La grotte de rocaille

Avignon

La grotte de rocaille

Bien, arrachons-nous au panorama, suivons le tournant de l’allée et allons jusqu’à la grotte de rocaille qui se trouve au milieu, et au point culminant du jardin.

Un mot pour finir du Rocher des Doms que ce jardin recouvre: c’était, on le comprend tout de suite avec la vue plongeante, une position stratégique de 1er ordre, et sa présence a dû jouer un rôle aussi dans le choix d’Avignon par les papes. C’est d’ailleurs sur ce rocher que s’étaient établis les tout premiers Avignonnais, et ce, dès la préhistoire ! Bon, il y a un autre panorama possible au sommet de la grotte, accessible, par un escalier, mais nous allons plutôt poursuivre. Revenons vers la cathédrale en laissant la grotte sur notre gauche, puis descendons presque tout de suite vers l’allée située à gauche en contrebas. Le chemin le plus court est un petit escalier fléché « WC-Dames » !

Nous sommes maintenant sur l’autre versant du Rocher des Doms : nous voyons les toits d’Avignon, et les clochers de quelques églises : serrons à gauche en avançant et allons jusqu’à l’escalier qui s’ouvrira, à gauche, au niveau du parapet.

Descendons maintenant cet escalier, qui est la Montée Sainte-Anne. Nous ferons une pause quand nous verrons en face de nous, à distance, une grande tour carrée qui s’élève au-dessus de la cime des arbres.

Faisons juste une halte pour la tour et le point de vue, superbe. Cette tour est la tour dite « de Trouillas » du palais vieux de Benoît 12 : c’est pour nous le début de la façade arrière du palais des papes. Mais l’intérêt de ce point de vue depuis la Montée Sainte-Anne, c’est que le reste du palais n’est pas encore visible, et que la tour parait isolée derrière les arbres, comme un château fort en pleine campagne. C’est aussi la tour la plus haute du palais : 52m de haut ! Finissons de descendre la Montée Sainte-Anne, et arrêtons nous en bas.

En bas de l’escalier, prenons tout de suite à droite, jusqu’au cinéma d’Art et d’Essai «La Manufacture ».

En tournant le dos à La Manufacture, nous voyons tout d’abord à droite et en hauteur, l’arrière de la cathédrale. Puis en face de nous, l’entrée du Verger d’Urbain 5 : entrons.

Nous y sommes : il s’agit en fait d’un cheminement piétonnier qui permet de longer la façade arrière du palais des papes, et d’avoir sur elle des points de vue exceptionnels. La 1ere partie, où nous sommes maintenant, correspond en fait à l’ancien jardin de Clément 6 : nous voyons tout d’abord le côté de la tour de Trouillas, puis collée contre elles, la tour des latrines, moins haute et fraîchement ravalée. Remarquons le mâchicoulis et les créneaux pimpants de la tour des latrines: ils sont tout neufs ! Il y a quelques années, on n’en voyait pas la trace. Sur la tour de Trouillas par contre, on ne voit plus que des vestiges de mâchicoulis.


<< 28 - Le jardin du rocher...         30 - Le verger d’Urbain 5... >>

Sommaire complet du dossier :