Le panorama de Tokyo

Balade de l'époque meiji a nos jours

Le panorama de Tokyo

Une fois dehors, avancez jusqu’aux marches qui se trouvent à droite puis passez la porte principale.

Dans le grand hall d’entrée, passez devant le bureau d’informations touristiques : « Tokyo Tourist Information Center » situé à gauche, et avancez jusqu’aux ascenseurs. Des hôtesses et des vigiles vous accueillent pour accéder au 45e niveau.

Après une minute environ, vous parvenez à la plateforme d’observation située à 202 mètres du sol. La vue depuis cette plateforme vous donne une petite idée de l’immensité de non seulement Tokyo, mais aussi de la région tout entière du KANTO.
Vous êtes donc en haut du bâtiment le plus emblématique de la capitale nipponne ; Et jusqu’en 2006, avec ses 48 étages et ses 243 mètres, c’était l’immeuble le plus haut de Tokyo. Le panorama couvre l’Est et le Sud-Ouest, vers le Mont FUJI que l’on peut apercevoir par temps clair. Quelques mots encore à son sujet pendant que vous commencez à regarder par les vitres : il fut dessiné par le grand architecte Kenzo Tangé. Son style est caractérisé par les arêtes vives, les angles et les parois vitrées en pointe de diamant. Depuis l’observatoire, vous pouvez voir des constructions architecturales modernes. En vue de mieux suivre nos explications, il vous est recommandé de suivre le sens de la visite sur la plateforme panoramique. En sortant de l’ascenseur, allez tout droit et allez à la 1re baie commentée. 1 baie sur 2 est commentée par un panneau où vous verrez une photo des principaux bâtiments affectés de numéros.

Etes-vous prêt ? Bien ! Commençons par le building le plus proche auquel est attribué le numéro 1. Repérez-le sur la photo puis retrouvez le en vrai au travers des vitres. Cet ensemble s’appelle le SHINJOUKOU PARK TOWER. Le sommet culmine à 235 mètres pour 52 étages. Et que diriez-vous de ce style ? Que voyons-nous? Et bien,… un ensemble de 3 tours : elles sont de hauteurs différentes, elles sont juxtaposées et coiffées par des pointes de diamant. Les arêtes sont comment ? Oui, plutôt vive, pleines d’angles et ces pointes de diamant. Tout cela ne vous rappellerait pas un architecte ? Eh oui, encore Kenzo Tangé ! Si vous observez juste complètement à gauche, de la verdure apparaît. Il s’agit des bois qui entourent le sanctuaire MEIJI où vous étiez auparavant.

En fait, après la Seconde Guerre mondiale, le développement économique du pays permet à l’architecture contemporaine japonaise de se réaliser. Le grand maitre de l’époque des années 50/ 60 est le professeur MAEKAWA. Il est adepte d’un style en béton brut avec des toitures horizontales. Et en 1942, l’institut Japonais d’Architecture organise un concours pour la réalisation d’un bâtiment commémoratif de la «Grande Asie». Et là, l’éminent professeur Maekawa remarque un jeune architecte talentueux : Kenzo Tangé. Mais c’est réellement en 1956 qu’il se fit connaître par l’édification sur pilotis du Musée Mémorial d’Hiroshima, un double hall très ajouré en béton armé brut. Un style très Le Corbusier. Il réalisa ensuite de nombreux bâtiments prestigieux.
Au début des années 1980, le style TANGE évolua vers des formes moins parallélépipédiques et abandonna les toitures hélicoïdales pour innover avec les édifices à « pointes de diamants ».
De quoi s’agit-il ? Des immeubles couverts d’angles et de pointes réalisés en baies vitrées, les meilleurs exemples restent l’hôtel AKASAKA Prince en 1982, l’Hôtel de Ville à Tokyo en 1991, et le SHINJOUKOU PARK TOWER en 1994 que nous venons de voir.

Continuons notre tour d’horizon. Et repérons puis regardons l’immeuble numéro 2. Sachez qu’en fait, il n’est pas à Tokyo mais dans la zone portuaire de Yokohama (Préfecture de KANAGAWA). Il s’agit de la LANDMARK TOWER qui s’élève à 296 mètres avec ses 70 étages. Elle symbolise le développement du complexe appelé MINATO MIRAI 21, ce qui veut dire le « port du 21e siècle ». Achevée en 1993, cette tour fut conçue par l’architecte Hugh Stubbins. Une de ses particularités est d’avoir le deuxième plus rapide ascenseur de la planète: il vous propulse à la plateforme du 69e étage en une minute seulement. Elle renferme un hôtel, des bureaux, des magasins et des restaurants.
Passons à la tour Nº 3 maintenant, de couleur orange et qui est d’ailleurs nommée la « CARROT TOWER ». Elle fait presque figure de mini tour avec ses 124 mètres et ses 26 étages. Elle s’élève sur l’arrondissement de SETAGAYA.

Le bâtiment blanc numéro 4 appartient à NTT (Nippon Telephone & Telegraph). Ensuite, des numéros 8 à 12, vous pourrez observer successivement les Monts : OOYAMA (1252 m d’altitude), TANZAWA (1567 m), FUJI (3776 m), OMURO (1588 m) et MITSUTOUGE (1785).

Passons à la baie vitrée commentée suivante, si vous le voulez bien !

Souhaitons que la météo est clémente… Car des n° 1 à 4, vous verrez successivement les Monts : DAIBOSATSU (1837 m), GOZEN (1405 m), KUMOTORI (2018 m) et BUKOU (1295 m). Prenez le temps de les voir. Puis de voir les différentes tours de cette baie.


Le point de vue suivant –« 3e baie donc- vous présente les immeubles détenus par le « grand capital nippon», connu sous le terme : »ZAI KAI » (ZAILLE KAILLE). Le buiding de SUMITOMO en blanc avec ses 212 mètres marqué au numéro 2 puis celui de MITSUI en noir affichant 209 mètres sous la marque numéro 3

Au numéro 4 vous voyez le SHINJUKU CENTER BUILDING de 223 mètres avec 54 étages et un peu en retrait derrière le TOKYO DOME au point numéro 6. Ce dôme situé dans l’arrondissement de BUNKYO, ressemble à un gros œuf qui renferme 55000 sièges autour d’une pelouse artificielle. Il fut ouvert en Mars 1988 après trois ans de travaux et une facture de 35 milliards de Yen. Facilement repérable le soir car un parc d’attraction avec une grande roue illuminée lui est contigu.
A défaut de déjeuner au 45e niveau, il est possible d’expérimenter la pause midi du « Salariman » au restaurant d’entreprise situé au 32e. Libre à vous une fois redescendu au niveau zéro de passer au bureau touristique, des plans en français sont disponibles et si les brochures ne suffisent pas, les hôtesses font leur possible pour répondre aux demandes les plus diverses et variées. C’est l’endroit idéal pour échafauder un programme de visites, trouver une bonne adresse pour rapporter un souvenir très spécifique…


<< 19 - Vers le panorama sur...         

Sommaire complet du dossier :