Le Hall SENSO-JI

Balade a shita machi

Le Hall SENSO-JI

Dirigez vous ensuite vers les marches du hall principal de SENSO-JI. La foule est permanente, car il attire des visiteurs de tout le Japon.

Lorsque vous faites face au bâtiment, regardez son angle droit : une vasque en forme de fleur arbore elle aussi la croix Svastika qui symbolise le Bouddhisme. Juste à côté, vous voyez un autre pilier cylindrique qui supporte une petite toiture sous laquelle sont empilés 6 baquets avec leurs poignées. Ce monument est sensé porter chance aux pêcheurs, certains viennent y attacher des vœux inscrits sur des bandelettes de papier. A présent, montez les escaliers à balustrades rouges, vous devez voir des lanternes métalliques suspendues au-dessus de l’estrade qui conduit à la grande pièce. Vous y êtes ? Très bien ! Entrez dans la grande salle et admirez la décoration ainsi que les fresques dans les caissons du plafond.

Maintenant, descendez les marches du bâtiment principal, HONDO, et dirigez-vous à droite de celui-ci. Vous allez rencontrer une statue de Bouddha éveillé assis dans une fleur de lotus. La position caractéristique de ses deux pouces joints au dessus des mains indique qu’il a atteint l’illumination.

Derrière cette représentation bouddhique, se trouve un petit pont de pierre, traversez-le en admirant le ballet des carpes sacrées, les KOI orangées et blanches. Elles symbolisent la longévité au même titre que la tortue ou la grue. Juste après le pont, orientez votre regard vers la droite : devant vous doit se dresser un petit pavillon très rouge surmonté d’un toit avec un auvent en dos d’âne. Engagez-vous dans cette petite allée jusqu’aux marches du pavillon rouge. Un petit abri en bois brut avec des cloisons ajourées protège trois statuettes en pierre.

Vous êtes face aux statuettes ? Que représentent-elles ? Il s’agit de trois JIZO. Mais qu'est-ce qu’un JIZO ? Le JIZO représente l’âme d’un enfant avorté, mort-né ou décédé accidentellement en très bas âge. Ici le sanctuaire protège l’âme de tous ces enfants. Vous les regarderez alors avec surprise, car certains sont affublés d’un petit bonnet en laine, d’un bavoir, d’autres portes des bonbons ou des jouets. En fait, chaque mère peut acquérir une statuette de JIZO et en prendre soin dans le temple. À travers l’histoire, on note que l’avortement et l’adoption sont monnaie courante au Japon et qu’il n’y avait aucun tabou à adopter pour agrandir ou renforcer un clan médiéval. Juste un conseil afin de vous imprégner de l’atmosphère du site : laissez vous aller en flânant entre les lanternes en pierre, les minis sanctuaires, les statues et les bosquets de ce jardin. Nous reprendrons la visite lorsque vous aurez fini votre promenade méditative.


<< 15 - Le tour panoramique ...         17 - Vers la station de m... >>

Sommaire complet du dossier :