréable qui se situe à 1500 km de Paris. Pour ne rater aucun détail de son séjour, mieux vaut prévoir une carte des lieux. Celle-ci peut s’obtenir facilement en ligne sur Google Maps par exemple.

Une fois sur place, un des meilleurs moyens pour se déplacer reste le métro, avec ses lignes A ou B. Mais il ne faut pas non plus oublier le bus qui est bien évidemment plus sympathique. Pour connaitre le meilleur itinéraire, rien de tel que de se renseigner là où les tickets sont vendus. Concernant le train, le Leonardo Express fait un trajet direct depuis l’aéroport, à Termini, pour une petite demi-heure. Notons que les gares sont ouvertes à 7h30 et le dernier train passe à 22h30.

La carte permettra également de mieux situer les sites touristiques à découvrir une fois sur place. On citera le château Saint-Ange, qui est à environ 800 m au sud de la gare ou encore Le Panthéon. Celui-ci se trouve à environ 2 km, au sud-est du château Saint-Ange Rome. Sinon, il y a également Le Forum Romain, qui est à un peu plus de 4 km, à l’ouest du centre-ville et la cité du Vatican.

Sites touristiques de Rome

Source : http://www.rome-roma.net

Plan du métro de Rome

Source : http://www.italie.cc

Carte de la Rome Antique

Source : http://fr.academic.ru

Rome sur la carte de l'Italie

Source : http://www.canalmonde.fr

Centre de Rome

Source : http://www.informagiovani-italia.com


Les lieux du guide 100 églises et autres édifices religieux à visiter à Rome
Eglise Sainte-Marie-des-Anges

L'église Sainte Marie des Anges occupe une partie des anciens thermes de Dioclétien. Elle fut créée par Michel Ange, mais les différents remaniements des siècles ultérieurs n'ont pas laissé beaucoup d'éléments originels en place, à l'exception du plafond vouté. L'ensemble permet toutefois de se faire une belle idée de l'architecture de ce qui était primitivement la salle principale et le tepidarium (la salle des bains tièdes) des bains publics. On peut accéder au niveau supérieur par un escalier près de la sacristie. Un bel exemple très original de réemploi architectural.

Eglise Sainte-Marie-du-Peuple

L'église Sainte Marie du Peuple est située au nord de la place du Peuple. Elle est célèbre pour les magnifiques œuvres d'art qu'elle renferme. Au départ, à la toute fin du XIe siècle, ce n'était qu'une simple chapelle érigée sur le site de la tombe de Néron. Elle fut agrandie au XIIIe siècle puis profondément remaniée à la Renaissance et au XVIIe siècle, sous la direction du Bernin et de Bramante. Ce dernier est ainsi l'auteur de l'actuelle abside. A l'intérieur, vous découvrirez des tombeaux de cardinaux, la chapelle Chigi créée par Raphaël et terminée par le Bernin, dotée en particulier d'une [...]

Basilique des Saints-Âpotres

La basilique des Saints Apôtres est située sur la place du même nom. Sa fondation remonte sans doute au IVème siècle. Le bâtiment actuel est un mélange de nombreuses restaurations successives. Le portique à neuf arcades qui précède sa façade est particulièrement remarquable : il fut commandité par le pape Sixte IV au XVème siècle et est surmonté de statues représentant a priori les apôtres.

La Basilique Saint Marc de Rome est, certes moins célèbre que celle de Venise, mais est à voir. Elle donne sur la place Saint Marc mais fait partie de l'ensemble architectural du Palais de Venise. Sa fondation remonte au IVème siècle, or le bâtiment actuel est bien plus tardif : clocher roman, façade renaissance, intérieur baroque, avec sur la coupole de l'abside une magnifique mosaïque de style byzantin datant du IXème siècle. Le Christ y apparaît entouré de ses saints et du Pape Grégoire IV qui régna de 827 à 844.

La chapelle du Mont de Piété est située à l'intérieur du Palais du même nom qui fut fondé en 1539 par le pape Paul III Farnese, pour permettre aux romains d'obtenir des prêts contre des objets mis en gage, et pour lutter contre l'usure alors galopante. La façade du palais fut agrandie par Carlo Moderna au XVIIème siècle et les armes du pape Clément VIII Aldobrandini y furent alors apposées. Aujourd'hui encore, il accueille des bureaux et des sales de vente des objets qui n'ont pas été récupérés. La chapelle intérieure est toujours un des joyaux de l'art baroque à Rome. Sa décoration est faite de [...]

Eglise de la Sainte-Croix-de-Jérusalem

L'église de la Sainte-Croix-de-Jérusalem est située sur la place du même nom, dans les environs de Saint Jean du Latran. Ce sanctuaire aurait été créé en 320 par Sainte Hélène -la mère de Constantin- pour accueillir les reliques de la passion du Christ qu'elle avait rapportées de Jérusalem et entre autre un morceau de sa croix. L'église fut reconstruite au XIIème siècle, époque à laquelle fut créé le campanile. Mais le bâtiment actuel correspond surtout aux transformations du XVIIIème siècle. A l'intérieur, allez admirer les fresques de l'abside, rappelant l'histoire de la croix, qui datent du [...]

Construite à la fin du XVIème siècle, l'église Nouvelle ou Chiesa Nuova est située au cœur de la Rome baroque, le long du Corso Victor Emmanuel II. Elle fait partie d'un grand ensemble comprenant, outre l'église, une bibliothèque, un couvent et un oratoire, destiné à accueillir la congrégation de l'Oratoire et l'œuvre de Saint Filippo Neri. Elle se distingue par sa façade resplendissant d'un blanc d'albâtre conforme aux goûts simples du saint, ainsi que par ses nombreuses œuvres d'art dues au Caravage, à Rubens, à Federico Barocci et à Pierre de Cortone. La simplicité initiale intérieure a aujourd'hui [...]

Eglise Saint-Georges in Velabro

La Basilique de Saint Georges in Velabro remonte au VIIème siècle. Aujourd'hui, l'édifice n'a plus de plan vraiment régulier du fait des nombreuses modifications et rénovations qu'il a connues. Les plus importantes remontent au XIIIème siècle quand la basilique fut dotée de son portique, d'un campanile et de fresques de Pietro Cavallini dans son abside. Au début du XXème siècle, Antonio Munoz s'efforça également de délivrer l'église de ses nombreuses modifications tardives et de lui redonner une apparence la plus proche possible de ce qu'elle devait être au Moyen-âge.

La basilique de Saint Pierre aux Liens accueille encore aujourd'hui ce qui est considéré comme les reliques des chaines, qui entravèrent Saint Pierre lors de son emprisonnement à Jérusalem puis à Rome. Sa fondation remonte au milieu du Vème siècle après JC. Le portique que l'on attribue traditionnellement à Baccio Pontelli, fut ainsi ajouté en 1475. L'intérieur comporte une nef et deux ailes, ainsi que trois absides. Il est décoré d'œuvres de Guercino, Domenichino, Pomarancio et Bregno, mais c'est surtout le célèbre Moïse de Michel Ange qui attire les visiteurs. Il s'agissait au départ d'une des [...]

L'église de San Pietro in Montorio fut construite sur le mont du Janicule à Rome, à l'endroit supposé du martyre de Saint Pierre sur la croix. Le bâtiment actuel fut commandité par Ferdinand et Isabelle la catholique, les souverains espagnols, en lieu et place d'une église du IXème siècle déjà consacrée à Saint Pierre. La façade relativement austère simplement dotée d'une rosace contraste avec l'intérieur où se côtoient les œuvres d'art d'artistes célèbres des XVIème et XVIIème siècles. Sebastiano del Piombo, Michel Ange, Giorgio Vasari et Dirck Van Baburen sont parmi les plus représentés. De nombreuses [...]

L'église de Saint Saba est une ancienne basilique civile romaine. Son origine remonte au VIIème siècle et à un monastère dédié à Saba, un Saint oriental. L'église actuelle date dans sa plus grande partie du XIIIème siècle. Les fresques représentant les miracles de Saint Nicolas, le sol du début du XIIIème siècle en pavement cosmatesque de marbre, les fresques du VIIIème siècle de la Sacristie et les reliques de Saint Saba abritées dans la crypte sont parmi les éléments les plus intéressants de cette église.

L'église Saint Stéphane de la Rotonde est une ancienne basilique romaine dont la construction remonte à la fin du Vème siècle. Sa forme circulaire est bien sûr inspirée de l'église du Saint Sépulchre à Jérusalem. Au centre, un tambour de 22m de haut sur 22m de diamètre surmonte l'espace consacré. A l'intérieur, des fresques de Tempesta du XVIème siècle côtoient l'autel de Rossellino et les décorations de mosaïques de l'abside, qui datent du VIème siècle, et de la chapelle Santi Primo et Feliciano, qui datent du VIIème siècle. Des décorations de marbre de style cosmatesque peuvent également être [...]

L'église Sainte Agnès de l'Agonie fut construite au XVIIème siècle sur la place Navone par Carlo Rainaldi et surtout Francesco Borromini sur commande du pape Innocent X Pamphili. L'église fut construite sur l'endroit même du martyre de la Sainte et recouvre des restes d'une chapelle médiévale et du stade de Domitien, dont la place Navone a conservé la forme. Le plan a la forme d'une croix grecque, mais c'est surtout pour sa façade, conçue par Borromini, que Sainte Agnès est célèbre. Elle se caractérise par une superbe coupole soulignée par ses volumes concaves et par l'élancement de ses beffrois [...]

La basilique Sainte Cécile du Trastevere est une des églises les plus intéressantes de Rome. Elle fut construite et consacrée au IXème siècle, par Pascal Ier sur le site de la maison même de la Sainte, où cette dernière connu le martyr en 230, peu après son mari, Saint Valérien. L'église est assez composite, comme en témoigne sa façade, du XVIIIème siècle, mais qui comporte tout de même un porche orné de mosaïques du XIIème siècle. A l'intérieur, vous découvrirez la mosaïque de la fin du IXème siècle de l'abside (où la sainte et son mari sont représentés en compagnie du Christ), la statue de Cécile [...]

Eglise Sainte-Praxède

L'église Sainte Praxède remonte au IXème siècle et permet aujourd'hui, encore d'admirer de magnifiques fresques byzantines de l'époque de sa création, marquées par le symbolisme chrétien, et qui figurent la sainte et sa sœur en compagnie du Christ et de Pascal 1er, le Pape à l'origine de la construction.

L'église Sainte Suzanne date du tout début du XVIIème siècle et est tout à fait représentative des constructions maniéristes de l'époque. Aujourd'hui, c'est le siège de l'Eglise catholique américaine. Sa façade baroque, réalisée par Carlo Maderna en 1603, est directement inspirée de celle de l'église du Gesù, mais en plus élancée, ce qui produit un effet de plus grande élévation. L'intérieur a une riche décoration typiquement maniériste réalisée par Baldassare Croce, Cesare Nebbia et Paris Nogari. On peut ainsi y admirer des épisodes de la vie de sainte Suzanne qui prennent la forme de fausses [...]

Eglise San Andrea della Valle

L'église San Andrea della Valle fut fondée par l'ordre des Théatins, un ordre religieux masculin créé au XVIème siècle pour aider à une meilleure formation du clergé. Le bâtiment actuel porte la marque de Carlo Maderno et fut construit dans la première moitié du XVIIème siècle. Le plan est en forme de croix latine avec des chapelles latérales et le chœur est surmonté d'une coupole. Giovanni Lanfranco et Domenichino, ou le Domeniquin, ont grandement participé à la décoration intérieure, en particulier pour la fresque de la coupole nommée la Gloire du Paradis. La façade baroque fut ajoutée dans la [...]

Eglise du Gesu de Rome

L'église du Gesù, financée par le cardinal Alexandre Farnèse, est l'église-mère de l'ordre des Jésuites. Ceux-ci étaient chargés de mener la charge contre le protestantisme alors en plein essor, et l'art baroque fut une de leurs armes pour maintenir le fidèle dans la religion catholique. Inaugurée en 1582, la rigueur et la sobriété de ses lignes cachent en fait une décoration baroque exubérante, que l’on doit au célèbre fresquiste Andrea Pozzo. Cette église fut une révolution dans la façon de construire et de décorer des églises, et servit de modèle pour la plupart des églises baroques.

Eglise Santa Maria Sopra Minerva

L'Eglise Santa Maria Sopra Minerva fut édifiée en 1453. C’est l’une des seules représentantes de l'architecture gothique à Rome. C'est dans ses murs que se déroula le procès du grand astronome Galilée, qui dût abjurer publiquement, en 1633, ses théories scientifiques sur le mouvement des planètes. Mais cette église renferme également des œuvres-d'art, des artistes Lippi et Michel Ange notamment, qui font figurer l'édifice dans les premiers rangs des ""églises-musées"" de la ville.

Eglise San Lorenzo in Miranda

L’église San Lorenzo in Miranda est l'une des rares à avoir été édifiées dans un temple païen, et c'est ce qui explique qu'elle soit précédée d'un portique de colonnes antiques. Il s'agissait du temple d'Antonin et Faustine. Ce temple, à vocation funéraire, fut édifié en 141 par l'empereur Antonin, à sa femme Faustine, morte la même année. L'église San Lorenzo le remplaça au Moyen-âge, mais fut à nouveau reconstruite à la Renaissance.

Eglise Saints Côme et Damien

L'église Saints-Côme-et-Damien a été aménagée au début du VIème siècle par le Pape Félix IV, dans deux bâtiments antiques, dont le fameux temple de Romulus. Le chœur et la nef de l'église ont été aménagés dans la Bibliotheca Pacis, qui était un bâtiment lié au forum impérial de la paix. Mais l'église est surtout connue pour la voûte du chœur, décorée d'une magnifique mosaïque du VIème siècle.

Voir tous les lieux du guide