Carte Sicile : sites touristiques de la région

Carte générale de la Sicile

Source : http://www.thinksicily.com

Carte des régions de Sicile

Source : http://fr.wikipedia.org

Incontournables siciliens en photo

Source : http://sicily.italy-trip.org

Carte topographique de la Sicile

Source : http://commons.wikimedia.org

La Sicile, région autonome d’Italie est la plus grande île de la Méditerranée, est un endroit doté de sites touristiques intéressants. Pour mieux la découvrir, il est recommandé de se munir d’une carte. Celle-ci est disponible sur internet par exemple avec un mode satellite, un plan général ou mixte. Il est également possible de choisir entre une carte géographique ou un plan routier. Sinon, des cartes de la Sicile à grandes échelles, des cartes routières ou encore une carte du relief sont disponibles en ligne gratuitement et bien évidemment auprès des Offices du tourisme.

Une fois sur les lieux, la meilleure manière d’arriver au centre-ville depuis l’aéroport est le train pour un trajet d’une heure. Avec le bus, cela prendra aussi une heure. Mais certaines villes de Sicile sont accessibles plus rapidement par voie aérienne.

Palerme, chef-lieu de l'île se trouve au Nord et regroupe des bâtiments impressionnants qui témoignent des époques tumultueuses de la Sicile. Grâce à la carte, vous pourrez facilement repérer les lieux, comme Agrigente sur la côte sud de Sicile, près de l'Afrique. De là, on peut admirer la vallée des temples (Valle dei Templi). Syracuse quant à lui, se trouve à l'extrémité sud de l'île, avec sa vieille ville érigée en pierres de sable. Sinon, il y a Enna au centre de la ville, un endroit où l’on peut trouver la fameuse Villa del Casale.

 

Les vestiges de la ville de Syracuse

Syracuse est une ville fondée par des colons grecs au VIIIe siècle avant J.-C., elle est la principale ville de la province de Syracuse située sur la côte dans le sud-est de la Sicile. Étant l'une des plus importantes cités de la Grèce Antique, Syracuse regorge de vestiges extraordinaires qui témoignent de sa longue histoire. Théâtre, cathédrale, grotte, amphithéâtre, tels sont les monuments que l'on peut trouver dans cette ville qui a vu passer plusieurs peuples après la domination des Grecs. Parmi ces vestiges de Syracuse, l'on peut voir par exemple le Museo archeologico regionale Paolo Orsi qui a vu le jour en 1878 et créé par l'évêque Alagona ; la Cathédrale de Syracuse avec son architecture unique ; la rivière d'Anapo ou invisible avec son cours souterrain ; ou encore la grotte de l'Oreille de Denys à cause de sa ressemblance avec une oreille de faune et de Denys l'ancien. Ce sont ces nombreux sites qui font la fierté de la ville de Syracuse, car ils font partie de son patrimoine national et ce sont des sites touristiques très en vue lors des destinations en Sicile. Outre ces monuments historiques, les plages de Sicile sont aussi des endroits magnifiques pour passer de bons moments de détente et profiter de l'air pur de la mer Ionienne qui est une partie de la mer Méditerranée. Alors, si l'envie vous vient de partir pour la Sicile, n'oubliez pas de passer par la ville de Syracuse, car vous y trouverez des endroits uniques et à couper le souffle. Qui sait, peut-être que vous aurez envie de souvent y revenir après y être passé.


Les lieux du guide Sicile
L'Etna

Le volcan Etna, appelé aussi Mongibello, haut de 3330 mètres environ est le plus grand d'Europe mais aussi l'un des plus actifs et des plus surveillés au monde. Selon la mythologie grecque, l'Etna était l'atelier de Vulcain qui y forgeait des armes pour Jupiter. Une grande partie de l'année, les neiges éternelles recouvrent son sommet. La lave fertile engendre l'existence d'agrumes et de fruits secs [...]

Le site de Segeste

Le site de Ségeste est situé sur le Mont Bàrbaro à l’ouest de la Sicile en Italie. Il s’agit d’une très ancienne cité grecque érigée par les Elymes, un peuple de l’Antiquité originaire d’une péninsule qui se trouve à l’extrémité occidentale de l’Asie. Le site de Ségeste [...]

La Cathédrale de Monreale

Le Duomo de Monréale est sans conteste la plus magnifique cathédrale de Sicile et n'a d'égale que celle de Sainte Sophie à Istanbul. Elle domine la vallée de la Conca d'Oro et l'on peut détailler son imposante façade, détonante dans cette ville simple, avant d'y entrer pour admirer ses superbes mosaïques. Commençée en 1172 [...]

Le jardin botanique

Inauguré en 1795 et agrandi jusqu'en 1892 pour atteindre les dix hectares, le jardin botanique de Palerme est aussi le siège des scientifiques du département des sciences botaniques. Il contient des specimens qui proviennent du monde entier et ses bâtiments sont de style néoclassique. A voir: Le Gymnasium, le tepidarium et le calidarium dessinés par l'architecte français Léon Dufourny, les différentes [...]

Eglise San Cataldo de Palerme

Construit au XIIème siècle par l'amiral Majone Di Bari et situé juste à côté de l'Eglise de la Martorana, cet édifice est cependant beaucoup plus oriental que sa voisine de par ses coupoles rouges rappelant le style arabe. Il appartient à l'Ordre des chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem. L'intérieur, constitué de trois petites nefs, fait penser à une chapelle privée. A voir: Le sol pavé d' [...]

Nichée dans les petites rues près du port dans le Palais Abatellis, la Galerie Régionale de Sicile vaut absolument le detour si vous allez à Palerme. On peut y admirer de nombreuses peintures des XVème et XVIème siècles dont d'importantes oeuvres d'Antoine de Messine (L'Annonciation), des bas-reliefs en bois, des madones... A voir: La façade de style gothique catalan, les deux tours ornées de gargouilles, [...]

Les Catacombes de Paris

D'une superficie de 11.000 m², les Catacombes exploitent 7% des anciennes carrières souterraines d'époque antique comme lieu de sépulture et d'ossuaire. Entre 1786 et 1814, suite à la suppression de cimetières intra-muros réputés insalubres, dont celui des Saints-Innocents, les dépouilles de quelques six millions d'individus y furent déposées. Pour se rendre aux Catacombes de Paris : RER B et lignes [...]

La Villa del Casale

Construite entre les IIIème et IVème siècles, la villa romaine du Casale située à Piazza Armerina appartenait probablement à un proche de l'Empereur romain de l'époque (peut-être Maximilien Héraclius qui régna avec Dioclétien). Détruite en partie par les Normands, elle fut recouverte par la boue lors d'un glissement de terrain. Les premiers travaux d'archéologie furent commencés en 1881 et repris à [...]

Construite au XIII° siècle sous Carlo II d'Angio, sur deux anciennes basiliques paléochrétiennes, la cathédrale subit des restaurations aux XV° et XVIII° siècles après des tremblements de terre, d'où la superposition des styles gothiques et baroques. La chapelle majeure, réalisée par Pietro Bracci, ayant participé aux sculptures de la Fontaine de Trevi, s'inspire du baldaquin du Bernin de la basilique [...]

Le Duomo de Palerme

Le chantier de la Cathédrale de Palerme fut commencé au XIIème siècle sur une ancienne mosquée par un archevêque anglais, chancelier du roi de Sicile. Ces faits expliquent la diversité des styles. Le porche sculpté, les décorations arabes et catalanes, le portail gothique, les clochers, les absides se fondent dans un monument unique. A l'intérieur, des tombeaux byzantins côtoient des stalles et des [...]

Située à l'intérieur du Palais des Normands de Palerme, la Chapelle Palatine est un véritable chef-d'oeuvre qui mélange les différents styles des peuples ayant conquis la Sicile: Arabes, Normands, Byzantins, Romains. Chapelle privée de la cour et protégée au sein du palais, elle fut consacrée à Saint Pierre huit ans après le début de sa construction en 1132 par Roger II. A voir: Les plafonds à caissons [...]

La Martorana

L'église de La Martorana fut construite en 1149 par Georges d'Antioche, un amiral syrien au service de Roger II, roi de Sicile. Observant encore les rites byzantins, elle est en forme de croix grecque. Dédiée à la Madone, elle fera partie d'un couvent renommé à la fin du XIIème siècle, le couvent de la Martorana, du nom de ses propriétaires. Celui-ci sera par la suite cédé aux Bénédictins. Malgré les [...]

On ne compte pas moins de cinq églises pour la même rue qui est de l'avis général la plus jolie de Catane. Perpendiculaire à une rue en pente, la Via San Giuliano, qui mène à l'actuelle université, la Via Crociferi est sans doute la plus photographiée. D'un côté, on voit l'arche et le jardin de la Faculté de droit, du nom de Villa Cerami. De l'autre, on peut voir l'arche San Benedetto construite en [...]

Le Monastère des Bénédictins

Deuxième plus grand monastère d'Europe, le Monastère des Bénédictins est attenant à l'église San Nicolo l'Arena. La façade inachevée de cette dernière est due à différentes secousses de l'Etna et à des problèmes techniques et pécuniers, mais reste stupéfiante. Reconstruit au XVIIIeme siècle, le monastère a hébergé une caserne avant de laisser la place à la Faculté de Lettres et Philosophie en 1977. A [...]

Musée Archéologique régional Antonio Salinas

Le Musée, dédié à l'archéologue Salinas se trouve depuis 1866 dans les locaux restructurés d'un ancien couvent de Philippins. Ses salles, distribuées sur trois étages, contiennent des oeuvres provenant de toute la Sicile. Frontons de temples, bronzes, céramiques, figurines, sarcophages, proviennent majoritairement de collections privées. A voir: Les métopes des temples de Sélinonte, le Bélier en [...]

Tout près du Palais des Normands de Palerme, la petite eglise de San Giovanni degli eremiti est un bijou caché derrière la verdure de son jardin. Datant du XIIème siècle, elle est coiffée de cinq dômes arabes rouges et dotée d'un charmant cloître avec des colonnes géminées. A voir: Les jeux d'ombres et de lumières dûs à l'architecture épurée, aux arcs et aux niches du bâtiment. A faire: Parcourir [...]

Le site archéologique de Selinonte

La zone archéologique se divise en trois parties et la visite constitue une agréable promenade qui rejoint la mer. Selinonte est connue pour son parc car on peut y voir de très belles ruines dont un temple dorique consacré à la déesse Hera. Fondée au VIIème siècle av. J.-C., Selimonte était la grande rivale de Segeste et c'est pourquoi elle fut saccagée puis abandonnée. A voir: Le temple dédié à [...]

Située tout au bout de l'artère principale, la Via Etnea, la Piazza Duomo est la place à partir de laquelle nous pouvons admirer la superbe façade de la cathédrale baroque à la gloire de Sainte Agathe, la protectrice de la ville. Au milieu de la place trône une fontaine avec un éléphant surmonté d'une obélisque. Ce dernier serait, selon une légende de l'époque byzantine, passé de l'animal de chair [...]

Il s'agit de l'une des places les plus importantes de Catane. C'est un lieu chargé d'histoire, de rencontres entre différentes époques. La Piazza Stesicoro est située au carrefour de deux grandes artères, la Via Etnea et le Corso Sicilia. On peut y apercevoir des ruines romaines jusqu'aux façades baroques des églises pour finalement arriver au marché. L'ensemble est entouré de palmiers. C'est aussi [...]

Située sur la rue principale de Catane, la Via Etnea, cette place nous offre la vue de deux magnifiques palais se faisant face, le Palazzo dell'università et le Palazzo San Giuliano, autrefois locaux de l'Université de Lettres et Philosophie. Les salles immenses accueillent encore les étudiants et le rectorat. Au milieu de la place, gravé dans le sol fait de pierre volcanique, figure l'emblème de la [...]

Le Palais des Normands

Non loin de la Cathédrale de Palerme, le Palais des Normands a été construit par les Arabes sur une forteresse normande au IXème siècle. Il sera transformé en palais au XIIème siècle. A partir du XVeme siècle, il restera actif comme seule structure défensive. Outre la chapelle palatine et la cour intérieure, des appartements royaux et des galeries sont visibles à chaque étage. Ce palais est aussi le [...]

Voir tous les lieux du guide