Les lieux du guide 60 lieux à découvrir à Dubrovnik. Les principaux musées, monuments et quartiers.
La Placa (le Stradun)

Quant on entre dans la vieille ville par la porte Pile, on débouche sur une grande artère de 300 mètres de long qui va tout droit jusqu'au port : c’est la Placa, localement appelé le Stradun. Cette artère est en fait construite sur l’ancien chenal séparant les deux parties de la ville ancienne, qui étaient Ragusium et Dubrava. C'est le comblement de ce chenal qui a unifié les deux petites cités pour créer Dubrovnik. En entrant, vous serez impressionné par cette architecture qui ressemble à un décor de cinéma. Un endroit à découvrir !

Place onofrio

La place Onofrio est la petite place au pied de la porte Pile. Elle tire son nom de l’architecte Florentin qui, en 1444, a dessiné la fontaine de la place. A côté, vous verrez le couvent sainte-Claire qui, au 13ème siècle, servait d’orphelinat et accueillait les enfants adultérins ou abandonnés. Aujourd'hui, on y trouve un restaurant. Sur la place se trouve une fontaine du même nom, à l'entrée à droite, l'eau y est potable si vous avez une petite soif !

Monastère Franciscain

Le monastère franciscain abrite un petit musée d’un intérêt très moyen. Mais la beauté du cloître compense cela très largement. Celui-ci date de 1360 et a été réalisé par l’architecte du nom de Brajkov. Il l'a construit avec un étrange et fascinant style mixte romano-gothique. Vous pourrez aussi visiter le petit patio intérieur. Ce havre de paix et d'harmonie appelle à la contemplation. Vous pourrez aussi admirer la succession d'arcades aux fines colonnettes jumelles dont chacun des soixante chapiteaux représente une figure humaine, un animal fantasque, la luxuriance du végétal. Ici et là persistent [...]

Initiée à l'aube du XIVème siècle, la construction de la grande église franciscaine se poursuit jusqu'à la fin du XVème siècle. Des éléments d'origine ne persistent que sur le portail sud. Le tympan, œuvre de Leonardo et Petar Petrovic en 1479, dont les volumes annoncent la Renaissance, arbore une Pietà entourée de Saint Jean-Baptiste et de Saint-Jerôme, et surmontée d'une figure de Dieu. L'église, l'une des plus riches de Dubrovnik à l'époque, a été détruite dans le tremblement de terre de 1667 et reconstruite dans le style baroque. Devant l'église franciscaine, une petite sculpture devant laquelle [...]

Colonne de Roland

Au bout de la rue principale, la colonne de Roland, connu sous le nom de colonne d'Orlando en Croatie, fait référence à Roland de Roncevaux, le chevalier de Charlemagne. Mais en fait, il s’agit plus vraisemblablement de la statue du roi hungaro-croate Sigismond. Elle a été sculptée par Bonino de Milan en 1419. Par ailleurs, détail amusant, les commerçants de Raguse ont pris la mesure de l’avant-bras de la statue comme étalon. Et cette coudée ragusaine mesurait donc 51,2cm. Un lieu touristique qui ne désemplit pas, préparez-vous à rencontrer la foule.

Vieux port

Le vieux port est de petite taille. Vous pouvez vous y rendre et prendre un café en regardant le large. Datant du 15e siècle, il garde un charme d'antan où vous pourrez admirer les nombreux petits bateaux amarrés le long des pontons et vous balader le long du port et de la jetée. Entouré par les remparts, vous verrez comment les habitants de Dubrovnik défendaient leur cité. Une virée romantique et historique à ne pas manquer !

La tour Saint Luc encadre le port avec la tour Saint Jean. Depuis celle-ci vous pourrez accéder aux remparts et vous y balader. Créé en 1467 par l'architecte Paskoje Mili?evi?, cette tour protégeait le port des agressions extérieures. Des fenêtres et des ouvertures y avaient été construites dans le but d'y placer des canons. C'est une jolie balade, qui offre un magnifique panorama sur la ville et la baie.

La petite église de Saint Roch a été construite au milieu du XVIe siècle dans un style de la Renaissance. Elle fut touchée par le séisme de 1667, ce qui valut la restauration d'une grande partie de l'édifice. Les fenêtres carrées ont été les premières du genre à Dubrovnik. Elle est située dans une rue animée, près d’agréables petits restaurants.

L'église Domino, ou l'église « de tous les saints », est un édifice qui date du 15e siècle. Comme de nombreuses autres églises, elle fut détruite pas le tremblement de terre de 1667 et fut reconstruite dans un style baroque. Le retable d'Andrea Vaccaro ""la gloire de tous les Saints"" date du 17e siècle. Cet édifice était le siège des tailleurs de pierre de l'époque.

Après le tremblement de terre de 1667, l'église de Saint Joseph fut reconstruite sur le site de l'église Saint Jacques. Avec son unique nef et son style baroque, cet édifice fut érigé par la communauté des menuisiers de la ville sous la direction de Saint Joseph lui-même. Située dans un quartier animé, vous pouvez la visiter au détour de votre passage par l'avenue Od Puca.

Sur la rue de Peline, vous rencontrerez de nombreux édifices, dont l'église de Sainte Margaret. Datant du 16e siècle, elle fut édifiée par la reine Margaret sur le site d'une ancienne église. Ici, il n'y a plus de messe, vous pouvez venir voir l'unique nef de cet édifice de la Renaissance lors de votre promenade dans le quartier.

Cette église a été construite par un inconnu, au-dessus des restes de l'église saint Jacques, vers 1630. Le nom de Mont Carmel a été donné pour rappeler le Mont israélien. Le quartier dans lequel elle se situe a pris son nom quelques temps après la construction. Dans un style baroque, vous pourrez aussi admirer les peintures du 18e, de Riccio et Vaccaro, ainsi que celles de l'artiste Canini du 17e siècle. Il y a aussi une statue de Saint Blaise datant du 15e siècle, qui fut ajoutée plus tard. Vous pourrez ensuite faire un tour près du port.

Près de l'abbaye Bénédictine se trouve l'église saint Jacques. Ces deux bâtiments, qui datent du début 13e siècle, furent érigés en même temps dans un style roman, et furent transformés au 16e siècle, pendant la transition entre style gotique et renaissance. L'entrée de l'église et les fenêtres ont été ajoutées sur la façade ouest pendant la période baroque. Bien que l'abbaye ait été détruite, l'église est toujours ouverte aux pèlerins et propose des messes régulières.

Construite par ?ivko Pavlov en 1727, l’église du chantier Naval de Saint Nicolas fut construite juste à coté du chantier naval du port de Gruz, deux siècles après l’établissement de ce dernier. Des offices étaient mises en place à l'arrivée des bateaux, les dimanches et pendant les fêtes religieuses. De nombreuses fresques sont peintes dans cette église, la majorité représente l'arrivée des bateaux au port.

Située sur l'île de Lokrum, l'abbaye fut découverte au 11e siècle. Seulement deux fragments de l'abbaye originale ont été préservés. Adossé à l'église Sainte Marie, un mur a été conservé. On peut y apercevoir quelques fresques et une représentation en pierre de l'assomption datant du 16e siècle. L'entrée se fait par le côté est, à travers une galerie gothique de biforium, des fenêtres à deux arcs séparés par une colonne. De l'autre côté vous pourrez visiter le cloître de la Renaissance avec quelques techniques gothiques. Ce monastère du XIIème siècle fut occupé par les moines, puis fut utilisé [...]

Au bord de la mer, vous découvrirez au sein du couvent, l'église de Sainte Marie, entourée par le cimetière et les léproseries du 15e siècle, des établissements de quarantaines. Sur le portail de l'église vous pourrez admirer la Vierge Marie taillée par un anonyme local dans un style gothique et renaissance. Et à l'intérieur vous pourrez apprécier les peintures des célèbres artistes Nikola Božidarevi? (1517), et Lovro Dobri?evi? (1465). Ici, les nones ont gardé l'habitude de saluer et d’honorer le passage des bateaux par des sons de cloches. Un endroit atypique et historique à visiter.

Mosquée

Située dans une rue perpendiculaire au Stradun, la Mosquée de Dubrovnik est un édifice humble et discret. Les offices ont lieu au deuxième étage d’un immeuble. Pour y accéder, il vous suffit de passer une entrée similaire à une entrée d’un appartement privé, puis au bout du couloir, vous trouverez de spacieuses salles de prières. La Mosquée ou Masjid, est aussi le centre de la communauté musulmane locale.

Le musée de la guerre d’indépendance de Croatie vous fait découvrir l’histoire de ce pays dans les moindres détails, en passant par la défaite de la République de Dubrovnik, l’histoire des remparts et la victoire des croates face au serbes en 1991. Vous trouverez de nombreux documents, des photographies et des témoignages retraçant les principaux événements historiques. Aussi, vous pourrez voir les armes utilisées, les équipements militaires et des objets du quotidien de différentes époques. Des vidéos authentiques sont aussi projetées dans ce musée. A l’entrée, sur une plaque sont répertoriés [...]

Le mémorial des Défenseurs de Dubrovnik répertorie et honore les combattants morts pendant la guerre d'indépendance. Ici, vous trouverez des photos de soldats, et des pierres tombales, dans un silence déconcertant. Un endroit de recueillement où règne une atmosphère particulièrement pesante. Un bâtiment important pour les habitants du pays, mais qui ne vous apprendra rien sur la ville ni sur l'histoire du pays.

Le musée des sciences naturelles de Dubrovnik a été fondé en 1872, à l'initiative de l'apothicaire Antun Drobac, qui l'inaugura avec sa collection personnelle. Aujourd’hui, on retrouve ces premières collections mais aussi les nouvelles, rajoutées au fur et à mesure des années. Ici, vous découvrirez des collections paléontologiques, préhistoriques et, anthropologiques ainsi que des pièces rares dans le département de minéralogie. Des milliers de spécimens y sont répertoriés. Une visite agréable pour les grands et les plus petits !

Dans un bâtiment de 400 ans, qui appartenait à la famille Bonda, se trouve le musée des icônes de la communauté des églises orthodoxes serbes. Les expositions présentent les différentes icônes réalisées entre le 15e et le 19e siècle. De nombreux tableaux du célèbre peintre Bukovac sont exposés, ainsi que de nombreux meubles et des reliques rares. Un musée intéressant dans sa catégorie.

Voir tous les lieux du guide



Les bonnes affaires à Dubrovnik dénichées pour vous
Les bons plans Dubrovnik