Le cloître

De la cathédrale saint-paul à l'archéoforum

Le cloître

Avant de quitter l’église, jetons un œil sur le très bel orgue qui se trouve au fond de la nef, au-dessus de l’entrée du Westbau. C’est le plus ancien conservé à Liège, puisqu’il fut installé là en 1589. Son buffet date du début du 17e siècle et, à l’origine, il possédait des volets peints, représentant la vie de saint Denis. Saint Denis et ses deux compagnons sont désormais représentés en sculpture, surmontant la rangée inférieure de tuyaux, sur la balustrade de la tribune.

Allons à présent jeter un coup d’œil sur le cloître. Plaçons-nous de façon à avoir l’orgue à notre droite et la porte d’entrée derrière nous. Face à nous se trouve alors une porte – cette même porte que nous avons approchée pour aller voir le retable de la Passion. Nous allons maintenant la franchir. Elle donne accès à un petit cloître.

Empruntons la première galerie du cloître puis tournons à gauche dans la deuxième. Là, sur notre gauche, une grande porte vitrée nous donne une vue sur l’ensemble de la nef romane depuis l’extérieur.

Vous y êtes ? Comme vous l’aurez sans doute remarqué, le cloître lui-même ne présente pas grand intérêt. Si ce n’est qu’il autorise une vue rapprochée du mur roman en grès houiller. Regardons vers la droite de l’église. On mesure bien combien le toit du chœur gothique est plus élevé que celui de la nef. C’est l’illustration de ce que nous expliquions sur la construction des églises au Moyen Age. Pourquoi cette différence de niveau ? Ici, seul le chœur a été réédifié, l’argent a du manquer pour remplacer la nef romane qui, bénéfice secondaire, nous est parvenue intacte.


<< 23 - Les tableaux réperto...         25 - La place de la Répub... >>

Sommaire complet du dossier :