La Statue de la Vierge de Delcour

De la cathédrale saint-paul à l'archéoforum

La Statue de la Vierge de Delcour

Franchissons maintenant la porte à droite du monument funéraire de François-Charles de Velbruck. Nous nous retrouvons alors dans une petite rue piétonnière, la rue Bonne Fortune. Nous allons maintenant nous promener quelque peu dans ces rues pour découvrir une fontaine surmontée d’une belle statue de la vierge, sculptée par Delcour à nouveau. pour ce faire, empruntons la « rue Bonne fortune » vers la gauche, jusqu’au croisement avec une autre rue piétonne : la rue Saint-Paul. Nous vous attendons à ce croisement.

Voici donc, à angle droit avec la rue Bonne Fortune, la rue Saint-Paul. Prenons-la vers la gauche, elle nous offre une belle perspective sur le chœur de la cathédrale. Juste après le chœur, et avant de rejoindre la Place cathédrale, une large rue : c’est la rue Charles Magnette. Arrêtons- nous avant de traverser cette rue.

Face à nous : la place cathédrale. A notre gauche, la cathédrale elle-même. Regardez à droite, vers le bout de la rue Charles Magnette, nous apercevons le bout d’un grand bâtiment de pierres grises, c’est  l’université de Liège. Elle n’abrite plus aujourd’hui que les Facultés de Philosophie et de Lettres. A présent, traversons cette rue Charles Magnette et longeons la place cathédrale sur son côté droit. Après une cinquantaine de mètres, nous arrivons de l’autre côté de la place. Là, une rue débouche sur notre droite : c’est la rue cathédrale. Nous vous y attendons.

Nous avons désormais la rue cathédrale à notre droite, la place cathédrale et la cathédrale elle-même derrière nous. En face, sur l’autre trottoir de la rue cathédrale, une très large rue piétonnière : la rue Vinâve d’Ile. Le terme « Vinâve » indique un ensemble de maisons accolées les unes aux autres ? Par opposition aux maisons éparses ; Et ce nom de rue indique donc qu’ici, un noyau d’agglomération était présent, sans doute tôt dans le Moyen Age.
A l’entrée de cette rue, vous voyez une fontaine, surmontée d’une statue de la Vierge. Il s’agit d’une nouvelle œuvre de Jean Del Cour. Allons la voir de plus près !

La Vierge qui couronne la fontaine est typique du 17e siècle baroque, par son mouvement déhanché et les drapés volants de son manteau. Comme d’habitude, retenez que lorsque vous sentez du mouvement, de nombreuses courbes plutôt que des droites, cela a de grandes chances d’être du baroque. Et souvent, ce sont les vêtements (ou les cheveux) qui donnent le mieux et en tout cas le plus facilement l’impression du mouvement.


<< 11 - Les trésors du cloit...         13 - La rue du pot d’Or... >>

Sommaire complet du dossier :