La tour Saint-Jean

Avignon

La tour Saint-Jean

Maintenant, avançons jusqu’à la tour suivante, la tour Saint-Jean. Toujours dans la même direction, bien sûr, sans revenir sur nos pas.

Toute l’aile à laquelle cette tour étroite est adossée montre les mêmes arcs d’ogive et contreforts que nous avons vus tout à l’heure sur le Palais Vieux de Benoît 12, côté place du palais. C’est tout simplement la façade arrière de ce Palais Vieux.
Cette aile est appelée l’aile du Consistoire, et on y trouve au 1er étage « Le Grand Tinel », vaste salle de réception et de banquet des papes. Une chapelle décorée par le peintre italien Matteo Giovanetti ouvre sur le « Grand Tinel » : elle est posée sur une 1ere chapelle, également peinte par Giovanetti. Ces 2 chapelles superposées se trouvent en face de nous, dans la tour Saint-Jean et nous pouvons voir leurs fenêtres. Allons maintenant vers la sortie du verger d’Urbain 5, et arrêtons-nous un peu avant pour regarder une dernière tour : ce sera la tour du Pape.

Elle est juste à la limite du verger d’urbain 5, et on y voit 2 arcs d’ogives retombant sur leurs contreforts, cette tour est donc presque 2 fois plus large que la précédente. Eh bien, c’est là le donjon construit pour abriter l’appartement de Benoît 12. Il est relié par l’aile qui va à droite jusqu’à l’aile du Consistoire, à la cour du Palais-Vieux. Sortons du verger d’Urbain 5.

Nous voici revenus près de la Bouteillerie du palais, qui ouvre un peu plus loin à droite.
Et de l’hôtel de Vervins que nous voyons, place de la Mirande à gauche. Notre promenade est terminée. Vous pouvez donc regagner, à droite, par la rue Peyrollerie, la place du Palais, et la place de l’Horloge.


<< 30 - Le verger d’Urbain 5...         

Sommaire complet du dossier :