Le jubé de l’Église Saint-Jacques

Bruges méconnue

Le jubé de l’Église Saint-Jacques

Mais venons-en maintenant au mobilier. Nous restons toujours là où nous sommes, près de la porte d’entrée. Une des premières choses que l’on voit en entrant, c’est bien sûr ce qui se trouve juste en face de nous, une fois la porte passée, le grand édicule en marbre blanc et noir qui ferme la vue sur le chœur de l’église, et qui supporte l’orgue, posé à son sommet. C’est le jubé, pièce de mobilier importante dans les églises anciennes. Rappelons simplement que ce genre d’édifice avait pour but de préserver un espace privé dans le chœur, afin que le clergé de l’église, les chanoines, puisse réciter ses offices en toute tranquillité, sans être continuellement dérangé par les visiteurs. Comme beaucoup de jubés ont été détruits au 18e siècle, c’est une question de mode, il n’en reste plus beaucoup. Or, à Bruges, nombreuses sont les églises à l’avoir conservé. C’est juste une question de traditionalisme… Bref, observons un peu ce très beau jubé. Il date du 17e siècle. Vous voyez que le rez-de-chaussée est ouvert de trois belles arcades, supportées par des colonnes d’un beau marbre rouge veiné. Voyez au 1er étage du jubé : on y voit une balustrade. C’est de là que se faisait la lecture de textes à destination du public. C’est aussi là que pouvaient se tenir les chantres qui entouraient l’orgue.


<< 5 - L’église Saint-Jacqu...         7 - La grande chaire à p... >>

Sommaire complet du dossier :