Les éléments légendaires concernant saint Lambert

De la cathédrale saint-paul à l'archéoforum

Les éléments légendaires concernant saint Lambert


Plaçons-nous maintenant de manière à avoir le Christ de Del Cour à notre droite et regardons l’église dans le sens de la largeur. Traversons-la tout droit jusqu’à l’autre nef latérale.

Une fois rendue dans cette nef latérale, prenons vers la gauche en direction de la chaire du prêche. Et juste avant de l’atteindre, sur notre droite, il y a une châsse, autrement dit magnifique reliquaire en forme de maison, et entièrement recouvert d’argent, de cuivre doré, de pierres brillantes et d’émaux.

Vous y êtes ? Cette magnifique boîte de métal précieux date de 1896. Elle s’inspire des grandes châsses réalisées dans la région au Moyen Âge. Les orfèvres de la vallée de la Meuse et du Rhin étaient les meilleurs et les plus prestigieux de l’Occident médiéval. La châsse face à nous contient les restes de saint Lambert qui se trouvaient, jusqu’à la Révolution, dans la cathédrale du même nom. Mais la châsse fut détruite à la révolution. Et au début du 19e siècle, ce qui restait des reliques fut amené ici et enchâssé dans ce bel ouvrage. Derrière la chasse vers la gauche, nous voyons le grand coffre de bois peint qui lui servait de protection.
Mais parlons un peu de saint Lambert, le grand patron de la ville de Liège.

Lambert était un ecclésiastique de l’époque mérovingienne, c’est-à-dire de la fin du 7e siècle. Et il était l’évêque de la ville de Tongres, qui est l’ancien siège de l’évêché, à une époque où Liège n’était qu’un ensemble de villas éparses. Lambert avait à Liège un domaine familial et une chapelle privée, où il se rendait parfois. Or, il rencontra quelques démêlés avec une femme au tempérament explosif, nommée Alpaïde, maîtresse d’un important personnage, Pépin de Herstal, maire du palais, charge équivalente à celle de premier ministre. Bref, Pépin est un personnage d’importance auquel Alpaïde donnera un enfant, le futur Charles Martel. Mais Pépin a aussi une épouse légitime, la douce Plectrude. Saint Lambert, en bon religieux, ne pouvait cautionner cet adultère. Lors d’un banquet, il aurait refusé de bénir la coupe de vin d’Alpaïde et intimé au couple illégitime l’ordre de se séparer. C’était sans compter sur le tempérament de feu de cette femme ambitieuse qui en appella à son frère Dodon pour faire taire définitivement l’encombrant évêque. Un matin que Lambert était dans son domaine de Liège, priant dans sa chapelle privée, des hommes de Dodon grimpèrent sur le toit de chaume de l’église, descendirent par un trou qu’ils ménagèrent dans le toit, et assassinèrent l’évêque. C’est sur le lieu de cet assassinat qu’un des successeurs de Lambert à l’évêché, saint Hubert, fera construire au 8e siècle une église commémorative, qui deviendra plus tard la cathédrale Saint-Lambert, siège de l’évêché de Liège.
Plus prosaïquement et plus probablement, Lambert fut sans doute victime d’une vendetta familiale entre sa famille et celle de Dodon. Pratique alors fréquente, les différents concernant la terre ou le bétail se réglaient souvent par l’assassinat d’un personnage important de la famille adverse. Mais plus tard au Moyen Age, c’est toute une histoire légendaire de St Lambert qui sera développée.


<< 7 - Le christ de Jean De...         9 - La chaire de la nef ... >>

Sommaire complet du dossier :