Les lieux du guide Top 100 : les incontournables lors d'une visite à Grenade
Musée archéologique de Grenade

C’est au sein de la Casa de Castril, magnifique palais de l’époque de la Renaissance, qu’est établi le Musée Archéologique de Grenade. Sa façade plateresque, caractéristique de la Renaissance espagnole, mêle les arts gothique et mudéjar au style « Première Renaissance » italien. Les collections couvrent une large période de l’Histoire. De la Préhistoire à l’histoire des peuples arabes, en passant par les Carthaginois, les Romains et les Phéniciens. Des objets du quotidien sont exposés aux côtés des œuvres d’art de chaque époque, afin de rendre compte des différents modes de vie. Parmi eux, un [...]

Monastère de La Cartuja

Le Monastère de la Cartuja, ou Monastère de Santa Maria de las Cuevas, est un ancien monastère chartreux. Sa construction débute en 1506 et s’achève au début du 17ème siècle. Ce site de style baroque, classé centre d’intérêt culturel, est formé d’une nef, d’une sacristie au décor somptueux, et d’un cloitre historique, caractéristique du courant artistique espagnol, le rococo. À l’intérieur, plateaux, fresques et réalisations de stuc, ornent murs et plafonds. Le monastère jouit également d’une collection de peintures de grande valeur, signées par des artistes tels que Sánchez Cotán, Bocanegra, ou [...]

Hôpital Royal et rectorat de l'université

L’Hôpital Royal, où siège actuellement le rectorat de l’université de Grenade, est construit au début du 16ème siècle, sur demande des rois catholiques. C’est à Enrique Egas, l’un des maîtres du style plateresque, que l’on doit sa façade à quatre fenêtres, mêlant les styles Renaissance espagnole et italienne. Sa construction s’étale sur plus de trois siècles, expliquant ainsi ce mélange de styles : gothique, Renaissance et baroque. Votre regard ne pourra échapper ni à sa belle charpente, ni à sa coupole centrale, toutes deux entièrement couvertes de bois.

Le Palais de Dar al-Horra, est un magnifique palais nasride du 15ème siècle. L’ancienne demeure d’Aicha, mère du dernier sultan à quitter Grenade après la Reconquista. Après les avoir chassés hors de leur domaine, la reine Isabel la Católica s’y installe, et fait réaménager les jardins en couvent. Le domaine est caractérisé par une colonnade, une tour, un jardin, et comme la plupart des palais nasrides, il est construit autour d’un magnifique patio. Il est réparti sur deux étages, et des chambres sont aménagées dans les ailes est et ouest. Chaque pièce, dispose de plafonds à caissons raffinés, [...]

L’Eglise de San Juan de Dios, construite au 18ème siècle, est un monument typique de l’architecture baroque de Grenade. Son nom lui vient de Juan Duarte, fondateur de l’Ordre Hospitalier de San Juan de Dios, littéralement « Saint Jean de Dieu ». Sa façade impressionnante est considérée comme l’une des principales attractions de la ville. À l’intérieur, un retable en bois doré, tout aussi impressionnant, est placé juste au dessus de l’autel principal, tandis que l’urne contenant les reliques du saint, se trouve dans l’alcôve. Des sculptures et une collection de tableaux du 17ème siècle, font également [...]

C’est en 1492, après la Reconquista, que le Monastère de San Jeronimo est construit. Il faudra 50 ans pour qu’il soit totalement édifié. D’abord de style gothique, il prend des airs de Renaissance lorsque la Duchesse de Sessa et son époux, « el Gran Capitan », décident de le rénover. Il comprend une église, dont les plus grands artistes issus de l’école d’Art de Grenade, ont participé à la décoration. Parmi eux, Juan de Aragon, Juan de Medina et Vasquez el Mozo. Le Monastère est également formé de deux cloitres, et des bâtiments où résident les bonnes soeurs. Son joli jardin d’oranger est un véritable [...]

Le Palacio de la Madraza abrite les vestiges de l’Université Islamique de Grenade, fondée en 1349 par le sultan Yusuf 1er. Il est rénové quelques siècles après sa construction, dans un style baroque, influencé par le mouvement artistique espagnol « rococo ». Il devient un lieu de rencontre pour les philosophes et les savants du monde entier. L’endroit où ces derniers échangent leurs savoirs et se transmettent leurs connaissances. De 1492, fin de la Reconquista, à 1851, le palais fait office d’hôtel de ville pour les chrétiens. C’est aujourd’hui à la fois une annexe de l’université et un lieu d’exposition. [...]

Le Corral del Carbón est un ancien caravansérail nasride construit au 14 ème siècle. Il est d’abord utilisé comme dépôt, puis devient le refuge des marchands en transit. Il est transformé après la Reconquista, en un théâtre où se produit le dramaturge espagnol Lope de Vega. À partir du XVI siècle, des marchands de charbon s’y installent, d’où son nom actuel « Corral del Carbon », littéralement « Cour au charbon ». C’est aujourd’hui le seul caravansérail de son genre dans toute l’Espagne. Il est constitué d’un office de tourisme, d’un théâtre, ainsi que d’autres associations de type culturel.

L’Eglise de Santo Domingo est construite par les rois catholiques au XVIème siècle. Elle fait alors partie du Monastère de Santa Cruz la Real, et c’est dans ses murs que se tiennent les audiences du tribunal de l’Inquisition. L’église sert de sépulture aux familles nobles de Grenade pendant des siècles, avant d’être transformée en université. Comme beaucoup d’anciennes bâtisses de la ville, son style s’inspire de la Renaissance, tout en laissant apparaître quelques notes gothiques. C’est l’une des dernières églises à posséder un clocher-mur. À l’intérieur, on découvre l’imposant retable de style [...]

La Chancellerie Royale, localement « Chanceleria Royal » est imaginée par les rois catholiques en 1505, lorsque ces derniers décident de transférer le tribunal de Ciudad Real à Grenade. La Chancellerie qui servait à la fois de prison et de tribunal, est aujourd’hui le siège du Tribunal Supérieur de Justice d’Andalousie. C’est en 1530, sous le règne de Charles Quint, que le bâtiment actuel est construit, mêlant subtilement style classique et style baroque. Un clocher, un patio, une balustrade, et une façade fortement influencé par le maniérisme italien.

Le Centre José Guerrero est un musée d’art contemporain plutôt novateur, entièrement consacré à José Guerrero, représentant du courant expressionniste abstrait en Espagne, au 20ème siècle. José est attiré par la peinture dès son plus jeune âge, mais c’est au cours de ses nombreux voyages en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, qu’il acquiert techniques et connaissances. Le musée, inauguré en 2000, propose diverses activités culturelles, des expositions aux concerts, en passant par les projections, cinématographiques et photographiques. Le centre est agencé de sorte que l’on suive progressivement [...]

C’est dans un palais de la Renaissance, autrefois occupé par la riche famille Granada Venegas, que le Musée Casa de los Tiros est établi. Sa construction remonte à un peu plus de 5 siècles. Il est réparti sur trois étages et une immense tour lui sert de donjon. La plus grande pièce, dite « Salle en Or », possède un plafond tout de bois, orné de mille et une couleurs. Des collections d’histoires et de coutumes populaires de Grenade sont conservées au sein du musée. On y trouve également des tableaux, des sculptures baroques, des céramiques peintes dites de Fajalauza, ainsi que quelques objets orientaux, [...]

L’Abbaye du Sacromonte est constituée d’un musée, d’une magnifique église et de grottes, les grottes du Sacromonte, érigées en chapelles. Le musée renferme tout un tas d’objets rares, tels que le plus ancien plan de Grenade, datant du XVIème siècle, et les livres de plomb, sur lesquels sont inscrits les noms des saints persécutés sous le règne de l’empereur romain Néron. Ils furent retrouvés près des reliques de Saint Cécilio en 1594, et l’emplacement fût choisi pour la construction de l’Abbaye. Tableaux et objets d’art divers décorent l’intérieur de ce monument historique.

C’est au sein de la Casa de los Pisa, magnifique domaine mêlant style mauresque et style gothique, que le Musée de San Juan de Dios est situé. Il renferme une collection d’objets religieux et personnels ayant appartenu à Juan Duarte, fondateur de l’Hôpital San Juan de Dios, qui y vécût jusqu’en 1550, année de sa mort. Des objets de l’Ordre des Hospitaliers de plus de 400 ans, de l’orfèvrerie, des statues, ainsi que des œuvres du peintre Alonso Cano.

Les Jardins du Triomphe, ou « Jardines del Triunfo », très célèbres à Grenade, sont situés à deux pas de l’Avenida de la Constitucion, l’une des rues les plus importantes de la ville. Ils sont implantés à la place de l’arène d’où l’on assistait aux corridas, et qui fit office de lieu d’exécution après l’invasion de Grenade par Napoléon, au 19ème siècle. Ils furent abandonnés pendant près d’un siècle, avant d’être inaugurés officiellement en 1960. Aujourd’hui, on peut y admirer une représentation de l’Immaculée Conception, ainsi qu’une fontaine de près de 75 mètres de hauteur qui s’illumine la [...]

Situé près du centre historique de Grenade, le Parc des Sciences est un musée interactif d’une superficie de 70 000m2. Il propose diverses activités, toutes liées au domaine de la science. Il est formé de deux halls d’expositions, d’un planétarium projetant près de 7000 étoiles, d’une serre aux papillons tropicaux et d’une tour d’observation, offrant un panorama incomparable sur l’ensemble de la ville. Son jardin de l’astronomie permet de comprendre et de découvrir certains principes et phénomènes scientifiques. Son musée, d’une superficie de 5000m2, propose des expositions dont les thèmes varient [...]

Le Musée Garcia Lorca, maison d’enfance de l’écrivain et poète espagnol, Federico Garcia Lorca, est situé au sein d’un parc du même nom, au sud de Grenade. Il est dédié au dramaturge, probablement l’un des plus célèbres du 20ème siècle, assassiné en 1936 par les troupes de Franco. Une mort dont les raisons restent inconnues, mais que certains expliquent par le caractère sociocritique de ses œuvres. À l’intérieur, on retrouve quelques-uns de ses objets personnels, ses dessins, ses tableaux, ses écrits, ainsi que des lettres de correspondances entre lui et ses amis.

La Carrera del Darro est une rue pittoresque à l’atmosphère médiévale. Elle longe la rivière Darro, « rivière d’or », et sépare les collines de l’Alhambra et de l’Albaicín. C’est à l’époque, l’endroit où les chercheurs d’or s’adonnent à leurs activités. Plus tard, dans un souci d’espace, la rivière est circonscrite, et une place, Plaza Nueva, est construite près de la Chancellerie Royale. Ce qui caractérise la Carrera del Darro, se sont entre autres ses vieux ponts, ses cafés, ses bars, ainsi que des ateliers qui font tout son charme et la rendent si célèbre. Les touristes ont plaisir à se promener, [...]

Le Banuelo est un vieux hammam du 11ème siècle, construit à partir de pierres et de colonnes de villes romaines, telles qu’Elvira, situées aux alentours. Les pièces y sont recouvertes de voûtes anciennes, portées par des piliers de style corinthien : des chapiteaux ornés de petites feuilles d’acanthes, des lucarnes de diverses formes, un octogone et une étoile à huit branches. Ces derniers représentent l’Umma, l’ensemble de la communauté musulmane à travers le monde. Au départ, les lucarnes étaient couvertes de verre, mais l’air devînt très vite irrespirable à l’intérieur, et les esclaves décidèrent [...]

La Place de San Miguel Bajo est située dans le célèbre quartier d’Albaicín, juste devant l’Eglise de même nom. Au centre est dressé un crucifix en fer forgé, l’une des matières les plus valorisées, artistiquement parlant, à l’époque de la Renaissance espagnole. On en trouve aussi bien aux grilles des fenêtres, que dans les églises, autour des retables. La Place San Miguel Bajo offre, en plus d’une architecture d’époque, une très jolie vue sur le quartier.

L’Eglise de San Miguel Bajo est un monument ayant conservé quelques caractéristiques des édifices les plus anciens ! Son clocher, par exemple, est l’ancien minaret d’une mosquée datant du 13ème siècle. Cela lui permet de ne pas jurer avec le cadre du paysage, bien au contraire ! Elle est souvent fermée, mais si vous avez la chance d’y entrer, ne manquez pas d’admirer le plafond à caissons, tout de bois, typique de l’architecture mudéjar.

Voir tous les lieux du guide