Carte Pekin : sites touristiques de la région

Pékin est une ville qui offre diverses opportunités aux touristes. Pour passer un agréable séjour, on peut se procurer une carte précise de la ville à différents endroits. Cependant, se renseigner en ligne est également faisable, car de nombreux sites donnent des renseignements indispensables aux touristes. On peut trouver différents types de cartes dont une carte géographique, une météorologique, une carte des lieux touristiques...

Situer Pékin sur la carte de la Chine est aussi possible via Internet et pour avoir plus de détails sur les lieux recherchés, il suffit de zoomer. Grâce à cette carte, le séjour sera mieux organisé et on peut découvrir tranquillement les sites touristiques et les quartiers pékinois. On peut citer en exemple le centre-ville de Pékin, qui abrite la Cité interdite à Wang Fu Jing avec ses nombreuses rues remplies de piétons de jour comme de nuit. Grâce à la carte, on peut facilement se rendre à la Librairie des langues étrangères ou Beijing Foreign Language Bookstore. Sinon, pour les courses, on peut se rendre au centre commercial de Pékin, situé sur la Place Sun Dong An.

On peut également trouver facilement l'itinéraire pour se rendre à San Li Tun, qui était autrefois le quartier des ambassades et qui est actuellement très animé, notamment la nuit. Un peu plus loin, il y a Chong Wen, mais aussi Hai Dian, le quartier universitaire, situé dans la partie occidentale de Pékin.


Les lieux du guide Pékin
Lac Shichahai

Au coeur d'un quartier historique au centre de Pékin, le lac Shichahai servait autrefois de port à l'extrémité du grand canal qui reliait Pékin à Hangzhou. Le lac est en fait composé de trois lacs du sud au nord : le lac Qianhai, le lac Houhai et le lac Xihai. Les points d'intérêts autour de ces lacs sont nombreux : hutongs, demeures historiques , cafés, restaurants, promenade en barque de jour ou de nuit, baignade en été, patinoire en hiver, chanteurs d'opéra, joueurs de Mah Jong... . nEntre le lac Qianhai et le lac Houhai le pont au lingot d'argent, Yin Ding Qiao, vous permettra de changer de [...]

798 art zone

La 798 art zone, aussi appelée Dashanzi art district, est une communauté d'artistes contemporains dans la quartier de Dashanzi dans l'arrondissement de Chaoyang. 798 était le nom codé d'une usine de fabrication de pièces détachées pour radio construite dans les années cinquante. L'usine a fermé et les lieux ont été investis par des artistes et des institutions culturelles pour y installer des ateliers, des galeries, des bars, des studios, des agences de publicité... . Ce village d'art contemporain est le lieu de l'avant-garde à Pékin. La première biennale d'art contemporain de Pékin a eu lieu ici [...]

tour du tambour à Pékin

Construite en 1273 par Kublai Khan au centre de Dadu, capitale durant l'occupation mongole, la tour du tambour, Gulou, est l'un des plus anciens édifices de Pékin. Elle fut reconstruite par l'empereur Yongle en 1420. Haute de 46,7m, elle avait pour fonction de marquer les heures grâce à ses 24 petits tambours et un gros tambour. Le gros tambour était frappé toutes les heures et les 24 petits tous les quarts d'heures durant la journée. A 5H les tambours annonçaient l'heure du réveil et à 19H l'heure du coucher. Un tambour original a été conservé et les autres sont des reconstitutions. La reconstitution [...]

Ce musée, proche du lac Houhai, présente les travaux du scientifique Guo Shoujing. Le musée a pris place dans un temple Yuan dont le jardin a gardé toute sa beauté. L'exposition est intéressante mais il y a peu d'explications en anglais. Sans traducteur, ou guide ou si vous ne parlez pas chinois la visite sera difficile.nGuo Shoujing, 1231-1316, était un astronome, ingénieur et mathématicien. Il calcula la durée de l'année, 300 ans avant le calendrier grégorien, la fixant à 365,2425 jours. Il créa des instruments d'astronomie. Ennemi de l'astrologie, il réussi à imposer l'exclusion des prédictions [...]

Mausolée de Mao Zedong

Malgré le souhait du grand timonier d'être incinéré, le parti décide de conserver son corps et de l'exposer dans une tombe monumentale en plein centre de la place Tian'anmen à la place de l'ancienne porte Sud de la Chine. Mao meurt en septembre 1976, son mausolée est fini en mai 1977. Construit symboliquement par le peuple chinois, plus de 700 000 personnes des différentes provinces furent travailleur volontaire sur le monument. De même les matériaux proviennent de toute les provinces de Chine, Granit du Sichuan, porcelaine de Guangdong... . nUne visite permet de se rendre compte de la ferveur [...]

Temple de Yonghe

La lamaserie Yonghe, yonghegong c'est à dire "palais de la paix et de l'harmonie", est le monastère bouddhiste tibétain le plus grand de Pékin. Situé dans le nord-est de Pékin, le temple construit en 1694 était à l'origine le lieu de résidence du prince, futur empereur, Yongzheng. En 1744, l'empereur Qianlong offre le palais aux lamas Gelupta, la secte des bonnets jaunes. Le palais devient une lamaserie, c'est à dire un monastère bouddhiste tibétain. Il est transformé et agrandi. Le temple a accueilli jusqu'à 300 lamas tibétains, mongoles ou mandchous.nEn 1979 le retour des religieux est autorisé, [...]

Cathédrale de l'immaculée conception de Pékin

La cathédrale de l'immaculée conception, ou cathédrale du sud ou cathédrale Nantang, est l'édifice catholique le plus ancien de Pékin. En 1605, une église de style chinois est construite sur le site actuel de la cathédrale par le prêtre jésuite Matteo Ricci avec l'accord de l'empereur Wanli, dynastie Ming. En 1650, l'empereur Shunzin, dynastie Qing, autorise le prêtre jésuite Johann Adam Schall von Bell à édifier une cathédrale. Une stèle dans la cathédrale précise "construite sur ordre impérial". L'église est consacrée cathédrale par le franciscain Bernardin della Chiesa en 1690. nDétruite par [...]

En plein coeur du quartier Dongcheng, à 10 minutes à pied de la place Tian'anmen, l'avenue Wangfujing, est une rue très commerçante. Restaurants, magasins chics, centre commerciaux, boutiques de souvenirs sont les principales attractions de le rue. Souvent noir de monde, les prix pratiqués à Wangfujing sont beaucoup plus élevés que dans le reste de la capitale.nParmi les quelques curiosités, le centre commercial Baihuodalou, reconnaissable à son énorme tour d'horloge rouge, est un vieux magasin depuis toujours inabordable pour la plupart des pékinois. Madame Mao venait s'y fournir en bas de soie. [...]

Avenue Qianmen

L'avenue Qianmen, située dans le prolongement direct de la place Tian'anmen, a été réhabilitée entièrement pour les jeux olympiques de 2008. La volonté affichée étaient de lui redonner l'apparence des années trente. Les travaux ont été longs et les expropriations forcées nombreuses cependant le succès touristique est au rendez-vous. nLa rue est une des plus vieilles artères commerçantes de Pékin, elle est de style Ming. Dans les années vingt et trente, la rue prospère et prend un aspect moderne. Cet aspect lui a été rendu. Le tramway, surnommé "Dang Dang", de style français a été remis en fonction [...]

Dans un bâtiment moderne au nord du lac Shichahai, ce musée expose l'oeuvre de Xu Beihong, un des peintres chinois le plus renommé au XXéme siècle. Le musée comporte sept salles d'exposition dans lesquelles vous découvrirez des huiles, des gouaches, des études et des objets personnels de Xu Beihong.nXu Beihong, 1895-1953, a séjourné en France, ou il est connu sous le nom de Jupeon. Il modernise la peinture traditionnelle et est connu surtout pour ses représentations d'animaux et de chevaux au galop. Avec l'avénement de la République Populaire de Chine, il devient président de l'Académie Centrale [...]

Maison de Lao She

La maison de Lao She transformée en musée mémorial en 1999 se situe dans un hutong de l'est de Pékin dans l'arrondissement de Dongcheng. Le lieu est très serein, cette visite permet de découvrir outre la maison de Lao She et quelques objets lui ayant appartenu, l'intérieur d'une maison traditionnelle de hutong et sa cour. Lao She, 1899-1966, est un très grand écrivain pékinois ayant voyagé et vécu à l'étranger. Ses personnages sont tirés du petit peuple de pékin. Partisan de Mao, Il est déclaré "suicidé" pendant la révolution culturelle, de fort soupçon pour un meurtre par les gardes rouges existent. [...]

Au nord du lac Beihai, cette belle maison et son beau jardin présente une grande figure littéraire de l'ère communiste. La maison renferme de nombreux documents relatifs à la période communiste. Guo Moruo, 1892-1978, après des études au Japon est forcé d'y retourner pour s'exiler. Il reviendra forcé par la guerre, puis il occupera des fonctions artistiques et politiques au sein du parti communiste jusqu'à la fin de sa vie. Il fait partie des rares intellectuels à ne pas avoir été inquiétés par la révolution culturelle, notamment grâce à la bienveillance de Mao Zedong et Jiang Qing à son égard.

Dans une ancienne tour de garde restaurée, le musée des monnaies anciennes de Pékin, Gudai Qianbi Zhanlanguan, présente une importante collection de pièces anciennes. Les fonds proviennent de fouilles archéologiques et de quelques collections privées. Il y a plus de 1000 objets exposées. Si vous n'êtes pas passionné de numismatique et que vous ne parlez pas mandarin, la visite aura peu d'intérêt même s'il y a quelques explications en anglais.nPour vous y rendre en métro descendez à la station Jishuitan, en bus prenez le n°5, 44, 45 ou 345.

Le marché aux perles, Hong Qiao Schicheng, est un temple de la consommation pour touristes chinois et étrangers à Pékin. Il est situé à deux pas du temple du ciel. Au sous-sol une poissonnerie est installée, dans les étages vous trouverez des vêtements, des souvenirs, des pseudo-antiquités, ... et des perles surtout au dernier étage. Vous trouverez de nombreuses perles à des prix défiants toute concurrence. Il s'agit principalement de perles d'eau douce, la perle de Suzhou, dont la culture plus aisée rend les prix plus abordables que ceux des perles des mers du sud. La perle d'eau douce se décline [...]

Le jardin de la clarté parfaite, yuanmingyuan, est construit en 1707 sous le règne de l'empereur Kangxi, dynastie Qing. Ce palais d'été impérial, sera agrandi et embelli par les quatre empereurs Qing qui succèdent à Kangxi, Yongzheng, Qianlong, Jiaqing, et Daoguang. Ce palais servait de résidence estivale à l'empereur et sa suite. Cet ensemble de jardins recouvrait une superficie de 350 hectares et comprenait 250 collines sculptées, 180 ponts, 108 points de vue, de nombreux lacs, pavillons, tours, terrasses, pagodes, passage-couverts... construits par des artisans venus de toute la Chine. Le pin, [...]

La ville tartare, Neicheng, appellée aussi ville mongole ou ville intérieure, désigne le quartier historique localisé autour de la cité impériale. Elle forme un carré de 6km de coté aligné sur les points cardinaux. Elle date de la dynastie Yuan, 1271-1368, qui rebâtit la ville autour de la cité impériale et la ceintura d'une muraille. Cette muraille a été détruite en 1958. Le tracé du deuxième périphérique et de la ligne de métro n°2 suit l'ancien tracé de la muraille. Les carrefours ont gardé les noms des ancienne portes de la ville intérieure.nL'ensemble du quartier a été profondément remanié [...]

grande muraille à Badaling

La grande muraille, Changchen, est en fait un ensemble de murailles et de fortifications construit entre le Véme siècle av J.C. et le XVIéme siècle pour défendre la frontière nord de la Chine. La partie la plus connue est celle construite sous la dynastie Ming qui part du détroit de Shanghai jusqu'à Jiayuguan à l'est. Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO c'est la plus grande réalisation humaine en termes de longueur, 6700 km, surface et masse.nQuand vous êtes à Pékin cinq sites de la grande muraille peuvent être visités, du plus au moins touristique, donc du plus au moins accessible : Badaling, [...]

grande muraille à Mutianyu

La grande muraille, Changchen, est en fait un ensemble de murailles et de fortifications construit entre le Véme siècle av J.C. et le XVIéme siècle pour défendre la frontière nord de la Chine. La partie la plus connue est celle construite sous la dynastie Ming qui part du détroit de Shanghai jusqu'à Jiayuguan à l'est. Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est la plus grande réalisation humaine en termes de longueur, 6700 km, surface et masse.nQuand vous êtes à Pékin cinq sites de la grande muraille peuvent être visités, du plus au moins touristique, donc du plus au moins accessible : Badaling, [...]

grande muraille à Simatai

La grande muraille, Changchen, est en fait un ensemble de murailles et de fortifications construit entre le Véme siècle av J.C. et le XVIéme siècle pour défendre la frontière nord de la Chine. La partie la plus connue est celle construite sous la dynastie Ming qui part du détroit de Shanghai jusqu'à Jiayuguan à l'est. Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO c'est la plus grande réalisation humaine en termes de longueur, 6700 km, surface et masse.nQuand vous êtes à Pékin cinq sites de la grande muraille peuvent être visités, du plus au moins touristique, donc du plus au moins accessible : Badaling, [...]

Adossé au temple de Confucius le collège impérial, Guozijian, revêt une importance capitale dans l'histoire de la Chine. Cet édifice discret est considéré comme le sixième plus beau palais de Pékin. Construit en 1306 ce collège avait pour vocation de former les dignitaires et haut fonctionnaires de l'empire durant les dynasties Yuan, Ming et Qin. Fondé sur le mérite, l'accès au collège se faisait par le très sélectif examen impérial sans considérations pour la classe sociale. Ce système perdure jusqu'en 1911. Les études duraient trois ou quatre ans selon les dynasties, elles constituaient essentiellement [...]

Construit en 1530, le temple de la terre, Ditan, est le complément nécessaire au temple du ciel situé dans le sud de la ville. Dans la cosmogonie chinoise, il n'y a pas de yin sans yang, ni de ciel sans terre. Les empereurs Ming et Qing réalisaient à chaque solstice d'été des rituels et des sacrifices en l'honneur des divinités de la terre pour garantir les moissons futures, un temps clément et une nation stable. C'est le plus grand autel de sacrifice dédié à la terre en Chine. Les cérémonies lors du solstice d'hiver avaient lieu au temple du ciel. nLes plans du temple et de l'autel, pour les sacrifices, [...]

Voir tous les lieux du guide