Le siège de la sagesse incarnée 

De la cathédrale saint-paul à l'archéoforum

Le siège de la sagesse incarnée 

Continuons à avancer vers le chœur. A l’entrée du chœur principal, regardez vers la droite. Contre la colonne de droite donc, on voit une belle Vierge à l’Enfant, assise. Elle date de 1230 environ. Cette Vierge trônant est, symboliquement, le siège du Christ, qui lui est la sagesse incarnée. Et ce type d’œuvres, ce modèle de vierge, très répandu du 11e au 13e siècle, sera appelées des « sedes sapientae», terme latin qui veut dire tout simplement « siège de la sagesse incarnée ». Nous en verrons une autre, absolument extraordinaire, dans l’ancienne collégiale Saint-Jean. Nous en reparlerons plus longuement alors.
En faisant face à la « Sedes », regardons le vitrail à notre droite.

Cette grande verrière date de la renaissance, de 1530 précisément. Regardez la scène principale au centre : elle présente la conversion de saint Paul, qui tombe de cheval alors qu’il s’apprête à aller persécuter des chrétiens au nom des chefs du temple de Jérusalem. Autour, le décor est constitué d’éléments architecturaux -colonnes, frontons, arcs- inspirés de l’architecture romaine antique, comme c’était alors la mode.


<< 9 - La chaire de la nef ...         11 - Les trésors du cloit... >>

Sommaire complet du dossier :