Téléchargement guide pdf gratuit

Les lieux du guide Top 100 des monuments de Prague
Cimetière d'Olšany

Construit en 1679 pour accueillir les victimes de la peste, le cimetière d'Olsany fut agrandi au XIXe siècle et se vit entouré d'autres lieux de sépultures. Ceux-ci comprennent un cimetière russe et un cimetière juif où repose Franz Kafka dans la rangée 21. Plus grand cimetière de la ville, on reste surpris et charmé par la nature envahissante qui recouvre la plupart des tombes.

Le Clementinum et sa bibliothèque Baroque

Le Clementinum est le plus vaste ensemble architectural de la ville après la Château de Prague. Il s'agissait du quartier général des Jésuites pour l'Europe centrale, en charge de la contre réforme. Vous pourrez y découvrir l'église St Sauveur, de très belles salles et galeries couvertes de fresques baroques et surtout sa fameuse bibliothèque baroque, l'une des plus belles du monde. Devenue aujourd'hui [...]

# 3/381 : Couvent de B?evnov

Couvent de B?evnov

Fondée en 993 par le prince Boleslav II et saint Adalbert, le couvent bénédictin de Brevnov fut le premier couvent masculin de Bohême. L'essentiel des édifices actuels furent dessinés par les grands architectes baroques Krystof Dientzenhofer et son fils Kilian Ignac. Avec la crypte de l'église Sainte-Marguerite, la salle des Prélats, au plafond orné d'une magnifique fresque de 1727, est l'élément le [...]

Galerie Nationale -collections d'art médiéval (Couvent Ste-Agnès-de-Bohême)

Très pieuse, la sœur de Venceslas Ier fonda en 1234 un couvent de Clarisses, ordre féminin inspiré de celui des Franciscains et éleva l'un des premiers bâtiments gothiques de Bohême. Tombé à l'abandon à la fin du XVIIIè siècle, le couvent Sainte-Agnès-de-Bohême dut être entièrement restauré dans les années 1960. Il abrite aujourd'hui la remarquable collection d'art médiéval de Bohême de la Galerie [...]

L'église du Très-Sacré-Cœur-de-Notre-Seigneur est une construction étonnante qui diffère des autres églises de Prague. Cet édifice monumental à nef unique en briques, granit et céramiques trône au milieu de la magnifique place Georges de Podebrady. Débutée en 1928, elle fut offerte en 1933 sous la direction de l'architecte slovène Joze Plecnik, qui fut aussi chargé de la rénovation du château de Prague [...]

L'église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours se dresse à côté du palais Thun-Hohenstein -actuelle ambassade d'Italie- sur la pittoresque rue Nerudova montant au château de Prague. Elle appartenait à l'origine aux Théatins, un ordre fondé pendant la Contre-Réforme. L'église, consacrée en 1717, abrite une magnifique peinture de Jacques Callot, une Vierge avec saint-Gaetan. L'ancien couvent des Théatins, [...]

Appelée aussi l'Eglise de l'Enfant Jésus de Prague, cette église Notre Dame de la Victoire fut en 1613 le premier édifice baroque de la ville. Occupée par les luthériens de la communauté allemande jusqu'à la bataille de la Montagne Blanche (1620), elle passa ensuite sous l'autorité des Carmélites qui la renommèrent église Notre-Dame-de-la-Victoire afin de célébrer cette victoire catholique sur l'hérésie [...]

Eglise St-Nicolas de la Vieille-Ville

L'Eglise Saint-Nicolas-de-la-Vieille-Ville est une église exceptionnelle qui vous replongera dans le baroque tchèque du 18e siècle. Dès le 12e siècle, il y avait ici une église dédiée à saint Nicolas -le patron des commerçants. Bien sûr, elle était romane. Celle qui est sous nos yeux est plus récente, elle est baroque et date de 1737. C’est à Kilian Ignaz Dienzenhofer, le grand architecte du baroque [...]

Edifiée à proximité du parc de Vysehrad, l'église Saint-Pierre-et-Paul a été fondée dans la seconde moitié du XIe siècle par Vratislav Ier. Souvent reconstruite, ce sanctuaire est de style néogothique depuis les années 1890. On ajouta ses deux tours en 1902. Remarquez à l'intérieur un sarcophage du début du XIIe siècle, supposé être celui de saint Longin, ainsi qu'une Madone de l'Humilité datant du [...]

# 10/381 : Gare Centrale

Gare Centrale

Elevée de 1901 à 1909 sur des plans de Josef Fanta, elle présente une réelle unité de conception. Les tours et l'arcade centrale conférant à l'ensemble une force plastique rare. Les décorations sculptées de la façade sont de Saloun. La gare centrale ne se trouve qu'à cinq minutes à pied du centre ville. Agrandie dans les années 1970, cet édifice de style Art nouveau est propre et fonctionnel: il propose [...]

# 11/381 : Jeu de Paume

Le Jeu de Paume construit par Bonifaz Wohlmut (1569) au cœur des jardins royaux présente une étonnante façade entièrement couverte de sgraffites Renaissance, représentants les allégories des sciences, des vertus et des éléments terrestres. Ce bâtiment servit de jeu de paume, d'écuries royales puis d'entrepôt militaire. Détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, il est reconstruit à l'identique puis [...]

La Maison ""Aux deux Soleils"" -au N°47 de la rue Nerudova- est l'une des plus connues du quartier. Elle date de la fin du 17e siècle et porte ce nom à cause des deux soleils qui ornent sa façade. Mais si la Maison ""Aux deux Soleils"" est aussi très connue des Pragois, c'est qu'elle vit naître Jan Neruda, un écrivain tchèque du 19e siècle. Une plaque a été déposée sur la façade : ""Jan Neruda (1834-1891)"". [...]

# 13/381 : Lapidárium

Situé au sein du parc Stromovka, le grand Lapidarium du Musée national abrite une intéressante collection de sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle, et notamment des œuvres originales de Charles Bridge. Le bâtiment néo-Renaissance fut reconstruit en 1907 dans le style Art nouveau et décoré de sculptures en relief de grandes figures de l'histoire tchèque.

# 14/381 : Palais Goltz Kinski

Palais Goltz Kinski

Le Palais Goltz-Kinski est un palais baroque qui empiète sur la place de la Vieille-Ville. La façade est divisée en 5 parties soulignées par deux frontons portés par des pilastres monumentaux. Elle est décorée de stucs et il y a aussi des statues de Platzer pour couronner l’ensemble. C’est ici que le 25 février 1948, Klement Gottwald, le dirigeant du parti communiste tchèque annonça le « Coup de Prague [...]

# 15/381 : Palais Lichtenstein

L'immense palais Liechtenstein occupe tout le côté ouest de la partie haute de Malostranske namesti, en face de l'église Saint-Nicolas. A cet emplacement s'élevaient, jusqu'au début du XVIIè siècle, cinq maisons différentes, que les Liechtenstein acquirent progressivement après la victoire de la Montagne Blanche. Elles furent transformées en palais après 1638. Celui-ci fut remanié en 1791 par Mathias [...]

# 16/381 : Palais Morzin

Le palais Morzin fut réalisé par Santini Aichl en 1714 et est une preuve de son génie. Santini-Aichl place la façade du palais à l'endroit même de la courbure de la rue. Par ailleurs, la façade est très originale avec sa division en trois parties : deux portails et un balcon au milieu. Au-dessus des portails vous voyez deux bustes de personnages. Ce sont des personnifications. Sur le portail de gauche, [...]

# 17/381 : Palais Nostiz

Le Palais Nostic est monumental car il devait refléter le rang de Johann Hartwig Nostic qui était devenu le second personnage du Royaume, après l'empereur. Le palais se compose de 4 corps de logis et de deux cours intérieures. Sa façade est étirée, massive et au fond assez épurée. Elle est rythmée par une multitude de fenêtres jumelées et par 12 pilastres monumentaux. En passant devant, jetez un œil [...]

# 18/381 : Palais Sternberg

On accède au palais Sternberg par un corridor qui longe le palais archiépiscopal. L'édifice tel qu'il apparaît aujourd'hui s'inscrivait à l'origine dans un projet plus ambitieux, jamais abouti. Le bâtiment est remarquable par son pavillon elliptique donnant sur le jardin. Il abrite les très riches collections d'Art ancien européen (XIVe-XVIIIè siècles) de la Galerie nationale. Les écoles italiennes [...]

Le Palais Thun-Hohenstein-Kolovrat achevé en 1725 est une des nombreuses réalisations de l'architecte Santini-Aichl. Ici, la difficulté pour l'architecte était de capter le regard des passants dans une rue en pente et étroite, sans recul. Car, quoi de plus inutile à Prague qu'un palais discret ! Il opta donc pour une longue façade dépouillée mais littéralement coupée en deux par la présence au centre [...]

# 20/381 : Vyšehrad

Sur une éminence rocheuse dominant la Vltava s'étendait jadis le château des hauteurs qui lui donna son nom. Fortifié au Xe siècle, il servit par périodes de résidence aux Premyslides et son emplacement garde une grande signification historique et mythologique pour le peuple tchèque. Le lieu reste attaché à la légendaire Libuse, fondatrice mythique de Prague ainsi que de la première dynastie royale [...]

Au cœur du sanctuaire Notre Dame de Lorette, la Chapelle de la Nativité, achevée en 1734, est l'une des plus belles églises baroques de Prague. Ce qui séduit dans cette église, c'est d'abord ses petites dimensions, une vraie bonbonnière. Et cela nous change du baroque monumental souvent rencontré. Ensuite, c'est l'illusionnisme. Car tout ou presque ici est de l'ordre de l'artifice, des panneaux de [...]

Voir tous les lieux du guide



Téléchargement guide pdf gratuit