Les lieux du guide 250 idées de visite à Prague!
Cimetière d'Olšany

Construit en 1679 pour accueillir les victimes de la peste, le cimetière d'Olsany fut agrandi au XIXe siècle et se vit entouré d'autres lieux de sépultures. Ceux-ci comprennent un cimetière russe et un cimetière juif où repose Franz Kafka dans la rangée 21. Plus grand cimetière de la ville, on reste surpris et charmé par la nature envahissante qui recouvre la plupart des tombes.

Le Clementinum et sa bibliothèque Baroque

Le Clementinum est le plus vaste ensemble architectural de la ville après la Château de Prague. Il s'agissait du quartier général des Jésuites pour l'Europe centrale, en charge de la contre réforme. Vous pourrez y découvrir l'église St Sauveur, de très belles salles et galeries couvertes de fresques baroques et surtout sa fameuse bibliothèque baroque, l'une des plus belles du monde. Devenue aujourd'hui la Bibliothèque Nationale Tchèque, elle comprend une collection de grande valeur avec notamment le codex de Visehrad daté de 1085. Allez admirer son décor de fresques figurant les Arts et les Sciences [...]

Colline de Žižkov

C'est sur la colline de Vitkov que les hussites triomphèrent sur des milliers de croisés bien armés, remportant ainsi une victoire historique. En 1877, ce lieu fut renommé en Zizkov -et non plus Vitkov- en l'honneur de Zizka, le commandant vainqueur. Sa statue, haute de 9 mètres et datant de 1950 est la plus grande statue équestre du monde. A proximité, se trouve le Monument national ainsi que la très controversée tour de télévision. Zizkov est actuellement le quartier à la mode et regorge de restaurants et de tavernes.

Située presque en face de l'église Saint-Jacques, la cour du Tyn servait, à partir du XIe siècle, d'abri aux marchands étrangers, qui déchargeaient les ballots des voitures, et y payaient les taxes. L'endroit servit ensuite d'entrepôt, de marché et d'octroi jusqu'au XVIIIe siècle. Le plan original a été conservé. La plupart des bâtiments ont été restaurés, à l'image de la magnifique maison Granovsky, bâtie en 1560 sur le modèle d'un palais vénitien.

Fondée en 993 par le prince Boleslav II et saint Adalbert, le couvent bénédictin de Brevnov fut le premier couvent masculin de Bohême. L'essentiel des édifices actuels furent dessinés par les grands architectes baroques Krystof Dientzenhofer et son fils Kilian Ignac. Avec la crypte de l'église Sainte-Marguerite, la salle des Prélats, au plafond orné d'une magnifique fresque de 1727, est l'élément le plus remarquable des bâtiments conventuels. A visiter donc.

Eglise St-Jacques

Située dans le quartier de la Vieille-Ville, l'église Saint-Jacques était à l'origine l'église gothique (XIVe siècle) du couvent des Frères mineurs. On la remania dans le style baroque après l'incendie de 1689 qu'auraient allumé des agents de Louis XIV. La transformation de l'intérieur, avec l'ajout de vingt autels latéraux est une superbe réussite et sa longue nef donne à l'église, dotée d'un orgue de grande facture, une excellente acoustique. Ne manquez surtout pas d'aller admirer ce qui est sans doute le plus beau tombeau baroque de Bohême (1714), celui du comte Vratislav de Mitrovice, œuvre [...]

L'église Saint-Jean-sur-le-Rocher, malgré sa taille modeste mérite votre attention. C’est une œuvre audacieuse avec sa coupole centrale et ses deux flèches sur la façade occidentale. Construite en 1730 par Dientzenhofer, ne manquez pas d'admirer le bel escalier monumental extérieur réalisé par Schmidt pour une confrérie d'artisans de la Nouvelle-Ville. Les statues de la façade dues à Seeling datent de 1880. La statue en bois du maître-autel de Saint-Jean-Népomucène est le modèle sculpté par Jan Brokof pour la statue en bronze de 1683 érigée sur le pont Charles.

Eglise St-Nicolas de la Vieille-Ville

L'Eglise Saint-Nicolas-de-la-Vieille-Ville est une église exceptionnelle qui vous replongera dans le baroque tchèque du 18e siècle. Dès le 12e siècle, il y avait ici une église dédiée à saint Nicolas -le patron des commerçants. Bien sûr, elle était romane. Celle qui est sous nos yeux est plus récente, elle est baroque et date de 1737. C’est à Kilian Ignaz Dienzenhofer, le grand architecte du baroque pragois que l’on doit sa construction. Avec Notre-Dame-de-Lorette et l’église Saint-Nicolas-de-Mala-Strana, elle figure au rang des plus belles églises de Prague. Le plan est original. L’architecte [...]

Eglise St-Pierre-et-Paul

Edifiée à proximité du parc de Vysehrad, l'église Saint-Pierre-et-Paul a été fondée dans la seconde moitié du XIe siècle par Vratislav Ier. Souvent reconstruite, ce sanctuaire est de style néogothique depuis les années 1890. On ajouta ses deux tours en 1902. Remarquez à l'intérieur un sarcophage du début du XIIe siècle, supposé être celui de saint Longin, ainsi qu'une Madone de l'Humilité datant du XIVe siècle, qui représente la Vierge assise.

Une forêt s'étendait jadis de la Montagne Blanche jusqu'à la colline de Petrin dont le sommet s'élève à 318 mètres d'altitude à l'ouest du quartier de Malastrana. Des vignobles couvraient son flanc sud au XIe siècle, mais des jardins et des vergers les avaient pour la plupart remplacés au XIXe siècle. Pour rejoindre la colline, il suffit d'emprunter le funiculaire. Arrivé en haut, vous ne pourrez manquer l'insolite copie miniature de la tour Eiffel, appelée le Belvédère, élevée pour l'Exposition jubilaire de 1891, et déplacée au sommet de colline dans les années 1930. Devenue tour panoramique, [...]

La Maison ""Aux deux Soleils"" -au N°47 de la rue Nerudova- est l'une des plus connues du quartier. Elle date de la fin du 17e siècle et porte ce nom à cause des deux soleils qui ornent sa façade. Mais si la Maison ""Aux deux Soleils"" est aussi très connue des Pragois, c'est qu'elle vit naître Jan Neruda, un écrivain tchèque du 19e siècle. Une plaque a été déposée sur la façade : ""Jan Neruda (1834-1891)"". Jan Neruda était avant tout journaliste et une grande partie de son œuvre est née de cette activité. On peut dire aussi qu'il est le maître du feuilleton et des récits courts. Par exemple, [...]

Situé au sein du parc Stromovka, le grand Lapidarium du Musée national abrite une intéressante collection de sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle, et notamment des œuvres originales de Charles Bridge. Le bâtiment néo-Renaissance fut reconstruit en 1907 dans le style Art nouveau et décoré de sculptures en relief de grandes figures de l'histoire tchèque.

Les Jardins du Château

C'est seulement en 1920 que le réaménagement de ces jardins fut décidé, sous la direction de Josef Pleçnik. Il voulut créer deux nouveaux jardins, le jardin sur les Remparts d'abord, puis dans son prolongement le jardin du Paradis. Le Jardin sur les Remparts est très original et grâce à tout un ensemble d'aménagements le long des remparts, il offre des points de vue très originaux sur la ville. Le mieux est de s'y promener en sachant que vous y trouverez une volière, un obélisque, une pyramide, une pergola meublée d'une table de granit, la fontaine de Samson et une grande terrasse panoramique que [...]

Au 17e siècle, le quartier était habité par une population de serviteurs travaillant au Château. De ce passé, la rue Novy Svet a conservé une apparence modeste. D'un coté, vous trouverez un muret qui donne sur les jardins du Château et de l'autre il y a ces jolies petites maisons qui font rarement plus d'un étage. Par exemple, la maisonnette rose qui se trouve au N°6, est ""la plus petite maison de Prague"". Mais ne vous y trompez pas: c'est la rue branchée par excellence. Ecrivains et artistes vivent dans ce ""nouveau monde"" -Novy Svet, en tchèque.

Palais Adria

Réalisé par Josef Zasche et Pavel Janak en 1925, le palais Adria, idéalement situé sur la place Jungmann, à proximité de la dynamique place Venceslas, témoigne de l'inventivité des architectes pragois du début du XXè siècle, s'inspirant des palais vénitiens de la Renaissance italienne. Le commanditaire en était une compagnie d'assurances italienne, la Riunione Adriatica di Sicurta.Le palais Adria abritait jadis le théâtre de la Lanterne magique où se réunissait le Forum civique de Vaclav Havel aux premiers jours de la Révolution de Velours en 1989.

Le Palais Bretfeld fut réalisé par Jean-Joseph Wirch en 1765 et sa façade retient peu l'attention. En cela, on voit que les temps ont changé: fini les façades immenses ou clinquantes des soldats victorieux du 17ème. Le 18ème, c’est l'époque de la conversation, celle des salons littéraires, de la philosophie dans le boudoir. Du coup, puisque les conversations devaient aller dans la profondeur des choses, le clinquant d’une façade aurait été un signe de peu de finesse de son habitant. Et, à la fin du 18e siècle, le Palais Bretfeld était en effet un de ces endroits très ""branché"". On rapporte que [...]

Palais Bucquoy

Le palais Bucquoy, actuelle ambassade de France, est situé sur la charmante petite place du Grand Prieur. La très longue façade est animée en son centre par un avant-corps plus décoré, d'ailleurs couronné par un tympan percé d'un œil-de-bœuf, une sorte de lucarne ovale. Entre les pilastres, il y a deux rangées de fenêtres décorées avec d'élégantes guirlandes composées de lignes contournées, curvilignes. C'est le style ""rocaille"". Parmi les hommes illustres qui sont venus au Palais Buquoy, il faut citer Mozart qui y joua une de ses œuvres en 1787. Mais on peut aussi ajouter Paul Claudel, qui fut [...]

Parc Kampa

Le parc de Kampa, sur l'île du même nom, est une sorte d'oasis de calme en plein Prague. En fonction des saisons, les parterres du parc se revêtent de couleurs allant du vert à l'or, sans parler de ce manteau neigeux qui chaque année habille la ville de Prague vers le mois de décembre. Allez-y! Découvrez-le et promenez-vous le long du muret qui sépare le parc des berges de l'île de Kampa.

Parc Stromovka

Ancienne réserve de chasse royale, le parc Stromovka est l'un des plus beaux de Prague. Ouvert au public depuis 1804, il abrite le grand Lapidarium où vous pourrez admirer des sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle. Non loin, se trouve le très intéressant palais Veletrzni (Musée d'Art moderne et contemporain) qui présente l'art tchèque et européen de la Galerie nationale, ainsi que le gigantesque palais de l'Industrie qui accueil aujourd'hui le palais des Congrès.

Pavillon Hanavsky

Situé à l'ouest du parc de Letna, le pavillon Hanavsky fut construit par Otto Hieser pour l'Exposition du Jubilé en 1898. Son style néobaroque n'est pas très éloigné du Jugendstil. Il fut offert en présent par le prince de Hanau à la ville de Prague. L'endroit abrite aujourd'hui un restaurant très connu. C'est au pied de ce pavillon que s'ouvrit la première piscine municipale.

La Santa Casa (maison sainte) est au cœur du sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette. C'est une réplique d'un sanctuaire italien (à Loreto) qui, selon la légende, serait la maison de la Vierge transportée par des anges en 1294. Celle que vous pouvez admirer à Prague affirmait la victoire des catholiques en célébrant le culte de la Vierge, après la bataille de la Montagne Blanche en 1621. Construit grâce à l'argent de la princesse Benigna de Lobkowicz, sa superbe façade, œuvre du célèbre Dientzenhofer, se compose de deux pavillons latéraux, d'un corps central avec un clocher coiffé d'un bulbe. Son décor [...]

Voir tous les lieux du guide