Carte Rome

Rome est une ville dotée d’un patrimoine culturel très riche et est une destination touristique à la fois sympathique et agréable qui se situe à 1500 km de Paris. Pour ne rater aucun détail de son séjour, mieux vaut prévoir une carte des lieux. Celle-ci peut s’obtenir facilement en ligne sur Google Maps par exemple.

Une fois sur place, un des meilleurs moyens pour se déplacer reste le métro, avec ses lignes A ou B. Mais il ne faut pas non plus oublier le bus qui est bien évidemment plus sympathique. Pour connaitre le meilleur itinéraire, rien de tel que de se renseigner là où les tickets sont vendus. Concernant le train, le Leonardo Express fait un trajet direct depuis l’aéroport, à Termini, pour une petite demi-heure. Notons que les gares sont ouvertes à 7h30 et le dernier train passe à 22h30.

La carte permettra également de mieux situer les sites touristiques à découvrir une fois sur place. On citera le château Saint-Ange, qui est à environ 800 m au sud de la gare ou encore Le Panthéon. Celui-ci se trouve à environ 2 km, au sud-est du château Saint-Ange Rome. Sinon, il y a également Le Forum Romain, qui est à un peu plus de 4 km, à l’ouest du centre-ville et la cité du Vatican.

Sites touristiques de Rome

Source : http://www.rome-roma.net

Plan du métro de Rome

Source : http://www.italie.cc

Carte de la Rome Antique

Source : http://fr.academic.ru

Rome sur la carte de l'Italie

Source : http://www.canalmonde.fr

Centre de Rome

Source : http://www.informagiovani-italia.com


Les lieux du guide Principaux quartiers, places et rues de Rome : 75 idées découverte
Place Sainte-Marie-du-Trastevere

La place Sainte-Marie-du-Trastevere est le cœur du quartier du Trastevere, et accueille toute une vie romaine typique, avec ses familles, ses touristes, et ses jeunes venus faire la fête ou vendre des productions artisanales. Outre la basilique Sainte-Marie-du-Trastevere, la place accueille une belle fontaine romaine restaurée à la toute fin du XVIIe siècle par Carlo Fontana. Cette dernière rappelle la légende qui veut que le jour de la naissance du Christ, une fontaine d'huile se soit mise à couler vers le Tibre durant toute une journée. Mais c'est surtout la splendide façade romane de la basilique, [...]

Rue dei Coronari

La rue dei Coronari tire son nom des boutiques de marchands de chapelets, qui la peuplaient auparavant. Aujourd'hui, les antiquaires les ont remplacés. Elle suit le tracé d'une ancienne voie romaine qui reliait la place de la Colonne au Tibre et était fréquentée par de nombreux pèlerins. La plupart des bâtiments qui la bordent sont de jolis témoignages de la Rome Renaissante. L'église de San Salvatore in Lauro date ainsi du XVIe siècle et ouvre sur une charmante place, qui porte le même nom. Elle recèle un retable de Pierre de Cortone. Une charmante rue tout à fait typique.

Quartier des Champs de Mars

Le quartier du Champs de Mars est une vaste plaine comprise entre le Tibre et la colline du Quirinal. Antiquement dédiée à Mars, il s'y déroulait de magnifiques cérémonies, des jeux, et des exercices militaires. De nos jours, ce quartier abrite une grande variété de sites et de monuments, parmi les plus caractéristiques et célèbres du paysage romain : des églises baroques somptueuses, comme l'église du Gesù ou celle de Saint Ignace , des monuments antiques majeurs tel le très célèbre Panthéon, un temple antique transformé en église , ou bien encore des places spectaculaires, telle la piazza Sant [...]

Au cœur du quartier du Champ de Mars, dans le vieux Rome, la place du Gesù est l'épicentre de l'ordre des Jésuites. C'est ici que s'élève la façade de la célèbre église du Gesù, large et sobre. A coté, le grand bâtiment qui la jouxte est la maison-mère de l'ordre, où mourut Ignace de Loyola, qui fonda la compagnie de Jésus en 1540. L'intérêt de la place, réside surtout dans la découverte de l'église : elle est considérée comme un élément artistique important dans la transition entre l’art de la Renaissance et l’art baroque, et fut une grande source d'inspiration pour de nombreux architectes d'édifices [...]

Corso Vittorio Emmanuele II

Traversant les quartiers du Champ de Mars et le Campo dei Fiori, le Corso Vittorio Emmanuele II mène du pont Victor-Emmanuel II à l'église du Gesù. Cette large avenue dessert en outre le palais de la Chancellerie, l'édifice le plus élégant de la Rome de la Renaissance, et la place San Andrea della Valle, où siège la magnifique église baroque du même nom, ornée d'une fontaine aux armes des Borghèse. Plus au sud, on peut apercevoir le site de fouilles du Largo Torre Argentina.

Place Torre Argentina

Le Largo Torre Argentina, au cœur du quartier du Champ de Mars, est une grande aire archéologique entourée d'une rambarde, où sont révélés des vestiges de quatre temples parmi les plus anciens de Rome, puisqu'ils auraient été bâtis aux troisième et deuxième siècles avant Jésus Christ. Ce site explique le rôle politique et sacré que jouait le Champ de Mars à l‘époque républicaine. La place est bordée par le théâtre Argentina, dont les planches connurent la première représentation du célèbre Barbier de Séville.

Place Della Minerva

Découvrez la place Della Minerva. Dans l’Antiquité s’élevait ici un temple dédié à Minerve, déesse de l’intelligence et des arts. L’emplacement du temple est aujourd’hui occupé par une église dont la large façade blanche occupe tout un côté de la place. C’est l’église Santa Maria sopra Minerva, « Sainte-Marie-sur-Minerve». Le peuple romain a une bonne mémoire, et nul n’ignore que Marie s’est simplement substituée ici à la déesse Minerve. Un obélisque égyptien orne le centre de la place. En 1667, il fut dressé sur la statue d'un éléphant par l'école du Bernin, dans une recherche de déséquilibre, [...]

Place della rotonda

La Piazza Rotonda est l'un des lieux les plus célèbres et les plus fréquentés de Rome. En son centre s'élève une belle fontaine, réalisée en 1578 par Giacomo della Puerta, qui y intégra un obélisque de l'entrée de l'ancien temple d'Isis et Serapis. Mais surtout, elle est connue pour abriter l'immense portique à colonnes du Panthéon, un des rares temples de la ville qui a résisté à la destruction par les barbares et par les siècles.

Dessinée en 1728 par l'architecte napolitain Philippo Raguzzini, la place Sant'Ignazio prit l'aspect d'un décor de théâtre tout à fait caractéristique du style rococo, art galant et raffiné du XVIIIème siècle. Il y en a peu d'exemples à Rome, plutôt encline au classicisme et au baroque pompeux. Sur une surface très réduite, Raguzzini a réussi à donner l'impression d'un espace relativement grand et équilibré, malgré les ruelles asymétriques qui desservent la majestueuse église Saint Ignace.

Place di Pietra

La petite place di Pietra est bordée par les restes d'un temple antique, dont les grandes colonnes de marbre blanc sont intégrées à la façade d'un bâtiment plus moderne. Ce temple était dédié à l'empereur Hadrien, divinisé après sa mort.

Place di Montecitorio

Au centre de la place di Montecitorio s'élève un obélisque qui provient d'Héliopolis, en Egypte, et date du VIème siècle avant notre ère. Il fut ramené par Auguste, le premier empereur de Rome, qui le fit transformer en grand cadran solaire. A côté s'élève le Palazzo di Montecitorio. Ce grand palais est surmonté d’une horloge datant du XVIIème siècle, et abrite aujourd’hui la chambre des députés.

Colline du Capitole

La colline du Capitole est la plus prestigieuse des collines de Rome. Très tôt, elle acquit une importance militaire et religieuse essentielle. Dès la création de la ville, une forteresse y fut érigée, puis une série de temples, dont le principal, au sommet, était dédié à la ""Triade Capitoline"" : Jupiter, son épouse Junon et Minerve, déesse des arts.

Piazza di Venezia

La Piazza di Venezia est la grande place où se rejoignent d'un côté le Corso, grande avenue qui plonge dans le quartier du Champ de Mars, et de l'autre la Via dei Fori Imperiali, qui mène aux forums impériaux et républicains et vers le Colysée. Autour de la place, se trouvent différents palais mais elle est surtout célèbre pour le gigantesque monument édifié à la gloire de Vittorio Emanuele II, qui la domine.

Place Aracoeli

Au pied des deux grands escaliers, qui montent vers la colline du Capitole se trouve la place Aracoeli, où vous pourrez voir des reliques de la seule ""insula"" encore existante à Rome. A l'époque impériale, la plupart des habitants de Rome s'entassaient dans des immeubles collectifs plus ou moins insalubres. Ces insulae présentaient des boutiques au rez-de-chaussée, deux étages maçonnés divisés en appartements assez confortables, puis une série d'étages en bois comprenant de minuscules appartements.

Place du Capitole

La place du Capitole ou piazza del Campidoglio est l'occasion de redécouvrir le génie de Michel Ange, qui la remania de façon théâtrale en 1536. Le grand escalier qui y mène, est encadré par deux impressionnantes statues des jumeaux mythiques Castor et Pollux. Sur les côtés de la place, se faisant face, se trouvent le Palais des Conservateurs et le Palazzo Nuevo qui abritent le musée du Capitole, l'un des plus anciens au monde. Au fond, le palais abrite l'hôtel de ville et au centre de la place, trône une statue de Marc-Aurèle.

Place della Bocca della Verita

La Place della Bocca della Verita doit son nom à la grande plaque de marbre, appelée ""Bocca della Verita"" (la bouche de la vérité) présente sous le porche de l'église Santa Maria in Cosmedin, située sur la place. Tout à coté se trouve le forum Boarium et ses temples, l'île Tibérine, et les restes du cirque Maxime. A partir de cette place, vous pourrez aussi monter sur la colline de l'Aventin, un havre de paix au cœur de la Rome trépidante.

Colline du Palatin

La colline du Palatin réunit les lieux les plus mythiques de la Rome antique. Ses origines sont liées à l'histoire des légendaires jumeaux Remus et Romulus, descendants du héros troyen Enée. A l’époque impériale, les premiers empereurs commencent à s’y installer de façon systématique car la colline reste liée à la classe dirigeante. Au fil des siècles, ils vont construire des palais de plus en plus grands, qui finiront par occuper l’ensemble de la colline, se substituant ainsi aux anciennes maisons patriciennes. Vous y trouverez les vestiges des palais impériaux ainsi qu'un musée, connu notamment [...]

La place Pietro d'Illiria est l'une des places d'entrée du quartier de l'Aventin. De là, vous pourrez découvrir deux sites magnifiques : la basilique Sainte Sabine à l'architecture exceptionnelle du Vème siècle, et le parc Savello qui offre une vue plongeante sur Rome.

Le Chemin Clivo di Rocca Savella est un chemin charmant qui longe le parc Savello, et qui relie la colline de l'Aventin au Tibre. Ce chemin piétonnier donne l'impression d'être à la campagne et offre une très belle vue sur la ville en contrebas.

L'île Tibérine est la seule île sur le Tibre à l'intérieur de Rome. Véritable havre de paix, un hôpital occupe la plus grande partie de l'espace. D'ailleurs, depuis toujours, elle est dédiée aux soins et à la médecine. Dès le IIIème siècle avant notre ère, un temple dédié à Esculape, dieu grec de la médecine, y fut construit.

Voir tous les lieux du guide