La place de Balstraat

Bruges méconnue

La place de Balstraat

Et maintenant, prenons à droite la Speelmanstraat, la rue dés ménétriers, au coin de laquelle se trouve le monument de annaatïe. Cette rue est très courte, et au bout, nous prenons encore à droite, la Rolweg.

Voilà, nous avons pris la Rolweg sur la droite et nous voyons face à vous, au-delà du mur bordant la rue, la haute et curieuse tour au sommet en bois de l’église de Jérusalem. Vous prenez donc la Rolweg vers la droite, et vous arrêterez presque de suite, au premier croisement, avec la Balstraat, que vous verrez à votre gauche.

Regardez vers la Balstraat, qui file toute droite devant vous, bordée sur sa droite de petites maisons blanches. Toutes ces maisons, sont appelées « Godseeïzen » ou « maisons Dieu ». Ces maisons sont directement liées à l’église de Jérusalem, car elles font partie de la même fondation. C’est au 15e siècle, la famille Adornès fit construire l’église Jérusalem ainsi que quelques habitations pour former un petit béguinage. Rappelons ce que sont des béguines : ce sont des seules qui faisaient des vœux religieux non perpétuels, et auraient donc pu retourner à la vie laïque quand elles le désiraient. Il y avait de nombreux béguinages en Flandre, et même plusieurs à Bruges, car cette forme de vie religieuse remportait un grand succès. Aujourd’hui, à Bruges, seul le grand béguinage est connu des visiteurs. Mais il y en avait aussi des moins connus comme celui-ci. A l’origine, chaque maison comportait une pièce unique, mais elles ont été bien souvent remaniées, et l’état dans lequel vous les voyez ici est celui du 17e siècle. Mais sachez que ces maisons Dieu ont été habitées jusqu’en 1953.


<< 15 - Le couvent des angla...         17 - Le Musée folklorique... >>

Sommaire complet du dossier :