Carte Venise

Venise est une charmante ville d’Italie, la ville romantique du pays, qui abrite de multiples sites touristiques, monuments, bâtisses et bien évidemment places intéressantes. Les ruelles et les rues ne sont pas non plus à oublier, car elles y sont nombreuses. Pour en profiter au maximum de son séjour vénitien, il est indispensable d’avoir une carte détaillée des lieux. La première chose à faire une fois sur place est donc de se rendre auprès des Offices de tourisme qui sont généralement faciles à repérer. Ces établissements peuvent fournir un kit « guide facile » avec une carte générale de Venise ou encore des documents qui présentent les horaires d’ouverture et de fermeture de monuments et de différents musées.

Quoi qu’il en soit, la carte des lieux est utile pour mieux se repérer et profiter au maximum de son voyage « romantique » 100% vénitien. Pour commencer la visite, il ne faudra pas manquer les fameuses balades en gondoles en passant par les ponts, dont le Rialto, les labyrinthes de canaux, ou encore les lagunes. Sinon, il y a également la place Saint-Marc à découvrir, le palais des Doges ou encore le musée Peggy Guggenheim dans le Dorsoduro en face de la place.

Un peu plus au nord de Venise, la carte vous guidera également dans le Carraregio vers l’Église della Madonna dell'Orto ou encore à l’Église santa Maria dei Miracoli. Et à l’est par exemple, il y a Basilique Santi Giovanni et Paolo dans le Castello.

 

Carte générale de Venise

Source : http://www.bourlingueur.org

Carte détaillé de Venise

Source : http://www.orangesmile.com

Carte des canaux de Venise

Source : http://maps.venicexplorer.net

Lignes de navigation à Venise

Source : http://www.mackoo.com

Itineraire pres du Grand Canal de Venise

Source : http://www.venecia.es


Les lieux du guide Venise
Palais des Doges

Le Palais des Doges que l’on appelle également Palais Ducal est situé dans la fameuse Place Saint Marc à Venise. Ce joli palais de style gothique se trouve en bordure du Grand Canal, entre la basilique Saint-Marc, la Piazzetta San Marco et la Rio della Paglia. Même si vous n’arrivez pas à retenir toutes ces indications ce n’est pas bien grave, une fois sur la place Saint Marc vous ne pouvez pas le rater. Construit sur des fortifications remontant au X° siècle, il est reconstruit après un incendie en 1172 par le doge Sebastiano [...]

Basilique Saint Marc

La basilique de Saint Marc est d'influence byzantine: son plan en croix grecque, ses cinq coupoles et ses 8000 mètres carrés de mosaïques en témoignent. Celles-ci représentent des scènes de l'Ancien et du Nouveau testament, de la vie du Christ, de la Vierge, de Saint Marc et d'autres saints, ainsi que des figures allégoriques. Commencée en 1063 sur les fondations d'un ancien bâtiment par un architecte grec sous le doge Contarini, l'église est consacrée en 1094 lorsque le corps de Saint Marc est déposé au centre de la crypte, sous l'autel. Des modifications et des agrandissements ont lieu jusqu'au [...]

Le Rialto

Situé au coeur de Venise, le pont du Rialto qui était à l'origine en bois, fut détruit en 1310 au cours d'une révolte. Il s'effondra de nouveau en 1444 sous le poids des personnes accourant à l'occasion du cortège nuptial du marquis de Ferrare. Un pont-levis fut même mis en place. Un concours est lancé en 1524, pour ériger un pont définitif, mais la ville endettée ne put choisir parmi les participants : Michel-Ange, Sansovino ou Palladio, ceux-ci étant morts avant. Le pont actuel, dont l'arche pouvait laisser [...]

Place Saint Marc- Piazza San Marco

L'unique place de Venise, d'où l'appellation piazza et non campo, était autrefois plus petite, et un canal la divisait, comblé par la suite. On peut aujourd'hui y admirer outre le Palais Ducal et la basilique, l'Ala Napoleonica, siège du musée Correr, mais aussi les colonnes rapportées d'Acre sur l'une desquelles se trouve le lion ailé de Saint Marc. Il est l'emblème de Venise depuis 828, date où les deux navigateurs Buono da Malamocco et Rustico da Torcello ramenèrent le corps de l'évangéliste qui se trouvait [...]

San Pietro di Castello

Ce bâtiment, situé sur l'île antique d'Olivolo, fut le premier centre religieux de Venise. Première cathédrale jusqu'en 1807, où le titre fut donné à Saint Marc. Dédiée originairement aux saints Serge et Bacchus au VII° siècle, elle est dédiée à Saint-Pierre au IX° siècle. A l'intérieur de cette église en croix latine surmontée d'un coupole se trouve le trône de Saint Pierre provenant d'Antioche, qui, selon la légende aurait été utilisé pour cacher le Saint Graal. Il est constitué d'une stèle funéraire musulmane décorée de motifs arabes et de versets du Coran. La dépouille de premier patriarche [...]

Musée Guggenheim

Il s'agit du plus important musée en Italie en ce qui concerne l'art européen et américain de la première moitié du XX° siècle. Il se situe sur le Canal Grande, dans le Palazzo Venier dei leoni, ancienne résidence de Peggy Guggenheim. Inauguré en 1980, il contient ses collections personnelles ainsi que la collection Gianni Mattioli, le jardin des sculptures Nasher. Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées. A voir: Chef-d'oeuvres du Cubisme, Futurisme, Surréalisme, Expressionisme abstrait? On peut y voir des oeuvres de Picasso, Braque, Duchamp, Léger, Kandinsky, Brancusi, Balla, [...]

San Sebastiano

Fondée au XV° siècle, cette église réunit le plus grand corpus d'oeuvres de Paolo Caliari, dit Veronese, conservant aussi sa dépouille. Les fresques, sur le thème du triomphe de la foi sur l'hérésie, sont commencées en 1555, avec le plafond. On y trouve également des oeuvres de Titien, Bonifacio de' Pitati, Paris Bordone, Palma il Giovane, Sansovino et Alessandro Vittoria. A voir: Le plafond, Scene dell'Antico Testamento, la partie supérieure, Padri della Chiesa,Profeti, Sibille e personaggi biblici, le choeur, avec des épisodes de la vie de saint Sébastien, ainsi que l'autel, avec la Madonna [...]

Le monastère bénédictin S. Ilario di fusina fait son apparition au IX° siècle sur l'île de S. Lazzaro degli Armeni, sur laquelle est ensuite construit un hôpital pour lépreux. En 1348 est édifiée l'église dédiée à San Lazzaro. Passée aux mains des dominicains et des jésuites, elle est utilisée en 1678 pour y construire des armements. Au XVIII° siècle, des moines arméniens enfuis de la Morée après l'invasion turque y fondent un ordre religieux et un monastère sous la houle de Pierre Mechitar, ainsi qu'une bibliothèque qui devint le centre de culture arménienne de la diaspora, contenant de très vieux [...]

Gallerie dell'Accademia

Les galerie de l'Académie rassemblent d'importantes collections de peintures vénitiennes allant des XIV° aux XVIII° siècles dont les auteurs sont, entre autres, les célèbres Titien, Giorgione, Carpaccio, Tintoret, Veronese et Tiepolo.

San Giorgio Maggiore

La basilique de San Giorgio Maggiore, attenante à un monastère, est construite par Andrea Palladio sur l'île homonyme de la lagune de Venise. Celui-ci trouva comment la doter d'une organisation tripartite, bien qu'inspirée extérieurement d'un temple classique. Terminée en 1576, la façade est achevée pourtant trente ans plus tard, en 1610, par Vincenzo Scamozzi. Le monastère remonte au X° siècle. A voir: L'Ultima Cena de Tintoret, la double escalier de Baldassare Longhena, le campanile, construit au XVIII° siècleSituée sur l'île du même nom, l'Eglise San Giorgio Maggiore est consacrée à Saint [...]

Museo Ebraico

Entre les deux plus vieilles synagogues vénitiennes,sur le campo de Gheto Novo, se trouve le musée juif fondé en 1953 par la communauté homonyme qui expose bijoux et textiles des XVI° au XIX° siècles. Les objets racontent les plus importantes festivités hébraïques.

Ce musée est situé au premier étage de la Scoletta di San Nicolo, réalisée par Baldassare Longhena au XVII° siècle et siège de la communauté orthodoxe où se trouva par la suite un hôpital. Il fut inauguré en 1959, et restauré en 1999. On peut y admirer de nombreuses icônes, minitatures, parements sacrés, et objets lithurgiques de grande valeur, donnés par les membres de cette confraternité et par d'autres orthodoxes.

Le Musée de Saint Marc

Après la fin de la république de la Sérénissime en 1797, la basilique de San Marco perd son titre de chapelle ducale pour prendre celui de cathédrale de Venise. C'est alors que l'on commence à conserver et restaurer les objets présents dans la basilique, jusqu'au projet de la création d'un musée en 1887, qui sera ouvert en 1902. Celui-ci s'articule en trois sections: les mosaïques, les textiles, le quadrige et l'antique. A voir: On peut y voir (notamment dans les salles Banchetti et Ongania) tapis persans, tissus et tapisseries, objets lithurgiques, fragments de mosaïques, instruments de musique, [...]

Commencée en 639, la cathédrale Santa Maria Assunta, qui se trouve sur l'île de Torcello, est un joyau mêlant mosaïques byzantines, romanes et peintures renaissantes. Les reliques de saint Héliodore y sont conservées dans un sarcophage romain. Le campanile date du XI° siècle.

Dédié au physicien Anton Maria Traversi,ce musée expose plus de 400 objets liés à la physique construits au XIX° siècle et dont certains sont encore utilisés lors d'expériences réalisées aujourd'hui au sein de l'institut. On peut y voir un modèle de locomotive miniature reproduisant un modèle actif en 1839. A voir: Les sections mécanique et mécanique des fluides, thermodynamique, acoustique, optique, et électromagnétique

Le Planétarium de Venise se trouve dans le parc public Lungomare d'Annunzio, où se trouvait après la guerre le Luna Park. Construit au début du XX° siècle, il a cependant été agrandi dans le but d'accueillir les spectateurs et les instruments nécessaires. Il fait partie des plus grands édifices de ce type d'Italie, géré par un groupe de vénitiens passionés d'astronomie. Des débats et des conférences y sont régulièrement organisés.

Fondé en 1919, le musée d'histoire navale de Venise se trouve Campo San Biagio, dans un édifice du XV° siècle, utilisé pour conserver le grain servant à faire le pain pour ceux qui partaient en bateau de la Sérénissime. Depuis le XVII° siècle, ce bâtiment garde les différents modèles et projets d'embarcations. Saccagé sous l'occupation française en 1797, il constitue cependant un premier vrai musée en 1866. A voir: Organisé sur cinq étages, le musée présente outre un monument funèbre au dernier "Capitano de Mar" de la marine vénitienne des reconstitutions de galères, une salle des gondoles, [...]

Ouverte en 1982, la galerie se spécialise en 1989 en verre de Murano des XIX° et XX° siècles. Ayant organisé de nombreuses expositions en Italie et à l'étranger, Rossella Junck expose également depuis 1995 des travaux de verre contemporains, travaillant avec de jeunes artistes émergents. Elle possède une autre galerie à Berlin. A voir: Du verre de Murano datant du XVIII° siècle jusqu'à nos jours

Madonna della Salute

L'église della Salute est construite en 1630 en honneur à la Vierge après une terrible épidémie de peste. C'est Baldassare Longhena qui en est l'architecte, et chaque 21 novembre, fête de la présentation de la Vierge, le doge faisait une procession pour honorer la célébration de la fin de la peste. A voir: Le bel ensemble de statues qui décorent la façade, ainsi que la pala de Titien conservée à l'intérieur

Museo del Vetro

Anciennement palais des évêques de Torcello de style gothique, était en 1659 la résidence de l'évêque Marco Giustinian. Il devient Musée du Verre en 1861. Les artistes ayant contribué aux fresques sont Francesco Zugno et Francesco Zanchi. Ce musée abrite le plus vaste témoignage historique du verre produit à Murano ainsi que d'importantes pièces faites entre les XV° et XIX° siècle, certaines de renommée mondiale. A voir: Outre la collection de verre de Murano, la section archéologique, comprenant des pièces datant des I au III° siècles ap. J.-C.

Construite au VIII° siècle par San Magno Vescovo, dédiée à saint Jean-Baptiste elle subit des transformations jusqu'au XVIII° siècle. Une légende dit que les reliques de ce dernier s'y trouvent, celles-ci étant parvenues à Venise au IX° siècle. C'est l'une des églises les plus fascinantes de Venise, restaurée au XII° siècle, et rebâtie en 1475 et 1728. A voir: La lavanda di piedi de Palma il Giovane, l'Ultima Cena de Paris Bordone, le magnifique Baptême du Christ de Cima da Conegliano

Voir tous les lieux du guide