La place du Burg

Bruges : du burg au béguinage

La place du Burg

Nous sommes donc sur la place du Burg. Nous nous trouvons au centre de la place, tournant le dos à la Breidelstraat, la rue Breidel donc, qui vient de la place du Markt et du grand beffroi. Ainsi, nous avons à notre gauche une grande place arborée, espace autrefois occupé par la cathédrale Saint-Donat, détruite par les révolutionnaires français à la fin du 18e siècle. Regardons à notre droite : là s’élève un beau bâtiment moyenâgeux en pierres. A la base de sa toiture se dressent trois tourelles, et sa façade est décorée d’une série de statues de pierres, protégées par des petits dais en forme de tourelle. Vous les voyez ? Ce bâtiment est l’Hôtel de Ville de Bruges, avec sa belle façade du 14e siècle. Tournons-nous vers cette façade, pour lui faire face. Et regardons juste à sa droite. Là, se dresse une autre façade médiévale, beaucoup plus simple. C’est la double basilique du Saint-Sang. « Double », car elle contient deux églises superposées. Elle porte l’invocation du Saint-Sang, car là est conservée une relique du sang du Christ, ramenée de terre sainte par les croisés. Tournons à nouveau sur nous-mêmes, pour avoir à nouveau l’Hôtel de Ville à notre droite. Nous sommes donc dans notre position initiale. Le bâtiment qui ferme la place sur le petit côté face à nous est l’ancienne cour de justice de la ville, aujourd’hui occupé en partie par l’office du tourisme de Bruges. Juste à droite de ce palais de justice se dresse un beau petit bâtiment tout blanc, dont la façade est surmontée de trois frontons, eux-mêmes surmontés de trois statues dorées. Celle du centre, c’est la justice, avec son épée. Cette belle façade du 16e siècle est celle de l’ancien greffe du tribunal. Ce petit repérage, qui récapitule les monuments que nous avons admirés à la fin du circuit précédent, nous permet aussi de prendre conscience que nous sommes ici au cœur du pouvoir de l’ancienne Bruges. Pouvoir religieux, avec la cathédrale et le Saint-Sang, pouvoir communal, avec l’Hôtel de Ville, pouvoir judiciaire, avec l’ancien palais de justice. Cette place du Burg est en effet le cœur originel de la ville, c’est ici que tout a commencé, que le comte de Flandre, Baudouin Bras de fer a fait ériger une première forteresse au 10e siècle. En s’agrandissant, la ville n’oubliera jamais cela, et les pouvoirs continueront à s’y concentrer jusqu’à la fin de l’ancien régime.


<< 2 - Introduction : Bruge...         4 - Les petites halles e... >>

Sommaire complet du dossier :