Carte Venise

Venise est une charmante ville d’Italie, la ville romantique du pays, qui abrite de multiples sites touristiques, monuments, bâtisses et bien évidemment places intéressantes. Les ruelles et les rues ne sont pas non plus à oublier, car elles y sont nombreuses. Pour en profiter au maximum de son séjour vénitien, il est indispensable d’avoir une carte détaillée des lieux. La première chose à faire une fois sur place est donc de se rendre auprès des Offices de tourisme qui sont généralement faciles à repérer. Ces établissements peuvent fournir un kit « guide facile » avec une carte générale de Venise ou encore des documents qui présentent les horaires d’ouverture et de fermeture de monuments et de différents musées.

Quoi qu’il en soit, la carte des lieux est utile pour mieux se repérer et profiter au maximum de son voyage « romantique » 100% vénitien. Pour commencer la visite, il ne faudra pas manquer les fameuses balades en gondoles en passant par les ponts, dont le Rialto, les labyrinthes de canaux, ou encore les lagunes. Sinon, il y a également la place Saint-Marc à découvrir, le palais des Doges ou encore le musée Peggy Guggenheim dans le Dorsoduro en face de la place.

Un peu plus au nord de Venise, la carte vous guidera également dans le Carraregio vers l’Église della Madonna dell'Orto ou encore à l’Église santa Maria dei Miracoli. Et à l’est par exemple, il y a Basilique Santi Giovanni et Paolo dans le Castello.

 

Carte générale de Venise

Source : http://www.bourlingueur.org

Carte détaillé de Venise

Source : http://www.orangesmile.com

Carte des canaux de Venise

Source : http://maps.venicexplorer.net

Lignes de navigation à Venise

Source : http://www.mackoo.com

Itineraire pres du Grand Canal de Venise

Source : http://www.venecia.es


Les lieux du guide Monuments de Venise
Palais des Doges

Le Palais des Doges que l’on appelle également Palais Ducal est situé dans la fameuse Place Saint Marc à Venise. Ce joli palais de style gothique se trouve en bordure du Grand Canal, entre la basilique Saint-Marc, la Piazzetta San Marco et la Rio della Paglia. Même si vous n’arrivez pas à retenir toutes ces indications ce n’est pas bien grave, une fois sur la place Saint Marc vous ne pouvez pas le rater. Construit sur des fortifications remontant au X° siècle, il est reconstruit après un incendie en 1172 par le doge Sebastiano [...]

San Pietro di Castello

Ce bâtiment, situé sur l'île antique d'Olivolo, fut le premier centre religieux de Venise. Première cathédrale jusqu'en 1807, où le titre fut donné à Saint Marc. Dédiée originairement aux saints Serge et Bacchus au VII° siècle, elle est dédiée à Saint-Pierre au IX° siècle. A l'intérieur de cette église en croix latine surmontée d'un coupole se trouve le trône de Saint Pierre provenant d'Antioche, qui, selon la légende aurait été utilisé pour cacher le Saint Graal. Il est constitué d'une stèle funéraire musulmane décorée de motifs arabes et de versets du Coran. La dépouille de premier patriarche [...]

Gallerie dell'Accademia

Les galerie de l'Académie rassemblent d'importantes collections de peintures vénitiennes allant des XIV° aux XVIII° siècles dont les auteurs sont, entre autres, les célèbres Titien, Giorgione, Carpaccio, Tintoret, Veronese et Tiepolo.

San Giorgio Maggiore

La basilique de San Giorgio Maggiore, attenante à un monastère, est construite par Andrea Palladio sur l'île homonyme de la lagune de Venise. Celui-ci trouva comment la doter d'une organisation tripartite, bien qu'inspirée extérieurement d'un temple classique. Terminée en 1576, la façade est achevée pourtant trente ans plus tard, en 1610, par Vincenzo Scamozzi. Le monastère remonte au X° siècle. A voir: L'Ultima Cena de Tintoret, la double escalier de Baldassare Longhena, le campanile, construit au XVIII° siècleSituée sur l'île du même nom, l'Eglise San Giorgio Maggiore est consacrée à Saint [...]

Construite au VIII° siècle par San Magno Vescovo, dédiée à saint Jean-Baptiste elle subit des transformations jusqu'au XVIII° siècle. Une légende dit que les reliques de ce dernier s'y trouvent, celles-ci étant parvenues à Venise au IX° siècle. C'est l'une des églises les plus fascinantes de Venise, restaurée au XII° siècle, et rebâtie en 1475 et 1728. A voir: La lavanda di piedi de Palma il Giovane, l'Ultima Cena de Paris Bordone, le magnifique Baptême du Christ de Cima da Conegliano

San Zanipolo

Construite pour les dominicains en 1246 et consacrée en 1430 aux saints Jean et Paul, c'est la plus grande église de Venise, et nombreux sont les doges qui y sont enterrés, dont Marcantonio Bragadin, écorché vif par les Turcs à la veille de la victoire des Chrétiens à la bataille de Lepante en 1571, et Sebastiano Venier, celui qui les écrasa définitivement. A voir: Les arcades gothiques de la façade, et le portail, plus tardif, de style renaissance, ainsi que les nombreuses oeuvres d'art, dont un polyptique de Giovanni Bellini, et une toile de Lorenzo Lotto

Madonna dell'Orto

Bâtie au XIV° siècle par le frère Tibère de Parme, général de l'ordre des Humiliés, cette église, typique du gothique vénitien, abrite des tableaux du Tintoret, Giovanni Bellini et Giambattista Cima. A l'origine dédiée à Saint Christophe, elle est rebaptisée Madonna dell'orto lorsque l'on y transferra une statue de la Vierge considérée comme miraculeuse, trouvée dans un jardin éloigné. Les cendres du Tintoret et de certains de ses enfants se trouvent là. A voir: Les 12 niches de la façade, contenant les statues des apôtres.L'église de la Madonna dell'Orto, ou église de la Vierge du jardin, est [...]

Le Palais Grassi

Racheté en 2006 par le collectionneur François Pinault, le Palais Grassi présente une sélection des possessions de celui-ci. On peut y admirer entre autres des oeuvres de Jeff Koons, Ed Ruscha, Takashi Murakami, Damien Hirst, Maurizio Cattelan'Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées.

Eglise Santa Maria del Giglio

Cette église du IX° siècle, refaite à la moitié du XVII° possède une des plus originales façades du baroque vénitien. En honneur à la famille Barbaro qui oeuvra pour la République vénitienne, elle renferme des oeuvres des peintres vénitiens les plus doués de la fin du XVIII° siècle. A voir: Des oeuvres de Rubens, Tintoret, Francesco Zugno, Giambattista Crosato, Palma il Giovane

uvre de l'architecte Francesco Continuo, cette église à cependant des origines du VII° siècle. On peut y admirer au niveau du portail une sculpture lombarde, dans une niche, attribuée à Sebastiano Mariani datant du XVI° siècle, représentant l'ange Raphaël. A l'intérieur, près de l'organe, on peut voir de magnifiques toiles de Francesco Guardi. Œuvre de l'architecte Francesco Continuo, l'église de l'Ange Raphaël date du XVIIème siècle. Elle renferme de très belles peintures du XVIIIème siècle. Elle cache, derrière sa façade, cinq panneaux sur le thème des Histoires du jeune Tobie par le dernier [...]

Ca' d'Oro, Galerie Franchetti

La Ca' d'Oro, demeure du XV° siècle, expose la collection que le Baron Giorgio Franchetti donna à l'Etat italien (qui acheta l'édifice en 1894). Entre les peintures des écoles toscane et flamande, les bronzes et autres sculptures, on peut admirer notamment le Saint Sébastien d'Andrea Mantegna. A faire: Voir la collection de céramiques provenant de la lagune de Venise du palais annexe, la Ca' Duodo.

Eglise San Bartolomeo

Restaurée au XVIII° siècle, cet église située aux pieds du pont Rialto sert aujourd'hui principalement de salle de concert. On peut y voir l'organe décoré par Sebastiano del Piombo au XVI° siècle, ainsi que quelques tableaux de Palma il Giovane. Son campanile est de style baroque.

Eglise Santa Maria Formosa

L'église de Santa Maria Formosa est une oeuvre de Mauro Codussi, qui l'érigea en 1492, appliquant pour la première fois à Venise des valeurs plastiques et spatiales toscanes. En croix grecque et à trois nefs, elle possède une coupole datant du XI° siècle. La façade donnant sur l'eau est classique alors que celle qui donne sur le campo est baroque. A voir: Le Polyptique de Santa Barbara de Palma il Vecchio, La dernière Cène de Leandro Bassano, et le triptyque de la Madone de la Miséricorde de Vivarini, ainsi qu'une Vierge à l'enfant de Tiepolo.En plein centre de Venise, la place Santa Maria Formosa, [...]

Eglise Santa Maria Gloriosa dei Frari

C'est le plus important complexe religieux à Venise après la basilique de Saint Marc. Datant du XIV° siècle, c'est l'oeuvre de frères franciscains, sur projet de Scipione Bon. Divisée en trois nefs, l'église possède 7 chapelles absidiales. A voir: L'Assunta de Titien, à l'autel, qui prolonge le point de fuite de la nef centrale, la Pala Pesaro, toujours de ce dernier, Le triptyque de la Vierge et des Saints de Giovanni Bellini, chef d'oeuvre de la peinture vénitienne du XV° siècle, et le Triptyque de Saint Marc de Vivarini, la statue de saint Jean-Baptiste de Donatello, dans la chapelle des [...]

Santissimo Redentore

C'est l'un des centres religieux les plus célébrés de Venise, lié à une fête populaire qui se déroule en juillet. Bâtie sous le Sénat de la République en 1577 à la suite d'un voeu durant la terrible peste de 1575, cette église est commencée par Andrea Palladio et terminée par Antonio da Ponte, qui respecta le projet initial après sa mort en 1580. A voir: Les oeuvres de Pietro Vecchia, Veronese, Tintoret, Francesco Bassano, et Palma il Giovane?

Situé sur l'île antique de San Francesco, ce bâtiment remonte au XIII siècle, lorsque Saint François s'y installe en 1220. A la croisée du roman et du gothique, il est également reconstruit après Napoléon. Saint Bernardin aurait rendu l'eau de la citerne potable en faisant le signe de croix au-dessus de l'un des puits situé dans l'un des deux kiosques. La petite église liée au couvent fut construite en 1401 .

San Michele in Isola

Construite en 1469 par Mauro Codussi, c'est la première église de la renaissance vénitienne, annexe au cimetière de San Michele. Là y demeuraient des religieux, de 1212 à 1810, avant de laisser pour quelques temps leurs cellules de couvent à des prisonniers. Y séjournèrent entre autres le frère Mauro, auteur de la Mappemonde qui se trouve à la Biblioteca Marciana de Venise, et le frère Cappellari, futur pape Grégoire XVI.

San Giacomo dall'Orio

Ses fondations remontent au IX° siècle, c'est une des plus anciennes églises de Venise. Son plan en croix latine et à trois nefs et le fruit d'un réfection remontant à 1225. Son aspect sobre à l'extérieur contraste avec l'ingéniosité de son intérieur et son riche plafond décoré. Malgré les apports du XV°, elle contient encore des restes byzantins loués autrefois par l'écrivain John Ruskin. Elle abrite une des rares oeuvres de Lorenzo Lotto à Venise. A voir: La Pala d'autel de Lorenzo Lotto, ainsi que des toiles de Palma il Giovane, Veronese, et Francesco Bassano.Située dans le quartier de Santa [...]

Eglise San Polo

Fondée au IX° siècle, San Polo subit des réfections qui effacent les traces de son plan byzantin, pour être transformée en église gothique, puis néoclassique. elle renferme des chef-d'oeuvres de Tintoret et Veronese. A voir: Des toiles du Tintoret, Palma il Giovane, Salviati, Veronese, Tiepolo

Eglise San Trovaso

L'église de San Trovaso, dont l'origine remonte au XI° siècle, est dédiée aux Saints Gervais et Protais. Détruite plusieurs fois après incendies et effondrements, l'architecture que l'on peut voir aujourd'hui remonte à 1584. C'était l'endroit commun des Nicoletti et des Castellani, populations des deux quartiers San Nicolo et Castello à Venise. Edifiée en 1590, cette église San Trovaso possède, chose inhabituelle à Venise, deux façades identiques. Elle est de style palladien, c'est-à-dire d'un classicisme adopté et adapté par Palladio, le plus grand architecte vénitien de la Renaissance. L'intérieur [...]

San Moisè

Dédiée à l'origine à San Vittore et fondée au VIII° siècle, cette église est reconstruite au X° siècle par Moisè Venier, d'où son nom. Sa façade de style baroque est dessinée par Alessandro Tremignon en 1688. Son campanile garde la forme typique de ceux du XIV° siècle.

Voir tous les lieux du guide