Carte Rome

Rome est une ville dotée d’un patrimoine culturel très riche et est une destination touristique à la fois sympathique et agréable qui se situe à 1500 km de Paris. Pour ne rater aucun détail de son séjour, mieux vaut prévoir une carte des lieux. Celle-ci peut s’obtenir facilement en ligne sur Google Maps par exemple.

Une fois sur place, un des meilleurs moyens pour se déplacer reste le métro, avec ses lignes A ou B. Mais il ne faut pas non plus oublier le bus qui est bien évidemment plus sympathique. Pour connaitre le meilleur itinéraire, rien de tel que de se renseigner là où les tickets sont vendus. Concernant le train, le Leonardo Express fait un trajet direct depuis l’aéroport, à Termini, pour une petite demi-heure. Notons que les gares sont ouvertes à 7h30 et le dernier train passe à 22h30.

La carte permettra également de mieux situer les sites touristiques à découvrir une fois sur place. On citera le château Saint-Ange, qui est à environ 800 m au sud de la gare ou encore Le Panthéon. Celui-ci se trouve à environ 2 km, au sud-est du château Saint-Ange Rome. Sinon, il y a également Le Forum Romain, qui est à un peu plus de 4 km, à l’ouest du centre-ville et la cité du Vatican.

Sites touristiques de Rome

Source : http://www.rome-roma.net

Plan du métro de Rome

Source : http://www.italie.cc

Carte de la Rome Antique

Source : http://fr.academic.ru

Rome sur la carte de l'Italie

Source : http://www.canalmonde.fr

Centre de Rome

Source : http://www.informagiovani-italia.com


Les lieux du guide Top 100 des monuments de Rome
Eglise Sainte-Marie-des-Anges

L'église Sainte Marie des Anges occupe une partie des anciens thermes de Dioclétien. Elle fut créée par Michel Ange, mais les différents remaniements des siècles ultérieurs n'ont pas laissé beaucoup d'éléments originels en place, à l'exception du plafond vouté. L'ensemble permet toutefois de se faire une belle idée de l'architecture de ce qui était primitivement la salle principale et le tepidarium (la salle des bains tièdes) des bains publics. On peut accéder au niveau supérieur par un escalier près de la sacristie. Un bel exemple très original de réemploi architectural.

Eglise Sainte-Marie-du-Peuple

L'église Sainte Marie du Peuple est située au nord de la place du Peuple. Elle est célèbre pour les magnifiques œuvres d'art qu'elle renferme. Au départ, à la toute fin du XIe siècle, ce n'était qu'une simple chapelle érigée sur le site de la tombe de Néron. Elle fut agrandie au XIIIe siècle puis profondément remaniée à la Renaissance et au XVIIe siècle, sous la direction du Bernin et de Bramante. Ce dernier est ainsi l'auteur de l'actuelle abside. A l'intérieur, vous découvrirez des tombeaux de cardinaux, la chapelle Chigi créée par Raphaël et terminée par le Bernin, dotée en particulier d'une [...]

Mur d'Aurélien

La muraille d'Aurélien fut construite par cet empereur dans les années 270, puis poursuivie par Probus, dans le but de protéger plus efficacement la ville de Rome, contre les menaces barbares. Longue de 19km, dont il reste encore près de 12,5km aujourd'hui, elle comptait 18 portes et 381 tours. Elle fut renforcée sous Maxence au début du IVème siècle, puis sa hauteur fut doublée sous Honorius au VIème siècle, et sa ligne supérieure fut crénelée. Cette muraille est marquée par son caractère composite : en effet sa construction dut répondre à un double objectif de rapidité et d'économie, aussi elle [...]

La pyramide Cestia, haute de plus de 36m pour une base de 29,5m est en fait le tombeau d'un tribun de la plèbe qui y fut enterré en 12 avant JC, Gaius Cestius. La pyramide Cestia est sans doute l'un des rappels les plus éclatants sur le fait que Rome venait tout juste de conquérir l'Égypte, en 30 avant JC et se laissait déjà influencer par l'architecture du pays de Pharaon. Elle fut ensuite enserrée au IIIème siècle dans la muraille d'Aurélien, construite dans les années 270, et qui était longue de 19km.

La porte Saint Sebastien ouvre sur la plus célèbre des anciennes routes romaines : la via Appia Antiqua qui menait de Rome vers Naples. C'est sans doute la mieux conservée des portes de la muraille d'Aurélien. Cette muraille de 19km fut construite dans les années 270. La porte est désormais le siège du musée de la muraille qui retrace l'histoire de l'édification de celle-ci sous la muraille d'Aurélien pour protéger la ville plus efficacement contre les menaces barbares. Des dessins, ainsi que des maquettes sont visibles et un accès est également offert à une promenade sur près de 400m de la muraille. [...]

La porte Saint Paul est une des plus anciennes portes de Rome. Elle est située au sud de l'Aventin et ouvre sur la via Ostiense, qui conduisait autrefois à Ostie, le port commercial de la ville durant l'Antiquité. Cette porte très bien conservée, en particulier pour ce qui concerne son système défensif, est constituée d'une arche creusée entre deux donjons de taille imposante et dotés de créneaux. Le tout est percé de petites lucarnes et fut construit au IIIème siècle, puis intégré dans la muraille d'Aurélien, construite dans les années 270, et qui était longue de 19km.

La tombe de Cecilia Metella se trouve sur la Via Appia Antica. Cette femme était une fille de consul et l'épouse de Licinius Crassus, réputé pour son immense richesse. Ce qui explique sans doute les dimensions fabuleuses de ce mausolée construit entre 15 et 10 av JC. Il s'agit en effet d'une tour de 11m de haut et de 30m de diamètre, qui accueille une chambre funéraire intéressante et que l'on peut visiter. Une frise sculptée constituée de boucliers gaéliques, de crânes de bœuf, et de guirlandes décorent les murs en travertin.

Le tombeau du riche boulanger Marcus Vergilius Eurysaces est un ensemble monumental datant du Ier siècle avant JC. L'ensemble est en marbre et son commanditaire s'est efforcé de laisser une trace de son importante activité professionnelle sur les façades de son mausolée. En effet, de grands anneaux de forme circulaire rappellent les récipients servant à pétrir la pâte. Par ailleurs les frises détaillent toutes les étapes de la préparation du pain, depuis la pesée du grain jusqu'à la cuisson. La forme du monument elle-même évoque un four à pain.

La Basilique de Saint Georges in Velabro remonte au VIIème siècle. Aujourd'hui, l'édifice n'a plus de plan vraiment régulier du fait des nombreuses modifications et rénovations qu'il a connues. Les plus importantes remontent au XIIIème siècle quand la basilique fut dotée de son portique, d'un campanile et de fresques de Pietro Cavallini dans son abside. Au début du XXème siècle, Antonio Munoz s'efforça également de délivrer l'église de ses nombreuses modifications tardives et de lui redonner une apparence la plus proche possible de ce qu'elle devait être au Moyen-âge.

La basilique de Saint Pierre aux Liens accueille encore aujourd'hui ce qui est considéré comme les reliques des chaines, qui entravèrent Saint Pierre lors de son emprisonnement à Jérusalem puis à Rome. Sa fondation remonte au milieu du Vème siècle après JC. Le portique que l'on attribue traditionnellement à Baccio Pontelli, fut ainsi ajouté en 1475. L'intérieur comporte une nef et deux ailes, ainsi que trois absides. Il est décoré d'œuvres de Guercino, Domenichino, Pomarancio et Bregno, mais c'est surtout le célèbre Moïse de Michel Ange qui attire les visiteurs. Il s'agissait au départ d'une des [...]

L'église de San Pietro in Montorio fut construite sur le mont du Janicule à Rome, à l'endroit supposé du martyre de Saint Pierre sur la croix. Le bâtiment actuel fut commandité par Ferdinand et Isabelle la catholique, les souverains espagnols, en lieu et place d'une église du IXème siècle déjà consacrée à Saint Pierre. La façade relativement austère simplement dotée d'une rosace contraste avec l'intérieur où se côtoient les œuvres d'art d'artistes célèbres des XVIème et XVIIème siècles. Sebastiano del Piombo, Michel Ange, Giorgio Vasari et Dirck Van Baburen sont parmi les plus représentés. De nombreuses [...]

Autel Ara Pacis Augustae

L'Ara Pacis Augustae est un autel de sacrifice dont la construction fut décidée en 13 avant JC, pour célébrer la paix romaine qu'Auguste avait rétablie dans l'Empire et en particulier en Espagne et en Gaule. Aujourd'hui, cet autel est particulièrement bien mis en valeur dans un musée moderne construit par l'architecte Richard Meier au début des années 2000. De dimension modeste, 11m de largeur sur 12, le tout était en marbre blanc, recouvert de bas-reliefs tout à fait splendides, représentatifs à la fois de la propagande augustéenne et de l'art romain classique ou augustéen. Les valeurs fondamentales [...]

L'oratoire du très Saint Crucifix est voisin de l'église San Marcello al Corso. En effet, il fut construit pour servir de lieu de rencontre et de prière à la confraternité du Crucifix, composée de certains des hommes les plus riches de Rome, comme les cardinaux Ranuccio et Alexandre Farnese, neveux du pape, et vouée à la vénération du Crucifix de l'église voisine. Le bâtiment est l'œuvre de Giacomo Della Porta, et date du milieu du XVIème siècle. Sa décoration intérieure, qui évoque le triomphe de la croix, est tout à fait maniériste et employa certains des plus célèbres artistes de cette époque [...]

Le pont Fabrice relie la rive gauche de la ville à l'île Tibérine. Il fut construit en 62 avant JC par L. Fabricius. C'est aujourd'hui le plus ancien pont de la ville ayant survécu et il est toujours beaucoup emprunté par les piétons. Il mesure 57m de long pour 5,6m de large. Au Moyen-âge, il était appelé Pont des Juifs car le ghetto était juste à côté. Il fut aussi baptisé Pont aux quatre têtes pour évoquer les deux représentations de Janus installées par Sixte V sur son parapet au XVIème siècle.

Le palais Montecitorio a été dessiné pour le neveu du Pape Grégoire le XV, par Gian Lorenzo Bernini. Suite à la mort du pape, la construction a été interrompue. Soixante dix années plus tard, l’architecte Carlo Fontana l'a repris et a ajouté une tour-clocher. Aujourd’hui, le Palais Montecitorio est le siège de la Chambre des députés (Camera dei deputati). Pour répondre aux nouvelles fonctions, l’architecte Ernesto Basile a rénové l’ancienne cour et a crée une grande salle de réunion. Ce magnifique palais vous fera inévitablement penser au style Art Nouveau malgré les différentes étapes de cons [...]

Probablement érigée de 176 à 193 sur le modèle de la célèbre colonne Trajan, la colonne votive contenait autrefois les cendres de l'empereur Marc-Aurèle. Haute de 29,60 mètres, les reliefs qui la décorent s'étendent en spirale, comme un rouleau de parchemin déroulé, représentant les victoires de l'empereur sur les peuples germains et Sarmates.

Occupé aujourd'hui par les bureaux de l'Hôtel de Ville, le palais du Sénat fut édifié au XIIème siècle, au moment même de la constitution du Sénat. Rénové par Michel Ange, puis par Giacomo della Porta, la façade se para au XVIème siècle d’antiques statues représentant le Nil, le Tibre, et la déesse Rome.

Le Palais des Conservateurs a été construit au Moyen-âge et, et était dénommé auparavant Il Palazzo Caffarelli. Ce palais rend hommage à l'ordre colossal (un ordre architectural qui s'organise sur plusieurs étages), qui est sans doute un des éléments les plus intéressants du palais des Conservateurs. Ce dernier est, par ailleurs, le plus grand des trois palais qui abritent la collection des musées Capitolins. En 1437, le Pape Sixte IV a commencé cette collection avec quatre statues de bronze magnifiques. Depuis cette date là, la collection a grandi et aujourd'hui elle inclut des mosaïques, des [...]

Comme le Palazzo dei Conservatori qui lui fait face, le Palazzo Nuovo abrite une partie des collections des musées Capitolins. En 1437, le Pape Sixte IV a commencé cette collection avec quatre statues de bronze magnifiques. Depuis cette date là, la collection a grandi et aujourd'hui elle inclut des mosaïques, des bijoux, des bustes des anciens empereurs et de nombreuses peintures réalisées par des artistes de renom du XVe, XVIe et XVIIe siècles, comme : Le Caravage ou encore Le Titien. La façade du Nouveau Palais est similaire à celle du Palazzo dei Conservatori, bien que le Nouveau Palais fût [...]

Un portique, au sens romain, était une grande place entourée de colonnades. Le Portique d’Octavie était une place destinée à des cérémonies religieuses et d'état, mais servait aussi de promenade. Il fut édifié au deuxième siècle avant notre ère, et restauré par Auguste entre 32 et 23 ans avant Jésus Christ. Les ruines qui subsistent faisaient partie de l'entrée principale.

La colonne Trajane est sans doute le vestige le plus impressionnant des forums impériaux. Elle était le point d'aboutissement du forum, que l'empereur Trajan fit ériger au début du IIème siècle. Sur toute la hauteur de la colonne sont représentées des scènes en bas-relief. Elles évoquent les campagnes militaires de Trajan contre les Daces, peuple du nord du Danube, en Roumanie. Le règne de Trajan correspond à l'apogée de l'Empire, tant par sa puissance que par son expansion territoriale.

Voir tous les lieux du guide