Les lieux du guide Carcassonne
Cité de Carcassonne

La Cité de Carcassonne est située dans la ville de Carcassonne dans le département de l'Aude, région du Languedoc-Roussillon, en France et n’est autre que la ville médiévale fortifiée. C'est à Carcassonne que se croisent deux grands axes de circulation utilisés depuis la plus haute antiquité : de l'Atlantique à la Méditerranée et du Massif Central à l'Espagne. Il est clair, dès lors, que le voyage se fera dans les couloirs du temps à la rencontre de ce que l’histoire a [...]

Château comtal de Carcassonne

A l'intérieur des épais murs de la Cité médiévale de Carcassonne, une autre construction accolée au rempart sert de seconde forteresse, dernier rempart protecteur de la ville. Il s'agit du château comtal, érigé au XIIe siècle sous la dynastie des puissants Trencavel. Ces derniers seront assiégés durant la croisade menée contre les Albigeois : Simon de Montfort, chef de la croisade, y prend ses quartiers après la reddition de Raimond-Roger Trencavel. L'édifice est par la suite modifié après la prise de contrôle du château par la couronne royale (Louis IX), au XIIIe siècle : le forteresse devient [...]

Basilique Saint-Nazaire-Carcassonne

Dans la partie sud de la cité de Carcassonne, la basilique Saint-Nazaire devint cathédrale au XIe siècle, consacrée à l'époque par Urbain II. Bâtie selon le style roman, l'édifice venait remplacer une ancienne église moins importante, qui datait semble-t-il du VIe siècle, du temps des Wisigoths. La cathédrale est modifiée plus tardivement, à partir de 1269 : cette fois, le choeur et le transept, qui sont détruits, sont reconstruits dans un style gothique, tout en conservant la nef romane. C'est en 1801 que l'église perd son rang de cathédrale de Carcassonne, le siège s'installant dans l'église [...]

Remparts de la cité

Les fiers remparts de Carcassonne se dressent autour de la cité médiévale, témoins de la puissance de la forteresse. Car cela ne devait pas être facile de prendre Carcassonne, enserrée d'une double enceinte, dont chacune est agrémentée de 26 tours, soit 52 au total (dont certaines se visitent). Les remparts parcourent ainsi 3 kilomètres. Entre les deux enceintes s'étend un espace entièrement dégagé, appelé les lices et divisées en deux sections, lice haute et lice basse. L'aménagement des lices visait à ralentir considérablement l'ennemi, totalement à découvert une fois la première enceinte passée. [...]

Porte Narbonnaise, porte de l'Aude

L'entrée principale de la cité de Carcassonne, la porte Narbonnaise est orientée plein est, vers Narbonne justement. Elle date de l'édification du second rempart, à la fin du XIIIe siècle. On franchit d'abord la barbacane Saint-Louis, protection avancée de la porte, même si l'on peut douter de son utilité : la porte Narbonnaise est plus qu'imposante avec ses deux hautes tours percées de meurtrières qui barrent le passage. Outre la porte Narbonnaise, les remparts de la cité sont ouverts aux trois autres points cardinaux : au sud, la porte Saint-Nazaire est aménagée à travers une tour carrée. Elle [...]

Pont Vieux

Le pont Vieux traverse l'Aude, qui ceint en deux la cité de Carcassonne d'un côté, la bastide Saint-Louis de l'autre. Douze arches en plein cintre, de tailles variables, composent ce pont dont la longueur dépasse les 200 mètres. La construction de l'édifice remonte au XIVe siècle, succédant à un ancien pont datant de l'époque romaine. Le pont Vieux fut maintes fois remaniés, à chacun de ses écroulements, et notamment au début du XIXe. Longtemps ce pont symbolisait davantage les discordances entre les villes de chaque rive que leur union. Le pont est devenu entièrement piéton, les véhicules empruntant [...]

Eglise Saint-Gimer

Au pied des hauteurs couvertes des fortifications de la cité médiévale de Carcassonne, l'église Saint-Gimer fut elle aussi inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco. L'église est consacrée à Saint-Gimer, ancien évêque de Carcassonne au début du Xe siècle, qui avant de rentrer dans les ordres, distribua tout son argent et ses biens aux pauvres de la ville, ce qui lui valut une grande popularité. On sait que Viollet-le-Duc fut chargé en son temps de restaurer le vieux Carcassonne, on sait moins en revanche que l'architecte est également à l'origine de quelques constructions de toute pièce, comme [...]

Place Carnot

La place Carnot se situe au coeur de la bastide, la ville basse de Carcassonne : il s'agit en effet du centre du plan en damier qui caractérise cette partie de la ville. La place Carnot est un endroit animé de la bastide, là où se tient le marché (mardi, jeudi, samedi, le matin). Les anciennes halles datent du XVIIIe siècle. Les produits que l'on trouve sont riches et variés, légumes, produits du terroir, beaucoup de fleurs également. Mais la place Carnot est aussi un lieu où l'on prend un verre, où l'on se balade à l'ombre des vieux platanes... et qui bénéficie de quelques animations au long [...]

Cathédrale Saint-Michel de Carcassonne

La cathédrale Saint-Vincent n'accède à ce rang qu'au XIXe siècle, en 1803, lorsqu'elle prend la place de l'ex cathédrale Saint-Nazaire, située derrière les murs de la cité de Carcassonne, à cette époque largement en retrait par rapport à la croissance de la bastide. Dans la partie sud de la ville basse, l'église, érigée au XIIIe siècle, devient le lieu de culte des habitants installés de ce côté-ci de l'Aude, sous la volonté du roi de France depuis peu seigneur des lieux, Louis IX. L'édifice à l'imposante façade est ainsi débuté en 1247, dans un style gothique languedocien. La ville basse de [...]

La maison des Mémoires est une belle demeure située dans le centre de la bastide de Carcassonne. Les murs ne datent pas d'hier ans cette ancienne bâtisse, dont certaines sections ont été construite au XVIe siècle. C'est ici qu'un célèbre poète surréaliste, Joë Bousquet, passa les 25 dernières années de sa vie. Ce dernier ressortit de la Première Guerre Mondiale paralysé des jambes suite à une blessure par balle. En 1925, il s'installe à Carcassonne, où, se consacrant à ses écrits, il reçoit la visite de quelques grands noms de la littérature, tels Aragon ou André Gide. Il meurt finalement en 1950. [...]

Dans la partie est de la bastide Saint-Louis, le musée des Beaux arts de Carcassonne fut aménagé dans l'ancien présidial (XVIIe), au niveau des anciens remparts de la ville basse. Ce musée dispose d'une importante collection de peintures, qui constitue ses collections permanentes : les écoles françaises, italiennes ou encore hollandaises sont représentées pour les XVIIe et XVIIIe, puis expose quelques artistes français des XIXe et XXe siècles. Quelques faïences de Marseille et Moustiers viennent compléter l'exposition. Des expositions temporaires prennent également place dan le musée, auxquelles [...]

La bastide Saint-Louis

La bastide saint-Louis fut en quelque sorte la ''nouvelle'' Carcassonne du XIIIe siècle : après la prise de possession de la cité de Carcassonne par Louis IX, ce dernier doit faire face à une population hostile à son autorité. Le roi de France envoie ainsi les habitants de l'autre côté de l'Aude, où il fait construire la ville basse. La bastide sera plus sérieusement protégée par un rempart solide après l'incursion du Prince Noir qui mis à sac la ville durant la guerre de 100 ans (1355). Il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges visibles de cet ancien rempart, la bastide étant désormais ceinturée [...]

Voir tous les lieux du guide