La place de Hess Andras ter

Buda, le quartier du chateau : de la porte de vienne a l'hotel hilton

La place de Hess Andras ter

Dans tous les cas, rendons-nous près du nº 1 de Tancsics Mihaly utca. La rue débouche maintenant sur une place triangulaire : Hess Andras ter. Allons devant son nº 4.

Nous sommes devant l’ancien couvent des Dominicains de Buda, avec la tour de son église Saint-Nicolas, dotée d’un dernier étage moderne, et ornée d’un bas relief représentant le roi Mathias Corvin, le grand souverain de la Renaissance hongroise.
À droite s’étend une longue façade de style classique, ornée de pilastres –ces colonnes qui affleurent des murs-: cette façade était celle des bâtiments conventuels.
Tout cela fait partie aujourd’hui de l’hôtel Hilton, un bâtiment moderne de 1976, à l’architecture controversée, qui intègre ces 2 fragments anciens, ainsi que des vestiges du cloître et de l’église. Mais tout ceci se trouve dans son hall.
Mais si vous n’êtes pas client de l’hôtel, notez que l’on peut voir quand même un petit morceau de l’église, sur la façade arrière, par exemple depuis le Bastion des Pêcheurs. Enfin si la curiosité vous ronge, vous pouvez aussi aller demander une carte de l’hôtel à la réception, ce qui permet de jeter un coup d’œil en passant. Cela dit, à notre avis, ce n’est pas inoubliable.

Avant de quitter Hess Andras Ter, regardons la statue de pape sur le terre-plein central : c’est celle d’Innocent 11, l’instigateur de la Sainte-Ligue, l’alliance chrétienne, contre l’Empire ottoman, qui a permis la reconquête de Buda en 1686. Elle est restée là après 1945, le pouvoir communiste ne l’a pas déboulonnée.
Quant à la maison jaune qui se trouve de l’autre côté de la place, au début de Fortuna utca : vous la reconnaissez, c’est celle du « Fortuna passage », que nous avons vu tout à l’heure.
Allons jeter un coup d’œil au n°3 « le hérisson Rouge », une maison qui daterait de 139O environ et dont le nom vient de l’enseigne placée au dessus de la porte.

Il ne reste plus sur Hess Andras ter qu’à vous dire un mot du n°5. Sur une façade latérale de l’ancien ministère des finances, s’ouvre l’accès de ses caves, aujourd’hui siège de la Maison hongroise des Vins. Un lieu pour découvrir les nombreux vignobles de Hongrie, et tout savoir sur le prestigieux Tokay, dont raffolaient Louis 14, et Voltaire.
Voilà, la place Hess Andras débouche maintenant sur celle de la Sainte-Trinité : Szentharomsag ter. Nous y découvrirons l’église Mathias, la colonne baroque de la Peste, et l’ancien Hôtel de Ville de Buda.


<< 15 - Le Tancsis Mihaly ut...         

Sommaire complet du dossier :