L’Hôtel de Ville

Avignon

L’Hôtel de Ville

Retournons maintenant rue de la République. Tournons tout de suite à gauche et retrouvons-nous, après avoir traversé la rue Saint-Agricol, sur la place de l’Horloge.

Nous sommes maintenant place de l’Horloge (ou place Clémenceau), essayons malgré les terrasses de café, de regarder l’Hôtel de Ville, avec assez de recul pour le voir en entier. C’est-à-dire pour voir la tour de l’Horloge qui dépasse de son toit. Si besoin est, on peut essayer de prendre du recul dans la petite rue de Mons, qui se trouve au milieu de la place du côté droit.

La place doit sa forme actuelle au 19e siècle, et c’est de 1846 que date la façade de l’hôtel de Ville, reconstruit alors par les architectes Geoffroy et Feuchères. Son style néo-classique un peu sévère, avec fronton triangulaire, pilastres, et colonnes n’en fait peut-être pas un des monuments marquants de la ville, mais ne manque pas d’allure. Mais maintenant, regardons la tour, cette tour de l’horloge qui donne son nom à la place. Mais, comme elle est placée sur l’arrière du toit, il faut pas mal de recul pour la voir. Essayons de trouver le bon emplacement.
Curieux n’est-ce pas, ce côté médiéval avec mâchicoulis, clochetons et pinacles –les pinacles sont ces mini tourelles simulant un clocheton-.
Eh bien c’est là le seul vestige de la Livrée du cardinal d’Albano, son palais donc, devenu plus tard l’hôtel de ville médiéval. Et c’est alors, en 1471, qu’il fut doté de la fameuse horloge. Vous voyez peut-être d’ici son jacquemart –c’est-à dire ses automates. La reconstruction 19e a sacrifié le palais, à l’exception de la tour, englobée dans le nouveau bâtiment.


<< 14 - Le palais du Roure ...         16 - Histoire du Théâtre ... >>

Sommaire complet du dossier :