Les lieux du guide 70 monuments à découvrir à Berlin
Palais du Kronprinz

Avec ses rangées de colonnes antiques, le palais du Kronprinz -le prince Héritier- est un charmant palais néo-classique du 19e siècle. La structure de base date du milieu du 17e siècle, mais acquis par la couronne, le bâtiment fut agrandi et transformé en 1732 pour loger le prince Frédéric, le futur Frédéric 2. Le jeune prince ne s’entendait pas du tout avec son père, le roi Sergent Frédéric Guillaume 1er, et quitta le logis familial –le château royal- pour s’installer ici. Ce coup de tête –cette fugue presque- se transforma ensuite en tradition : pendant tout le 18e et le 19e siècle, le palais [...]

La statue de Friedrich Schiller

Sur la très belle place des Gendarmes, la Gendarmenmarkt, vous découvrirez la statue de Friedrich Schiller, l’un des deux plus grands poètes germaniques avec Johann Wolfgang von Goethe. La statue -une très belle œuvre- délivre les messages principaux sur le grand poète du 18ème: on découvre un être romantique, et affrontant les tumultes des sentiments. Car avec son ami Goethe, ils étaient les piliers du mouvement 'Sturm und Drang', qui faisait la part belle aux sentiments intérieurs, aux passions et naturellement à la naissance d’une identité nationale.

Le Palais des Larmes

Devant la station de métro Friedrichstrasse, vous verrez un bâtiment pas très esthétique couvert de graffitis avec inscrit en rouge 'Tränenpalast' -ce qui signifie palais des larmes-. Et en effet, il est un rappel de la coupure de Berlin en deux. Il s’agit de l’ancien hall de contrôle pour les civils passant à Berlin Est et c'est là que les familles divisées par le mur pouvaient se dire adieu. Aujourd’hui, cela a bien changé. Nous ne voyons plus de soldat ou de chien et le hall a été recouvert de graffitis sauvages. Il sert aujourd’hui de salle de théâtre et de concert rock. C’est un lieu un peu [...]

Nouvelle Garde (Neue Wache)

La Neue Wache, «la Nouvelle Garde», fut construite par Schinkel en 1816. A l’origine, le bâtiment renfermait la garde royale chargée de protéger les abords du château. Depuis 1990, elle est le mémorial central de la république fédérale d’Allemagne pour les victimes de la guerre et de la violence. De l'extérieur, on a l'impression d'être devant un temple romain. Sur son fronton, on voit des allégories du combat, de la victoire et de la défaite en souvenir des guerres contre Napoléon Ier. Mais le plus important se trouve à l'intérieur : vous serez saisis par l’aspect simple et presque méditatif d’un [...]

L'Académie d'Architecture Berlinoise est une construction de toile en trompe l‘œil montrant les façades de l‘ancienne académie de Berlin. Ce bâtiment, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, a été édifié en 1836 par le grand architecte Karl Friedrich Schinkel, sur le modèle des entrepôts de briques du Sussex. Cette installation financée par la société Daimler-Benz, donne une bonne image de la vénérable institution.

Westin Grand Hôtel

L'Hôtel Westin est l‘ancien palace construit par la RDA pour loger ses invités de marque venant de l‘Ouest. Cet hôtel devait refléter la splendeur inexistante du gouvernement de l‘époque. Le hall d‘entrée, avec son immense escalier surmonté d‘une verrière, permet de se faire une bonne idée de la folie des grandeurs de l‘ancien régime et montre encore le goût typique de l‘époque.

Situé sur une agréable place plantée de marronniers, le palais am Festungsgraben se trouve exactement entre la Neue Wache, l‘Arsenal et le théâtre Gorky, soit près de monuments chargés d‘histoire. Ce palais du XVIIIe siècle obtint sa façade actuelle en 1863. Typique des palais berlinois, il se caractérise par une régularité classique des fenêtres, son balcon à colonnes marquant l‘entrée et par son toit plat en terrasse. Admirablement restauré par les soviétiques après la guerre, le palais abrita la société de l‘amitié germano-soviétique. Jeter un œil en passant.

Situé au milieu de la verdure du Tiergarten, l‘ancienne salle des congrès rebaptisée maison des cultures du monde se présente comme une grande tente en arc de cercle. Inaugurée en 1957, le bâtiment fut très vite surnommé « l‘huître enceinte » par les Berlinois.

Au milieu de la très moderne Potsdamer platz, la maison Huth fait figure de vestige de l'histoire ancienne car elle est le seul bâtiment remontant à avant la Seconde Guerre mondiale. Inauguré en 1912, cet immeuble abritait au rez-de-chaussée le meilleur marchand de vin de la capitale et à l‘étage un restaurant élégant. Il s‘agit de l‘une des plus anciennes constructions en béton armé de Berlin. Parmi les clients du magasin, il y avait notamment Konrad Adenauer. Depuis 1998, la maison Huth est un excellent restaurant réputé, en particulier, pour sa cave. Devant la façade arrière, vous verrez une [...]

Dans la Brüderstrasse 13 se dresse la charmante maison Nikolai bâtie en 1674 et munie de sa façade classique en 1712. Le nom est du à son ancien propriétaire l‘écrivain Friedrich Nikolai, qui tint le principal salon littéraire du XVIIIe siècle. Cette demeure est un parfait exemple de l‘habitat bourgeois de l‘ancien Berlin. Vous pouvez jeter un coup d‘œil à la maison voisine Galgenhaus au numéro 10, qui date de la même époque.

Les Palais 'Schwerin und Münze' sont deux bâtiments jumelés qui renferment, entre leurs murs, la monnaie prussienne. Sur les frontons des fenêtres du premier étage, sont sculptées de charmantes scènes d‘enfants. Sur le toit se dresse un beau groupe sculpté armorié. Il s‘agit d‘une des rares façades baroques richement décorées, à Berlin.

Palais Podewils

Ce superbe palais baroque de Podewils est la plus importante construction privée berlinoise du début du XVIIIe siècle. Un conseiller de la cour le fit édifier en 1701, par l‘architecte royal Jean de Bodt. La façade régulière est marquée en son centre par un balcon et une immense fenêtre encadrée par deux hauts pilastres (demi-colonnes) supportant un fronton triangulaire. Ce bâtiment permet de se faire une bonne idée de l‘architecture berlinoise baroque.

Dans ce cimetière Dorotheenstädtisch fondé par les Huguenots français arrivés à Berlin il y a 300 ans, ont été inhumés : comme de nombreuses célébrités du monde des arts et de la politique. Ainsi vous y trouvez les tombes d’Heinrich Heine, Karl Friedrich Schinkel, Friedrich Hegel, Anna Seghers, le sculpteur Schadow de la porte de Brandebourg, Brecht… Pour n'en citer que quelques-uns.

Hôpital de la Charité

Avec ses multiples bâtiments de plusieurs époques, l'hôpital de la Charité est une vieille institution médicale remontant à une maison des pestiférés fondée en 1710 par le roi Frédéric Ier. Heureusement, il n‘y eut cependant pas de peste à Berlin. En 1810, il fut rattaché à l‘université Humboldt comme centre médical universitaire, ce qu'il est encore aujourd'hui. Notons qu'il est le plus grand centre hospitalier d'Europe avec, près de 3000 lits.

La schlossstrasse donnant sur le corps central du château de Charlottenburg offre un bel ensemble de villas et petits immeubles de la fin du XIXe siècle, reflétant la richesse du quartier à cette époque. Avec leur jardinets et leurs façades richement décorées, elles encadrent cette rue paisible bordée de tilleuls et donnent envie d'y flâner. A faire en passant.

Depuis la réunification allemande, le château d‘eau de Prenzlauer Berg est devenu, l‘un des lieux à la mode attirant les soirs d‘été des centaines de jeunes gens. Transformée en appartements de luxe, la tour abrite également de nombreux cafés et clubs. On y trouve également des galeries d‘Art moderne et des salles d‘expositions. La tour construite au milieu du XIXe siècle se dresse dans un charmant espace vert.

Ouvert en 1880, le cimetière juif de Weißensee est l‘un des plus grands d‘Europe. 115 000 juifs berlinois y ont trouvé leur dernier repos. A l‘entrée, une pierre mémorial rappelle l‘holocauste et des stèles placées en cercle portent les noms de tous les camps de concentration.

Ce musée de la Stasi occupe les bureaux du dernier ministre de la RDA. Non seulement, le musée montre un intérieur typique de la RDA, mais aussi documente sur la Stasi, l'organe de répression de l'opposition au régime. Un passionnant lieu de mémoire très instructif sur 50 ans d‘histoire allemande. La présentation peu paraître vieillotte, mais en fait elle nous renvoie 50 ans en arrière, avec des salles présentées en l’état. Un parcours authentique et remplit de souvenirs vous attend au musée de la Stasi.

Le domaine de Britz, construit en 1706, fut transformé en 1880 dans le style d‘un château à la française. La visite permet de découvrir l‘art de vivre des riches berlinois après la création de l‘empire allemand en 1871.

Jusqu‘à la chute du mur, la Mairie de Schöneberg fut le siège du maire et du sénat de Berlin Ouest. C‘est depuis son balcon que Kennedy tint devant 450 000 personnes, son célèbre discours commençant par Ich bin ein Berliner“. Tous les maires de Berlin entre 1948 et 1990 y siégèrent dont Willy Brandt. Dans sa tour de 70m se trouve une cloche offerte par les USA en 1950 et copiant la Liberty Bell de Philadelphie.

Maison de la Conférence de Wannsee

Cette élégante villa située près du lac de Wannsee cache derrière ses murs une triste page de l‘histoire allemande et un chapitre inoubliable de la barbarie humaine. C‘est ici, que le 20 janvier 1942, eut lieu la conférence qui décida de la solution finale, c'est-à-dire de l'extermination pure et simple des juifs. Le musée-mémorial qui y est installé documente admirablement le processus de persécution, d‘arrestation et d‘extermination entre 1933 et 1945.

Voir tous les lieux du guide