Historique de Buda

Buda, le quartier du chateau : de la porte de vienne a l'hotel hilton

Historique de Buda

Évoquons tout d’abord l’histoire de la ville et du quartier du Château. La ville de Budapest n’est unifiée, sur le plan administratif, que depuis 1873 : elle se composait, jusqu’alors, de 3 villes situées de part et d’autre du Danube : Obuda (c'est-à-dire « vieux Buda »), Buda et Pest : les deux premières sur la rive droite, la dernière, sur la rive gauche.

Chacune de ces trois villes représente un moment-clé de l’histoire de la Hongrie, et de sa capitale : Obuda, c’est la ville romaine d’Acquincum ; Buda, c’est la ville médiévale et baroque, siège du château royal, et enfin Pest, malgré ses origines médiévales et quelques bâtiments baroques, c’est la grande ville de la fin du 19e siècle. C’est elle qui a vraiment donné à Budapest le rang de deuxième capitale, après Vienne bien sûr, de la monarchie austro-hongroise.

Mais revenons à Buda. De quoi se compose-t-elle exactement ? Et bien, d’une part de la colline du Château : c’est le « Varhegy » qui va faire l’objet de cette promenade, mais aussi de quelques rues et places en contrebas.

Et maintenant quelques mots sur l’histoire du quartier : ses origines remontent certainement aux débuts de l’histoire médiévale de la Hongrie, c’est-à-dire au 11e siècle. Mais l’événement fondateur se situe un peu plus tard : à la fin des années 1240, le roi Béla 4, contemporain de St Louis, ordonne de construire ici une ville close, autrement dit une ville fortifiée. Le but est d’y mettre en sûreté les habitants de Pest menacés par une nouvelle invasion mongole. Un premier château royal est construit au nord de la colline, vers l’endroit où nous nous trouvons. Il sera remplacé au 14e siècle par le nouveau château construit à l’emplacement du château actuel, au sud du mont, là où se terminera notre autre promenade sur la colline du château.

Maintenant, regardons autour de nous. A droite et en retrait de l’énorme bâtiment néo-gothique qui forme tout un côté de la place, se trouve la Porte de Vienne, que vous avez sans doute franchie tout à l’heure.

Cette porte du rempart a été reconstruite en 1936, mais son nom rappelle que l’armée chrétienne qui libéra Buda de l’occupation ottomane en 1686 venait de Vienne. Elle était commandée par l’archiduc Charles d’Autriche et le prince électeur de Bavière, mais elle comptait des soldats de différentes nationalités, avec même un contingent français, envoyé par Louis 14 pour prêter main-forte aux Habsbourg- une fois n’est pas coutume ! Regardons la statue placée à gauche de la porte : c’est l’ange de la Liberté, brandissant une double croix. La statue date elle aussi de 1936.
Cette croix, dite « apostolique », n’est pas seulement l’emblème de la Lorraine, mais aussi un très ancien symbole national de la Hongrie, et elle figure dans son blason. Quant à l’occupation turque et à sa durée, nous aurons l’occasion d’en parler dans quelques instants.


<< 2 - Buda, le quartier du...         4 - L’Église Luthérienne... >>

Sommaire complet du dossier :