Le sanctuaire MEIJI

Balade de l'époque meiji a nos jours

Le sanctuaire MEIJI

Nous voici sous le grand Torii. Laissez-vous conduire par l’allée de gravillons. Plus tard sur la droite, vous allez apercevoir un grand bâtiment, il s’agit du Hall des souvenirs. Nous vous conseillons d’y passer à la fin de la visite des lieux. Cette boutique propose une belle palette de produits typiques. Pour l’instant, poursuivez en passant le petit pont au-dessus du cours d’eau jusqu’à obtenir dans votre champ de vision, sur la droite, un mur de cylindres portant de curieuses inscriptions.

Après le petit pont, vous rencontrez ce curieux mur sur votre droite. Il s’agit de barriques à saké. Ce sont des barriques à saké offertes en offrandes aux divinités lors d’offices religieux.
Regardez les KANJI, ces caractères chinois inscrits sur les fûts. Ils mentionnent les marques ou les noms de famille de chaque brasseur. Ces tonneaux furent ouverts à l’aide d’un petit maillet par un prêtre Shinto à l’occasion de cérémonies. Le SHINTO repose essentiellement sur un principe d’échange de dons dans la perspective d’obtenir un bénéfice, un bienfait ou une amélioration des conditions de vie. Ainsi, plus la valeur d’une offrande sera élevée, plus le résultat apparaîtra vite. Si vous vous retournez, une nouvelle forme d’offrandes apparaîtra sous un auvent. Ce sont des caisses de vin rouge : Bourgogne, Bordeaux, Beaujolais… comme quoi les divinités, les KAMI, semblent apprécier les bons breuvages. A moins qu’un exposant français de passage au salon du vin de Tokyo ne se soit laissé convaincre par les vertus du SHINTOÏSME.


<< 3 - Le Shintoïsme...         5 - Les jardins Yashiki... >>

Sommaire complet du dossier :