Le verger d’Urbain 5

Avignon

Le verger d’Urbain 5

Nous allons maintenant passer dans le verger d’Urbain5 proprement dit. Rendez-vous de l’autre côté pour parler des autres tours. Nous avons maintenant un meilleur point de vue sur la tour qui fait suite à la tour des latrines, et qui a un couronnement tout à fait particulier Il s’agit d’un toit de pierre pyramidal, qui servait bien sûr à l’évacuation de la fumée des cuisines hautes. Une gigantesque hotte de cuisine en quelque sorte. Quelques rares abbayes ou châteaux, comme Fontevrault, ou Montreuil-Bellay, conservent encore en France ce genre de cheminée monumentale. Mais il y a aussi une cuisine basse. Regardez dans le mur de gauche, on peut la repérer grâce à la petite tourelle à demi engagée : sa hotte disparaît dans le mur car, tout simplement, les fumées étaient conduites jusqu’à la cheminée des cuisines hautes, pour y être évacuées. Les questions pratiques n’étaient donc pas oubliées dans l’architecture du palais : 2 étages de cuisines, 2 étages de latrines. Il faut ajouter à cela une étuve pour Sa Sainteté : prototype, à la fois de la salle de bain, du sauna, et surtout du hammam. Dans une demeure du 14e siècle, c’est une rareté (il existait des étuves publiques, autrement dit des bains publics, souvent mixtes, dans les villes médiévales, mais c’était de lieux de perdition !). Il faudra attendre un siècle avant d’en retrouver dans un palais français : celui de Jacques Cœur, à Bourges.


<< 29 - La grotte de rocaill...         31 - La tour Saint-Jean ... >>

Sommaire complet du dossier :