Carte Rome

Rome est une ville dotée d’un patrimoine culturel très riche et est une destination touristique à la fois sympathique et agréable qui se situe à 1500 km de Paris. Pour ne rater aucun détail de son séjour, mieux vaut prévoir une carte des lieux. Celle-ci peut s’obtenir facilement en ligne sur Google Maps par exemple.

Une fois sur place, un des meilleurs moyens pour se déplacer reste le métro, avec ses lignes A ou B. Mais il ne faut pas non plus oublier le bus qui est bien évidemment plus sympathique. Pour connaitre le meilleur itinéraire, rien de tel que de se renseigner là où les tickets sont vendus. Concernant le train, le Leonardo Express fait un trajet direct depuis l’aéroport, à Termini, pour une petite demi-heure. Notons que les gares sont ouvertes à 7h30 et le dernier train passe à 22h30.

La carte permettra également de mieux situer les sites touristiques à découvrir une fois sur place. On citera le château Saint-Ange, qui est à environ 800 m au sud de la gare ou encore Le Panthéon. Celui-ci se trouve à environ 2 km, au sud-est du château Saint-Ange Rome. Sinon, il y a également Le Forum Romain, qui est à un peu plus de 4 km, à l’ouest du centre-ville et la cité du Vatican.

Sites touristiques de Rome

Source : http://www.rome-roma.net

Plan du métro de Rome

Source : http://www.italie.cc

Carte de la Rome Antique

Source : http://fr.academic.ru

Rome sur la carte de l'Italie

Source : http://www.canalmonde.fr

Centre de Rome

Source : http://www.informagiovani-italia.com


Les lieux du guide Monuments de Rome
Le Panthéon

Le Panthéon se trouve sur le Champ de Mars à Rome entre la Piazza Navona et la fontaine de Trevi. Il s’agit d’un édifice religieux qui nous vient du 1er siècle avant Jésus-Christ. Sa construction a été ordonnée par Agrippa homme politique et général romain. Le Panthéon que l’on peut voir aujourd’hui n’est pas l’édifice original. En effet, le premier Panthéon a été ravagé par de nombreux incendies. A l'origine il était rectangulaire et orienté [...]

Le Colisée

Le Colisée

Se rendre à Rome sans faire une escale au Colisée c’est comme visiter Paris, sans voir la Tour-Eiffel, et donc rater son voyage ! Il faudra absolument programmer une visite ! Pour vous donner un avant-goût de la richesse que vous allez découvrir sachez que le Colisée est en réalité un amphithéâtre qui a été construit et qui était destiné à abriter les combats de gladiateurs à l’époque de l’Antiquité. En vous y rendant, vous allez contempler la grandeur de toute [...]

La fontaine de Trevi

C'est la plus grande fontaine de Rome. A l’origine, la fontaine de Trevi était la bouche d’un aqueduc romain qui amenait l’eau d’une source construite en 1453 sous le pape Nicolas V. En 1731, un concours est organisé par le pape Clément XII, pour reprendre en main le sort de la place et sa fontaine: des travaux commencent en 1732 d'après les dessins de Nicolo Salvi, dont l'idée est de raconter l'histoire de l'aqueduc d'origine. Terminé en 1762, le chantier a vu passer une dizaine d'architectes qui en ont fait un symbole de la [...]

Le chantier de l'église de Saint-Louis des français (San Luigi dei francesi), dont la façade est de Giacomo della Porta et Domenico Fontana, commença sous les ordres du futur pape Clément VII en 1518 pour finir en 1589, année de sa consacration. Les ornements intérieurs sont eux du XVIII° siècle et on peut aussi y admirer le fameux cycle de Saint Matthieu du Caravage dans une des chapelles. Etant l'église nationale de la France à Rome, les messes y sont célébrées en français. A voir: Les statues des rois de France de la façade (Charlemagne, Saint Louis) de Pierre l'Estache, L'Assomption de la [...]

Le monument à Victor-Emmanuel II

Cet immense monument en calcaire blanc, de style néoclassique se trouve au bout de la Via del Corso. Il est commencé en 1885 (après quelques démolitions) sur les plans de l'architecte Sacconi pour célébrer le cinquantenaire de l'Italie. Inauguré en 1911, il rappelle les autels de l'âge hellénistique. Dédié au premier roi du pays, on l'appelle également autel de la Patrie, symbole de l'unification et célébrant la grandeur de Rome. Un soldat inconnu mort durant la Première Guerre Mondiale y a sa tombe depuis 1921. Le musée historique du Risorgimento occupe l'intérieur ainsi que des expositions temporaires. A [...]

Le temple de Vespasien

Porté à terme par Domitien, le temple fut construit à la mémoire de son père Vespasien et son frère Titus morts respectivement en 79 et 81. A l'origine long d'une trentaine de mètres, abritant les statues des empereurs, il n'en reste que trois colonnes hautes de 15 mètres. A peu près au centre du Forum Romain, se dressent trois colonnes qui supportent les restes d’une frise horizontale. C'est ce qui reste d'un temple dédié à l'empereur Vespasien et à son fils Titus, qui régnèrent tous deux à la fin du premier siècle de notre ère. C'est l'empereur Domitien, le frère de Titus, qui fit ériger ce [...]

Le temple de Vénus et Rome

Sur un projet de l'empereur Hadrien, il est inauguré en 135, et complété par Antonin en 140. Construit sur un lieu qu'occupait auparavant l'atrium de la Maison Dorée de Néron, il était divisé en deux parties dédiées à la ville de Rome personnifiée et à Vénus, mère d'Enée, lui-même père de Romulus et Rémus. L'aspect actuel de la voûte est cependant attribué à Maxence, qui restaura l'édifice après l'incendie de 283. La partie la mieux conservée englobe l'ancien couvent de l'église S. Francesca Romana, avec ses colonnes de porphyre et sol pavé de marbre polychrome. Il reste des traces du double portique [...]

Le temple de Saturne

Inauguré aux environs de 498 av. J.-C., ses huit colonnes de granit sont parvenues jusqu'à nous grâce aux multiples restaurations dont celle de 283, selon les dires de la frise: "Le Sénat et le peuple romain restituèrent le temple détruit par l'incendie". Une partie du podium servait anciennement à l'affichage de documents publics.

Ce petit temple circulaire surmonté d'une coupole appelé temple de Romulus serait en réalité un temple dédié aux Penates, les divinités du foyer. La porte d'entrée en bronze est d'origine, flanquée de deux colonnes de porphyre qui portent une corniche de marbre blanc. Au VI° siècle on utilisa le temple pour la construction d'une église, qui fut donnée en 1512 à l'Ordre de saint François. Entièrement refaite en 1632 sous Urbain VIII, on peut y voir ses armoiries, outres les mosaïques dans l'abside. L'entrée se fait Via dei fori imperiali.

Le temple de Castor et Pollux

Il ne reste que trois colonnes corinthiennes sur un podium du temple des Dioscures, les jumeaux divins Castor et Pollux. Il est érigé en leur honneur en 484, après la bataille au cours de laquelle ils furent identifiés sous les traits de deux cavaliers mysterieux qui menèrent Rome à la victoire, dans la tentative de Tarquin le Superbe de contrer les latins dans la conquête de la ville.

Le temple d'Antonin et Faustine

Erigé en 141, il est dédié par Antonin à la mort de sa femme Faustine, divinisée. Il est aussi dédié à l'empereur après sa mort, une inscription étant ajoutée pour celui-ci. Le temple, surélevé grâce à un podium, est précédé d'un escalier. Il contient les restes d'un autel, et sa façade se compose de six colonnes de marbre à chapiteaux corinthiens. L'église de San Lorenzo in Miranda occupe les lieux depuis le XI° siècle, détruite et refaite en 1602. Du temple d'Antonin et Faustine, il ne reste plus que le portique de colonnes antiques. En effet, c'est à présent l'église San Lorenzo in Miranda [...]

Le forum de César

Long de 160 mètres sur 75, le forum de César est une place rectangulaire à l'origine entourée d'une colonnade, et aussi le premier des forums impériaux, financé par l'empereur lui-même. Inauguré en 46 av. J.-C., le temple de Vénus Génitrix, mère d'Enée et ancêtre de la gens Julia selon la légende, prend place sur un de ses côtés, après un voeu de César sur le champ de bataille où il finit vainqueur sur Pompée. Il fut restauré sous Domitien, puis Trajan, qui ajouta la basilique Argentaria. Aujourd'hui, seulement un tiers du forum est visible. A voir: le podium et les colonnes du temple de Vénus [...]

Le forum d'Auguste

Remportant la victoire à la bataille de Philippes contre les assassins de César, Brutus et Cassius, en 42 av. J.-C., Auguste fait construire comme promis un forum en 2 av. J.-C. Il est long de 125 mètres, et l'ouverture de cet espace avait aussi pour but de désemplir les autres forums, envahis par la foule lors d'événement importants. Le temple de Mars Ultor (vengeur), dieu de la guerre et père de Romulus, alors siège du Sénat, est érigé au centre de la place. Des statues, peintures et bas-reliefs des grands hommes de Rome y prenaient aussi place, allant dans le sens de la propagande de paix et [...]

La colonne de Phocas

Dédiée en 608 à l'empereur Phocas qui avait fait don du Panthéon au pape, la colonne est probablement le dernier monument civil du forum. Haute de 13,60 mètres elle était autrefois surmontée de la statue de l'empereur. Son origine remontant à un monument plus antique, elle faisait peut-être partie d'un temple.

Erigé en 203, il célèbre les dix ans de règne de l'empereur Septime Sévère et les bas-reliefs content sa victoire sur les Parthes (peuples des actuels Iran et Irak). On pouvait lire sur l'attique une dédicace à Septime Sévère et ses deux fils Caracalla et Geta, mais après sa mort Caracalla fit assassiner son frère et effacer son nom de l'arc. On peut encore voir les reliefs des lettres effacées. Entièrement revêtu de marbre, l'arc était surmonté d'un quadrige de bronze. Il était à moitié enterré au Moyen-Age et abritait la boutique d'un barbier. L’Arc de triomphe de Septime Sévère a été construit [...]

Saint-Jean de Latran

Selon la Légende Dorée de Jacques de Voragine sa construction aurait débuté en 313 après une guérison miraculeuse de Constantin. C'est la seule église remontant à cette époque qui est à l'intérieur des murs de la ville. Cathédrale du diocèse de Rome, elle est le siège ecclésiastique du Pape où il exerce son rôle d'évêque. Elle est supérieure à toutes les autres églises catholiques, accueillant le trône papal. Charlemagne s'y fit baptiser en 774. Détruite suite à un séisme et deux incendies, elle subit plusieurs changements au cours du Moyen-Age et elle est reconstruite entièrement au XVI° siècle. [...]

Le Sénat romain se réunissait à la Curie, qui désignait le bâtiment même mais aussi une subdivision de la population au sein de l'Empire. Le premier édifice aurait été construit par le roi Tullius Hostilius et celui-ci détruit par un incendie, il fit place à une structure plus importante que l'on doit à Jules César, inaugurée en 29 av. J.-C et refaite sous Dioclétien. Au VII° siècle la Curie est transformée en église.

L'arc de Titus

Dédié par Domitien après 81 à son frère Titus et son père Vespasien, l'arc célèbre la victoire de ceux-ci en Judée en 71 et la destruction de Jérusalem. Les épidodes de ce triomphe sont représentés sur deux grands panneaux à l'intérieur de l'arc, montrant d'une part le cortège ayant pillé le temple de Jérusalem brandissant le candélabre à sept branches. D'autre part Titus victorieux couronné par la déesse Rome. Titus divinisé est à nouveau présent au centre de la voûte à caissons. On dit que certains juifs évitaient de passer sous cet arc célébrant une page trop noire de leur histoire. Situé [...]

Le Castel Sant'angelo

Cet édifice est fondé en 123 ap. J.-C., servant de tombeau à l'empereur Hadrien (et par la suite également à l'empereur Caracalla). Il subit au cours des siècles plusieurs transformations, passant de forteresse à résidence pontificale durant la Renaissance puis prison pour détenus politique. C'est un lieu qui acceuille aussi un musée d'armes antiques et des expositions temporaires. A voir: - Le quadrige de bronze mené par Hadrien qui surplombe l'édifice - Les céramiques paléochrétiennes et médievales - Les sculptures et peintures renaissantes, dont une toile de Lorenzo Lotto - Les collections [...]

Datant du tout début du XVI° siècle, c'est une des premières constructions de Bramante à Rome, sur commande du roi d'Espagne, qui se trouve dans la cour de l'église San Pietro in Montorio. De petites dimensions, il reprend le modèle des temples circulaires édifiés originellement pour les martyrs, s'inspirant de la tholos antique. Le bâtiment est construit sur la colline du Janicule, le lieu supposé de la crucifixion de saint Pierre. Ses proportions admirables furent admirées et citées par les contemporains de Bramante, Serlio et Palladio, dans leurs traités. A voir: - la colonnade dorique décorée [...]

Le temple de Jupiter capitolin

Porté à terme par Tarquin le superbe et inauguré en 509 av. J.-C., il se trouve sur la colline du Capitole. Erigé sur un podium auquel on accédait par un escalier, c'était le temple le plus important de la Rome antique, aux dimensions environ égales à celles du Panthéon de la ville. Grâce aux ruines retrouvées sa forme rectangulaire inspirée des sanctuaires grecs a pu lui être rendue. Sa structure permet de savoir qu'il s'agissait d'un temple périptère à l'intérieur duquel figuraient les statues de Jupiter, Junon et Minerve (la triade capitoline). Probablement resté intact jusqu'en 83 av. J.-C., [...]

Voir tous les lieux du guide