Les lieux du guide Top 100 des monuments de Prague
Banque de Moravie (La Façade)

Aux numéros 24-28 de la dynamique rue piétonne Na Prikope, l'imposante façade de la banque de Moravie (1936-38) est signée Frantisek Roith, qui réalisa aussi la Bibliothèque municipale. Formé à Vienne, à la Wagnershüle d'Otto Wagner, Roith s'installa à Prague. Son style, à la fois monumental et sobre, est directement inspiré des principes de l'architecture autrichien.

Banque des Légions (la façade)

Cet immeuble curieux abrite la Banque des Légions et est dû à Josef Gocar qui l'acheva en 1925. Sa façade est un très étonnant croisement de l'esprit cubiste et de la tradition locale: le portail colossal à pilastres rappelle nombre d'entrées d'édifices Renaissance et baroques. La frise historiée et les atlantes évoquent le monde du travail et de l'industrie, que la banque contribuait à développer [...]

Galerie Nationale -collections d'art médiéval (Couvent Ste-Agnès-de-Bohême)

Très pieuse, la sœur de Venceslas Ier fonda en 1234 un couvent de Clarisses, ordre féminin inspiré de celui des Franciscains et éleva l'un des premiers bâtiments gothiques de Bohême. Tombé à l'abandon à la fin du XVIIIè siècle, le couvent Sainte-Agnès-de-Bohême dut être entièrement restauré dans les années 1960. Il abrite aujourd'hui la remarquable collection d'art médiéval de Bohême de la Galerie [...]

L'église du Très-Sacré-Cœur-de-Notre-Seigneur est une construction étonnante qui diffère des autres églises de Prague. Cet édifice monumental à nef unique en briques, granit et céramiques trône au milieu de la magnifique place Georges de Podebrady. Débutée en 1928, elle fut offerte en 1933 sous la direction de l'architecte slovène Joze Plecnik, qui fut aussi chargé de la rénovation du château de Prague [...]

L'église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours se dresse à côté du palais Thun-Hohenstein -actuelle ambassade d'Italie- sur la pittoresque rue Nerudova montant au château de Prague. Elle appartenait à l'origine aux Théatins, un ordre fondé pendant la Contre-Réforme. L'église, consacrée en 1717, abrite une magnifique peinture de Jacques Callot, une Vierge avec saint-Gaetan. L'ancien couvent des Théatins, [...]

Appelée aussi l'Eglise de l'Enfant Jésus de Prague, cette église Notre Dame de la Victoire fut en 1613 le premier édifice baroque de la ville. Occupée par les luthériens de la communauté allemande jusqu'à la bataille de la Montagne Blanche (1620), elle passa ensuite sous l'autorité des Carmélites qui la renommèrent église Notre-Dame-de-la-Victoire afin de célébrer cette victoire catholique sur l'hérésie [...]

L'église Notre-Dame-des-Neiges, magnifique édifice gothique, mérite une halte. Elle fut édifiée en 1347 pour célébrer le couronnement de l'empereur Charles IV. S'il s'agit de la plus haute construction de Prague, elle ne représente que le chœur de l'édifice. Son nom lui vient d'un miracle survenu au IVe siècle lorsque la Vierge fit tomber de la neige en plein mois d'août. Elle offre aujourd'hui un [...]

L'église de Notre-Dame-de-Tyn est, après la cathédrale Saint-Guy, l'édifice religieux le plus important de Prague. Le plus saisissant dans cette église, c’est la hauteur de son pignon et l’aspect de ses clochetons qui, depuis 1368, culminent tout de même à 80 mètres de hauteur au-dessus de la place de la vieille ville. Une extraordinaire statue en or massif de la Vierge orne sa façade. Vous pouvez [...]

L'église Saint-Thomas fut fondée en 1285, par Venceslas II. Remaniée de nombreuses fois, son aspect actuel date du milieu du XVIIIe siècle. L'architecte Kilian Ignac Dientenhofer respecta la structure baroque du bâtiment mais seule sa flèche garde un aspect gothique. Le couvent abritait une brasserie. Aujourd'hui encore, on boit sous ses voûtes une bière brune réputée: U Tomase. La façade de l'église [...]

Le Jeu de Paume construit par Bonifaz Wohlmut (1569) au cœur des jardins royaux présente une étonnante façade entièrement couverte de sgraffites Renaissance, représentants les allégories des sciences, des vertus et des éléments terrestres. Ce bâtiment servit de jeu de paume, d'écuries royales puis d'entrepôt militaire. Détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, il est reconstruit à l'identique puis [...]

La Maison ""Aux deux Soleils"" -au N°47 de la rue Nerudova- est l'une des plus connues du quartier. Elle date de la fin du 17e siècle et porte ce nom à cause des deux soleils qui ornent sa façade. Mais si la Maison ""Aux deux Soleils"" est aussi très connue des Pragois, c'est qu'elle vit naître Jan Neruda, un écrivain tchèque du 19e siècle. Une plaque a été déposée sur la façade : ""Jan Neruda (1834-1891)"". [...]

Situé au sein du parc Stromovka, le grand Lapidarium du Musée national abrite une intéressante collection de sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle, et notamment des œuvres originales de Charles Bridge. Le bâtiment néo-Renaissance fut reconstruit en 1907 dans le style Art nouveau et décoré de sculptures en relief de grandes figures de l'histoire tchèque.

Une surprenante peinture de Saint-Venceslas à cheval (fin XIXe siècle) par Mikulas Ales décore la maison Storch. Ce bâtiment néo renaissance de la fin du XIXe siècle construit sur l'emplacement d'une maison gothique se trouve sur le côté sud de la place de la Vieille ville et est également connu sous le nom de maison à la Vierge de pierre.

Au tournant du XXè siècle, la reconstruction du quartier juif donne aux pragois l'occasion de mettre en pratique les esthétiques qu'ils défendaient. Si beaucoup d'immeubles élevés à cette époque présentent d'exubérantes décorations Art nouveau, celui qui fait le coin de Bilkova et d'Elisky Krasnohorske, bâti de 1919 à 1920 pour une coopérative d'enseignants, n'est orné en façade que de quelques motifs [...]

Au nord de Vinohrady, sur la butte de Zizkov, se trouve le Mémorial national achevé en 1932, et imposant symbole de la lutte pour l'indépendance du peuple tchécoslovaque. A l'intérieur, des mosaïques retracent les grandes heures de l'histoire nationale. Après avoir servi de mausolée à Klément Gottwald et à d'autres dirigeants communistes, le bâtiment a été cédé au Musée national qui envisage l'ouverture [...]

Au 17e siècle, le quartier était habité par une population de serviteurs travaillant au Château. De ce passé, la rue Novy Svet a conservé une apparence modeste. D'un coté, vous trouverez un muret qui donne sur les jardins du Château et de l'autre il y a ces jolies petites maisons qui font rarement plus d'un étage. Par exemple, la maisonnette rose qui se trouve au N°6, est ""la plus petite maison de [...]

Le Palais Nostic est monumental car il devait refléter le rang de Johann Hartwig Nostic qui était devenu le second personnage du Royaume, après l'empereur. Le palais se compose de 4 corps de logis et de deux cours intérieures. Sa façade est étirée, massive et au fond assez épurée. Elle est rythmée par une multitude de fenêtres jumelées et par 12 pilastres monumentaux. En passant devant, jetez un œil [...]

On accède au palais Sternberg par un corridor qui longe le palais archiépiscopal. L'édifice tel qu'il apparaît aujourd'hui s'inscrivait à l'origine dans un projet plus ambitieux, jamais abouti. Le bâtiment est remarquable par son pavillon elliptique donnant sur le jardin. Il abrite les très riches collections d'Art ancien européen (XIVe-XVIIIè siècles) de la Galerie nationale. Les écoles italiennes [...]

Le Palais Thun-Hohenstein-Kolovrat achevé en 1725 est une des nombreuses réalisations de l'architecte Santini-Aichl. Ici, la difficulté pour l'architecte était de capter le regard des passants dans une rue en pente et étroite, sans recul. Car, quoi de plus inutile à Prague qu'un palais discret ! Il opta donc pour une longue façade dépouillée mais littéralement coupée en deux par la présence au centre [...]

A la fin du XVIIè siècle, l'architecte français J.B. Mathey s'inspira des villas Renaissance italiennes pour construire le palais Troja pour le comte Sternberg. C'est l'une des plus séduisantes résidences d'été de Prague. Située au pied de hauteurs dominant la Vltava, elle s'ouvre sur un jardin à la française dont les lignes de fuite aboutissent à un escalier monumental orné de plus de vingt sculptures. [...]

Situé à l'ouest du parc de Letna, le pavillon Hanavsky fut construit par Otto Hieser pour l'Exposition du Jubilé en 1898. Son style néobaroque n'est pas très éloigné du Jugendstil. Il fut offert en présent par le prince de Hanau à la ville de Prague. L'endroit abrite aujourd'hui un restaurant très connu. C'est au pied de ce pavillon que s'ouvrit la première piscine municipale.

Voir tous les lieux du guide