avis voyageursAvis voyageurs (4 votes)
3 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 3/4
Office de Tourisme : quai d'Aiguillon, à 3 mn du port de Plaisance, 02 98 97 01 44. L'intense vie maritime du centre de Concarneau, avec le port de pêche, animé nuit et jour par les chaluts côtiers et hauturiers, et le port de plaisance, tapi sous les remparts, demeure le choeur du dynamisme de la ville. Son îlot aux fortifications granitiques, la Ville Close, serait même l'un des Monuments Historiques les plus visités de Bretagne. Il est vrai que l'activité bouillonnante de ses ruelles (boutiques, glaciers, crêperies?) ne cesse en été que tard dans la soirée. Il est alors très agréable de se balader sur les remparts, déserts, à cheval entre pêche et plaisance. Histoire de Concarneau Dés le XIVème siècle, l'îlot, déjà [cut] protégé d'une enceinte, devint l'une des places fortes de la défense du sud des côtes bretonnes. En 1373, le Connétable Duguesclin mit un terme aux trente longues années d'occupation anglaise et rend fièrement la ville au Duché de Bretagne. Dans la deuxième moitié du XVème siècle, alors que le duc François II, convaincu de la position stratégique du site, entreprit de nouvelles fortifications, le mariage d'Anne de Bretagne avec le roi de France (1491) en fit l'une des places royales de la région. Au même moment, le commerce se développait et la Tour de la Porte au Vin (XVème), aujourd'hui soigneusement restaurée, vit défiler un nombre croissant de tonneaux bordelais. Au XVIIème siècle, les ingénieurs de Vauban, faute de moyens, ne réalisèrent sur la forteresse que des aménagements légers, comme la suppression des toits des tours pour y installer l'artillerie. Les soupçons de Louis XIV vis-à-vis de la fidélité du gouverneur de Concarneau entraînèrent la pendaison haute et courte de son lieutenant et marquèrent le début du déclin des ambitions militaires de la Ville Close, dont l'aspect extérieur changea très peu depuis. (renseignements à la Maison du Patrimoine, à l'entrée de la Ville Close : 02 98 60 76 06 ; l'accès aux remparts est payant de mi-juin à mi-septembre : 0,80 ?). Le commerce maritime (vin, blé, poisson'), la pêche et les premières conserveries participèrent également à l'essor du bourg. A titre d'exemple, si la première conserverie apparaît en 1851, la ville en compte déjà 30 en 1900 (2000 ouvrières) pour une flottille de 800 chaloupes. Lors de la crise du début du XXème siècle, avec la soudaine et tragique disparition des sardines, les gros chalutiers multicolores et les thoniers rugissants prennent la relève pour continuer d'animer l'un des principaux ports du Finistère en pêche fraîche et le premier port de France en capture de thon tropical. La ville attira aussi son lot d'artistes à la fin du XIXème siècle, venus se ressourcer ou trouver l'inspiration dans les couleurs locales. En 1875, Flaubert, dépressif et en pleine débâcle financière, mais conscient des vertus balnéaires de Concarneau, écrit à Zola : « Comme j?ai besoin de sortir du milieu où j?agonise, dés le commencement de septembre je m?en irai à Concarneau près de Georges Pouchet qui travaille là-bas les poissons. J?y resterai le plus longtemps possible ». Palpitant. Musée de la Pêche : 3 rue Vauban, 02 98 97 10 20. L'histoire de Concarneau est intimement liée à son activité halieutique, très dynamique depuis le XVIIIème siècle, et qui continue de mobiliser à Concarneau des dizaines de chalutiers hauturiers, plus d'une centaines d'unités de pêche côtière ainsi qu'une des plus importantes flottes industrielles françaises de pêche thonière tropicale ; 160 000 tonnes de poissons, en comptant le chalutage et la pêche au thon, sont ainsi débarquées chaque année, ce qui place le port au 6ème rang de la production nationale. Le Musée de la Pêche, installé dans une ancienne caserne à l'entrée de la Ville Close, est un centre technique et historique de la pêche qui retrace l'évolution, sur tous les continents, du monde maritime de la préhistoire à nos jours. Entre les embarcations traditionnelles propres à chaque peuple. On apprend par exemple que dès l'antiquité, les pêcheurs romains montaient leurs lignes au moyen de crin de cheval ou de soies de sanglier. Filet droit, bolinche, palangre, madrague, harenguier, morutier, baleinier, toutes les techniques de pêche et leurs navires sont étudiés avec précision grâce aux innombrables maquettes construites par le maquettiste du musée, Joël Bazic, qui s'inspire de gravures d'époque et des archives d'anciens chantiers navals. Sa plus belle modélisation est certainement la reproduction au 1/6e du thonier-ligneur de 1927 Kerz-Atao. Grâce à ses 200m2 de voile gonflée à bloc, il poursuivait les bancs de thons pendant plus de dix jours en haute mer pour en capturer parfois jusqu'à 1500. Si les pêches à la sardine, à la morue, au saumon ou aux cétacés sont largement épluchées, il est vrai que la grande pêche thonière, fleuron de la pêche concarnoise, trouve ici une place prépondérante. Une des techniques traditionnelles de cette pêche en surface consiste à suivre le banc de poissons pendant que les pêcheurs, alignés sur les flancs du bateau, tendent leur canne au-dessus de l'eau, avec à l'hameçon un appât vivant. Pour que l'activité sur le pont n'effraie pas les poissons, des filets d'eau sont projetés vers la surface qui se brouille et masque les pêcheurs. Enfin, l'exposition se termine par la visite de l'Hemerica, témoin du chalutage latéral, à flot sous les remparts. De la cale à poissons au réfectoire en passant par la salle des machines, vous revivrez les aventures de son équipage qui bravait pendant des jours et des nuits les flots glacés et déchaînés de la mer d'Irlande. Tarif adulte/enfant : 6/4 ?. Visites guidées sur réservation. Ouv. tt l'année. Marinarium : place de la Croix, 02 98 50 42 77. « La mer est tout ! Elle couvre les sept dixièmes du globe terrestre? C'est l'immense désert où l'homme n'est jamais seul car il sent frémir la vie à ses côtés » (le capitaine Némo dans 20 000 Lieux sous les Mers, Jules Verne). Construit en 1859, le vivier laboratoire de Concarneau fut le premier « observatoire de l'océan » au monde et fera office de prototype pour les centres qui se développeront par la suite (notamment à Roscoff en 1871, à Naples en 1872 et aux Etats-Unis en 1873). En 1885, dans ces laboratoires mêmes, les chercheurs Fabre-Domergue et Brétrix mirent au point l'élevage de sole, travaux considérés comme fondateurs de l'aquaculture. Vieille de 2 milliards d'années, la vie sous-marine offre une source presque infinie de formes et de structures moléculaires qui sont ici méticuleusement identifiées puis analysées. Grâce aux progrès de l'embryologie expérimentale et des biotechnologies, les scientifiques parviennent à isoler des molécules aux caractéristiques vertueuses dans de nombreux domaines. Bientôt, médicaments, matériaux, agents de lutte contre la pollution viendront de la mer. Le Marinarium expose remarquablement cette science en pleine expansion et plonge le visiteur dans les grandes profondeurs sous-marines à travers aquariums et vidéos pédagogiques accessibles à toute la famille. Ouv. tlj. de février à décembre. Visite guidée sur réservation. Tarifs adulte/enfant : 5/3 ?. Visite guidée du port de pêche et de ses activités :A l'Assaut des Remparts, 02 98 50 55 18 ou 06 22 63 20 24. Authentique, ludique et festive : voici les qualificatifs qui pourraient décrire la visite originale proposée par Simon Allain, Concarnois et guide en tourisme économique depuis 14 ans. Même si son expérience de marin n'a duré que 5 ans (il se présente lui-même comme un marin d'eau douce en comparaison des pêcheurs que vous côtoyerez pendant la visite), Simon connaît parfaitement les trésors et caprices de la mer. Il décrit avec simplicité et respect, à travers de nombreux récits, anecdotes et devinettes, le travail quotidien du chalutage hauturier et le labeur des mareyeurs. A bord des chaluts en activité, il vous plongera dans le bain (bruits et odeurs) du travail usant des marins-pêcheurs, avant de vous conduire à la débarque des côtiers en langoustines vivantes et poissons de ligne. On assiste aussi généralement à la criée (ou à une simulation si l'heure ne convient pas) durant laquelle Simon présente quelques poissons caractéristiques de la pêche à Concarneau, selon l'arrivage. N?hésitez pas ensuite à demander l'enregistrement audio poignant effectué lors de la terrible tempête de 1930 qui causa la perte de 200 marins, témoin du danger permanent du travail de la mer. La visite se termine en beauté par un petit air d'accordéon et par la réponse à la question : « Pourquoi il y avait-il toujours un chien sur les bateaux ? ». Simon propose aussi des visites de la dernière sardinerie de Concarneau, Gonidec « les Mouettes d'Arvor », à travers une explication du filetage de poissons frais et des méthodes de conservation. Hors saison sur réservation ; en saison tlj. sf les samedi et dimanche, de 2 à 6 ? par personne.


Informations pratiques Village De Concarneau


Booking.com

Activité Concarneau: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Sites populaires dans les environs de Village de Concarneau
Vedette glenan odet , promenade en mer

Croisiere en bretagne dans le finistere a concarneau , visite des iles glenans, archipel glenan et de l'odet.

Musée de la Pêche

La pêche, qui est l'une des activités principales de Concarneau, a aussi son musée. Le musée de la pêche se situe dans l'ancien arsenal. Il présente l'évolution de la pêche depuis les méthodes ancestrales jusqu'aux techniques les plus modernes. Les amateurs de maquettes seront comblés , en effet, le musée abrite une collection de maquettes de bateaux impressionnante. On y trouve aussi des petits bateaux de pêche très anciens qui évoquent les pêches traditionnelles.

Ville de Concarneau

La ville de Concarneau se résume principalement à la ville close, forteresse construite par Vauban. Vous pénétrez dans la citadelle par un pont levis, admirez le cadran solaire d'époque, pour découvrir des ruelles bondées en pleine saison, des crêperies et magasins d'artisanat local en tous genres. Vous préfèrerez sans aucun doute vous promener sur les remparts de la ville qui offrent des vues imprenables sur l'horizon. En haute saison, la ville close est certainement l'un des rares lieux de divertissement en soirée de la région La ville de Concarneau est une importante station balnéaire, située [...]

Fortifications

Une petite balade sur les fortifications de Concarneau vous tente ? Vous avez raison car, en montant les marches sur la gauche après le pont, vous prenez le chemin de ronde et par les meurtrières, vous avez une vue imprenable sur l'arrière-port, la flotte de pêche et la tour neuve. ensuite, en contournant l'esplanade du Petit-Château, vous dominez le port de plaisance. Si vous n'êtes pas trop fatigués, vous continuez plus avant dans la ville et de la place Saint-guénolé, vous accédez à la Porte aux Vins ouverte dans les remparts et vous pouvez admirer les chalutiers amarrés dans le port.

La ville close

La ville Close de Concarneau présente un intérêt particulier lorsque l'on flâne dans ses petites ruelles, très fréquentées l'été. Elle est reliée à la terre par deux petits ponts séparés par un ouvrage fortifié. Des remparts épais, élevés au 14ème siècle, reconstruits au 16ème siècle, puis complétés par Vauban au 17ème siècle, font le tour de cet îlot long de 350 m et large de 100 m.

Les Ports de Concarneau

Vous souhaitez assister au déchargement des crustacés et des poissons ? Alors, rendez-vous dans le port de pêche à 22 H, sous les néons. C'est un spectacle à ne pas manquer. Le lendemain, vous vous embarquerez peut-être pour une excursion , ce sera l'occasion de découvrir le port de plaisance. Une autre curiosité à visiter de ce côté est le laboratoire maritime du Muséum national d'histoire naturelle et du Collège de France, dont on peut visiter le marinarium où vous découvrirez l'incroyable biodiversité du monde marin.

Vous voici dans l'une des plus belles villes du Finistère sud ! Concarneau est avant tout un port de pêche, mais elle est aussi connue pour la qualité de ses plages. C'est une ville gaie et colorée, en effet, vous avez certainement entendu parler de la fête des Filets Bleus, alliant les traditions de la pêche et du folklore breton. Naturellement, la Ville close est la curiosité à ne pas manquer : enserrée dans des remparts de granit édifiés au moyen âge. Bien entendu, ce joyau breton est à visiter à pied afin d'en découvrir tous les recoins.

Les meilleurs hotels proches de Village de Concarneau

à 2 km
Brit Hotel des Halles Place De L'hotel De Ville Le Brit Hôtel des Halles est un établissement deux étoiles situé à proximité de la ville de Concarneau et de la plage. Les 22 chambres de l’hôtel sont toutes dotées d’une télévision et d’une salle ...
dès 62
à 2 km
Hotel Du Port 11 Bis Avenue Pierre Gueguin L’hotel Du Port est situé en plein centre de Concarneau, à côté de la ville close. Les 14 chambres de cet établissement deux étoiles sont spacieuses et dotées d’une connexion Internet gratuite. Il ...
dès 60
à 2 km
Hôtel Modern 5, Rue Du Lin L'Hôtel Modern est un bel hôtel à proximité de la vieille ville de Concarneau, près du port et de la plage. Il met à disposition 10 chambres conviviales avec télévision. La réception de l’hôtel e ...
dès 60
à 2 km
Les Gens De Mer - Concarneau 9, Rue Du Port L'hôtel Les Gens de Mer est un hôtel deux étoiles qui se trouve à quelques minutes de marches du centre de Concarneau. Les 29 chambres de l’hôtel sont présentées élégamment et offrent toutes une ...
Voir les prix
à 2 km
Hôtel de France et d'Europe 9 Avenue De La Gare Sans doute le plus vieil hôtel de la ville, l’hôtel de France et d’Europe est totalement modernisé dans ses murs déjà remarquables par le guide Michelin de 1900. Il comporte 25 chambres toutes non ...
dès 84
à 2 km
Hotel Restaurant Les Oceanid 3 Rue Du Lin L'Hôtel-Restaurant Les Océnides est situé à quelques pas de la marina et de la Ville Close. Il dispose de 26 chambres arborant une décoration stylée conférant un style unique à chaque pièce. Parmi ...
Voir les prix
Tous les hôtels

Les deals du moment


Votre voyage à Concarneau






Avis de voyageurs sur Village de Concarneau, Concarneau

  • Madame,Monsieur,

    Je suis aller naviguer sur votre site et je voudrais savoir comment y être présente. Nous existons depuis 1932 en tant qu'hôtel restaurant. Situé en plein centre ville face au port de pêche nous avons entièrement rénové l'hôtel avec ses 27 chambres. Nous disposons également de 1 salle séminaire et deux salles de restaurants de 100 couverts. Nous avons un bar pour notre clientèle et un coin salon, espace petits déjeuners.

    Je suis votre écoute si vopus souhaitez de plus amples renseignements.

    Je vous remercie de m'indiquer la marche à suivre pour être référencé sur votre site.

    Maryse LE GAC
    TEL 0298970861
    site:www.lesoceanides.com

    LACREPED'OR


Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi