La Medersa

De la koutoubya a la medina en passant par la medersa ben youssef.

La Medersa

En sortant du musée, prenez la rue à votre droite. On quitte l'espace ouvert de la place en longeant le mur imposant de la medersa Ben Youssef surmonté de toits de tuiles vertes vernissées. A quelques mètres devant vous, une coupole surplombe la rue et protège l'entrée d'un splendide bâtiment. Sa porte recouverte de bronze doré ouvre sur un couloir rehaussé de zellige, de stuc et de bois sculpté.

Avant de pénétrer plus avant dans ce bâtiment, parlons un peu de la medersa, cette institution tout à fait particulière du monde musulman. Jusqu’au 11e siècle, l’enseignement en terre d’islam était surtout dispensé dans les mosquées. Mais les conditions politiques et religieuses vont changer avec les croisades. Dans le monde musulman, la nécessité se fait sentir de lutter contre les croisés d'une part, mais aussi contre les schismes internes à l’islam. C’est ce qu’on appellera la contre-croisade. Et dans cette lutte, les dirigeants musulmans vont revoir l’organisation de l’enseignement. Une structure nouvelle va apparaître : la medersa, qui sera un lieu uniquement dévolu à l’enseignement. Comme le pouvoir est détenu par les sunnites, la medersa va devenir le fer de lance de l’orthodoxie sunnite. Rappelons brièvement que le sunnisme est le courant majoritaire de l’islam. Cette branche, crée au début de l’islam, s’oppose principalement au shiisme qui lui défend l’idée d’une succession héréditaire du pouvoir dans la famille même du prophète par l’intermédiaire d’Ali gendre de Mahomet. Donc la medersa est alors une sorte de collège universitaire de droit musulman et de théologie. Au départ, on y enseigne les 4 matières dites coraniques : la lecture du Coran, son exégèse, le droit coranique et les commentaires. Mais bien vite s’y adjoignent d’autres matières comme la grammaire, la rhétorique, la médecine, les mathématiques et l’astronomie. De très nombreux étudiants y sont pris en charge et formés. L’institution de la medersa est donc un instrument de contrôle politique et religieux extrêmement efficace. Et on verra, au 12e siècle, le monde musulman se couvrir de medersas ; ce qui assurera une certaine unité du monde musulman tout en intégrant et rassemblant les composantes juridiques et intellectuelles de l’islam. Et qu’en est-il au Maroc ? Et bien, là aussi, les medersas ont joué un grand rôle. Ces édifices essentiellement urbains vont permettre de loger les étudiants étrangers à la ville en leur assurant un isolement propice au travail et en entretenant leur piété. Bien souvent, la medersa est d’ailleurs fondée par le souverain et vient compléter le rôle de la mosquée voisine. Et surtout, cette institution permettait à l’état de former son futur personnel pour occuper des fonctions politiques, judiciaires ou religieuses.


<< 15 - Le Musée de Marrakec...         17 - La Medersa Ben Yous... >>

Sommaire complet du dossier :