Carte Saint Petersbourg

Saint Petersburg se situe au nord-ouest de la Russie, à l'est du Golfe de Finlande. Une partie de la ville est composée de petits îlots accessibles par bateau, un moyen de locomotion idéal pour faire des balades et découvrir les palais des lieux. De plus, les touristes auront un large choix d'attractions et d'activités touristiques en visitant cette ville. Pour n'en perdre aucun détail, il est nécessaire de consulter une carte. Pour cela, différents types de cartes et de plans sont disponibles sur internet où la plupart sont gratuites.

Cela permettra de situer différents lieux intéressants comme le Nevski Prospekt ou la Perspective Nevski qui est l'Avenue principale de Saint-Pétersbourg, au centre de la ville. Il est considéré comme un quartier à part entière. Au nord-est de Nevski Prospekt, il y a le quartier de l'Ermitage, où l'on trouve une suite de palais, l'édifice de l'Etat-Major ainsi que l'un des plus grands musées du monde.

À l'est de Nevski, il y a le quartier de la Place des Arts où l'on trouve plusieurs musées et salle de concert. On peut également se rendre à la Place aux Foins, au centre du quartier de l'Amirauté, qui se trouve au sud entre la Moïka et la Fontaka. Puis, de l'autre côté du Fleuve Neva, il y a l'île Vassilievski qui est un quartier paisible et verdoyant. On peut y visiter le musée Kounstkamera.


Les lieux du guide Saint-Petersbourg
Cathédrale Saint Isaac de Saint Pétersbourg

La cathédrale porte le nom du moine byzantin du IVeme siècle Isaac de Dalmatie canonisé par l'église orthodoxe. Pierre le Grand, fondateur de Saint Petersbourg était né le 30 mai, jour de St Isaac. La première église dédiée au saint patron du tsar était en bois et d'aspect modeste. La cathédrale actuelle, haute de plus de 100 mètres et couvrant plus d'un hectare, a été construite de 1818 à 1858 par l'architecte français Auguste de Montferrand. Elle était la cathédrale principale de la ville jusqu'à la révolution de 1917. L'abondance de la décoration intérieure due aux meilleurs peintres, sculpteurs [...]

Théâtre Mariinsky

C'est un théâtre d'opéra et de ballet à la réputation mondiale connu également sous son ancien nom, Kirov. L'édifice situé sur la Place du Théâtre a été construit en 1860 et le théâtre a reçu le nom de l'impératrice Maria, épouse du Tsar Alexandre II. Marius Petipa, chorégraphe né à Marseille, y dirigea la troupe de ballet à la fin du XIXeme siècle et créa des oeuvres qui constitueront le noyau du ballet classique russe comme « Le lac des cygnes », « Casse-noisette » ou « Don Quichotte ». Au début du XXeme siècle, la troupe du théâtre fera de nombreuses apparitions en Europe et sera connue sous [...]

Place du Palais de Saint Pétersbourg

C'est la place principale de la ville qui doit son nom au Palais d'Hiver, édifice imposant de couleurs vertes et blanches et de style baroque. Le palais, construit au milieu du XVIIIeme siècle par l'architecte Bartolomeo Rastrelli, était la résidence principale des empereurs russes. Aujourd'hui, le Palais d'Hiver fait partie de l'ensemble de l'Ermitage et l'entrée du célèbre musée se trouve dans la cour du palais, derrière la grille décorée d'un aigle bicéphale, blason de la Russie impériale. En face du Palais d'Hiver se trouve le bâtiment de l'ancien Etat Major, oeuvre d'un autre architecte d'origine [...]

La Neva coule du lac Ladoga, le plus grand d'Europe, et se jette dans la mer Baltique à Saint Pétersbourg. Ce fleuve est plutôt court avec ses 74 kms mais il est très large (400 à 600 mètres) et assez profond ce qui permet aux bateaux de grand tonnage de naviguer en été. Au moment de la fondation de Saint Pétersbourg, le delta de la Neva formait 101 îles mais après les travaux d'aménagement de la ville il n'en restait que 42. Toutefois, Saint Pétersbourg compte plus de cent rivières et canaux et 800 ponts. C'est pourquoi la ville est appelée la Venise du Nord. Tous les ponts sur la Neva sont mobiles. [...]

Cette place qui porte le nom du dramaturge Alexandre Ostrovski se trouve à côté de la perspective Nevski. Au centre de la place, dans le square Catherine, se trouve le monument à Catherine II (1873) entourée des personnages importants de l'époque de son règne. A droite du square, en regardant de la perspective Nevski, le bâtiment de la Bibliothèque Centrale qui abrite la Bibliothèque de Voltaire acquise par Catherine II est visible. La façade de la bibliothèque, décorée de statues représentants des savants et des poètes antiques, a été dessinée par Carlo Rossi dans les années 30 du XIXeme siècle, [...]

Cette place porte le nom de l'architecte préféré de l'impératrice Elisabeth, Bartolomeo Rastrelli. L'ensemble du couvent Smolny qu'il a construit sur la demande de la tsarine est souvent considéré comme son chef d'oeuvre. La cathédrale Smolny, dont l'intérieur est resté inachevé, offre un excellent exemple du style baroque russe. Rastrelli a créé de nombreux édifices en Russie au milieu du XVIIIeme siècle dont les plus célèbres sont le Palais d'Hiver à Saint Pétersbourg et les Palais de Peterhof et de Tsarskoïé Sélo. A droite de la cathédrale est situé un ensemble d'architecture classique en l'occurrence [...]

Perspective Nevski

Cette avenue est pour Saint Pétersbourg ce que les Champs Elysée sont pour Paris. La perspective longue de 4,5 km relie deux bras de la Neva partant de l'Amirauté et débouchant vers la Laure St Alexandre Nevski. Au début du XVIIIeme siècle, c'était une route tracée pour le transport des matériaux de construction de la Laure. Progressivement, des résidences de hauts dignitaires sont apparues de deux côtés et vers le XIXeme siècle la Nevski était déjà l'avenue principale de la ville. Aujourd'hui, c'est le lieu des promenades et le noyau commercial de Saint Pétersbourg avec ses boutiques, restaurants [...]

Cette résidence construite à la fin du XVIIIeme siècle appartenait de 1830 à 1917 à la famille Youssoupov, l'une des plus riches dynasties russes. C'est l'un des rares palais particuliers de Saint Pétersbourg ayant conservé le décor luxueux des salles de réceptions, des appartements privés, de la galerie des tableaux et un vrai petit théâtre. La nuit du 17 décembre 1916, au sous-sol du palais s'est déroulé l'assassinat de Grégoire Raspoutine, personnage légendaire qui possédait la faculté de guérir des maladies à travers la prière et qui s'était rapproché de la famille de tsar Nicolas II. Félix [...]

La Moïka est une petite rivière d'environ 5 km de long qui coule de la Fontanka et se jette dans la Neva traversant le centre historique de la ville. Les premiers quais qui la longeaient étaient en bois mais au XIXeme siècle ils furent aménagés en granit. Actuellement, quinze ponts sont construits sur la Moïka dont le pont Sini (Bleu) sur la place Saint Isaac qui est le plus large de Saint Pétersbourg (99 mètres). Des palais particuliers et des monuments situés le long des quais valent une promenade à pied ou en bateau-mouche. A faire: Flâner le long des quais, depuis le jardin d'Eté jusqu'au [...]

La Fontanka est une branche de la Neva de 6,7 km. Son nom veut dire «la rivière des fontaines» car elle alimentait au XVIIIeme siècle les fontaines du jardin d'Eté, détruites plus tard par une inondation. Jusqu'au XIXeme siècle, la Fontanka était la frontière naturelle de la ville. Le long de ses rives la noblesse russe faisait construire ses résidences secondaires dont la plus connue est le Palais d'Eté de Pierre I situé dans le jardin d'Eté, à l'angle de la Fontanka et de la Neva. Quinze ponts la traversent parmi lesquels le pont Anitchkov situé au niveau de la perspective Nevski et décoré d'impressionnantes [...]

Ce canal a été aménagé au XVIIIeme siècle à la place de la rivière Krivoucha. Il coule de la Moïka et se jette dans la Fontanka parcourant 5 km à travers le centre historique de Saint Pétersbourg. Jusqu'au XXeme siècle, le canal était appelé le canal Catherine en l'honneur de l'impératrice Catherine II la Grande. En 1932, il a pris le nom de Griboïedova, ancien diplomate et dramaturge, contemporain de Pouchkine. 21 ponts traversent le canal, dont la plupart date du début du XIXeme siècle. Partant de l'endroit où se trouve la célèbre Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, le canal traverse [...]

Cavalier de bronze

Le plus connu des monuments au fondateur de Saint Pétersbourg se dresse face à la Neva, au centre de la place des Décembristes. Pouchkine a appelé cette statue « le cavalier de bronze » dans son poème inspiré par les évènements de l'inondation de 1824, la plus terrible jamais connue de la ville. Le tsar est représenté en habit des empereurs de Rome, assis sur le cheval écrasant par ses sabots un serpent qui symbolise les ennemis de ses réformes. La sculpture exécutée par le Français Etienne Maurice Falconet est l'hommage de Catherine II qui, bien que n'étant pas la descendante directe de Pierre, [...]

Partant de la pointe de l'île Vassilievsky, le quai de l'Université (Ouniversitetskaya) longe la Neva jusqu'au pont du lieutenant Schmidt. D?après les premiers projets d'aménagement de la ville, ce devait être le premier quai d'apparat destiné à impressionner les hôtes étrangers qui remontait le fleuve depuis la mer. En outre, Pierre I voulait faire de l'île Vassilievsky le centre de Saint Petersbourg, c'est pourquoi les édifices de l'Académie des Sciences et des « Douze Collèges » pétroviens ont été construits ici. Aujourd'hui, tous les bâtiments qui donnent sur le quai ont un caractère scientifique [...]

Situé à 25 km de Saint Petersbourg, Peterhof est un ensemble de parcs de près de 1000 hectares, composé de 144 fontaines et de 15 musées. Fondé en 1714 par Pierre le Grand sur le bord du golfe de Finlande, il accueillait la cour russe et les ambassades étrangères pendant la période estivale ce qui lui a valu le nom de «Versailles russe». Transformé après la révolution en musée-réserve national, il a changé son nom flamand qui veut dire «la cour de Pierre» pour son équivalent russe, Petrodvorets. Détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, il a été restauré et offre aujourd'hui aux visiteurs sa [...]

Lieu de naissance de Saint Petersbourg, la forteresse est aujourd'hui le musée d'histoire de la ville. Elle a été fondée en 1703 sur l'île de Lièvres dans le delta de la Neva pour protéger les arrière-gardes de l'armée russe au cours de la guerre contre la Suède. Mais, bientôt après sa fondation, la forteresse perd son importance militaire et devient une prison politique dont le premier prisonnier est le fils de Pierre le Grand, Alexis qui y mourra pour avoir comploté contre son père. Au cours de la révolution 1917, les anciens membres du gouvernement tsaristes y sont envoyés par les Bolcheviks. [...]

Situé dans le jardin d'Eté, ce bâtiment de deux étages est un musée consacré au fondateur de Saint Pétersbourg. Malgré ses dimensions modestes, le Palais d'Eté offre une image sans faille de la personnalité de Pierre I et de ses multiples activités à travers 14 salles qui ont été conservées depuis trois siècles sans qu'il n'y ait de réel changement. A faire: Visiter A voir: Le cabinet de travail de Pierre I, les salles de réception

Ancienne propriété d'Alexandre Menchikov, ami de Pierre le Grand et premier gouverneur de Saint Pétersbourg, c'est le premier palais en pierre construit dans la ville. A l'intérieur, des salles de réception, d'administration et des appartements privés représentent les divers styles de décoration caractéristiques de l'époque du règne de Pierre I. Le palais est rattaché au Musée de l'Ermitage en tant que département de la culture russe du premier tiers du XVIIIeme siècle. A faire: Visiter le palais A voir: Cabinet de noyer, cabinet maritime

Fondé en 1865, le zoo de Saint Pétersbourg est l'un des plus nordiques au monde. Cela n'a pas empêché le personnel du zoo de rassembler et d'entretenir près de deux mille exemplaires d'animaux issus de 400 espèces différentes venant de tous les continents. Au cours du siège nazi de 1941 à 1944, les chercheurs du zoo ont réussi à sauver les animaux et le parc a conservé le nom Leningradski (de Leningrad) en souvenir de cet exploit. A faire: Visiter

Ce monastère, fondé au début du XVIIIeme siècle par Pierre I, est l'un des plus importants par son prestige et sa superficie en Russie. C'est pour cette raison qu'il porte le titre de Laure. Restauré récemment, il est composé d'un ensemble d'églises dont la plus importante est la Cathédrale de la Sainte Trinité. Trois cimetières abritent les tombes de personnalités illustres des XVIIIeme et XIXeme siècles parmi lesquelles Fiodor Dostoïevski et Piotr Tchaïkovski. Après la victoire de la guerre contre la Suède (1700 - 1721), Pierre le Grand a voulu fonder un monastère en mémoire du Prince Alexandre [...]

La colonnade majestueuse de cette cathédrale datant de 1811 donne sur la perspective Nevski. Son nom provient d'une icône «miraculeuse» de la Vierge qui a été importée de la ville de Kazan, au Sud de la Russie, et conservée dans la famille impériale. Après la fin de la guerre de 1812 contre Napoléon, la cathédrale a accueilli des drapeaux des troupes vaincues et est devenue le symbole de la gloire militaire russe. Le feld-maréchal Koutouzov qui avait dirigé l'armée russe au cours de cette guerre a été enterré à l'intérieur. Devant la colonnade, deux statues érigées en 1838 représentent Koutouzov [...]

Ce monument d'architecture de la fin du XVIII siècle situé au croisement de la Fontanka et de la Moïka, a été témoin des évènements dramatiques du règne de l'empereur Paul I, fils unique de Catherine II. Après la mort de sa mère en 1796, Paul succède au trône à l'age de 42 ans. Plein de ressentiment et extrêmement méfiant de l'ancien entourage de Catherine, il se presse d'arrêter ses réformes et doeutiliser le budget pour transformer l'armée russe d'après le modèle prussien. Comme résultat de ces actions, la cour et l'armée tournent contre lui. Sentant les complots partout, Paul se fait construire [...]

Voir tous les lieux du guide



Les bonnes affaires à Saint-Pétersbourg dénichées pour vous
Les bons plans Saint-Pétersbourg