Promenade à partir de Westminster à Trafalgar Square : introduction

De westminster a trafalgar square

Promenade à partir de Westminster à Trafalgar Square : introduction

Commençons par nous situer : regardons la Tamise qui coule dès lors, de là où nous sommes, de droite à gauche. Le pont de Westminster,  à l’angle duquel nous nous trouvons est assez récent puisqu’il a été reconstruit en 1856. Le précédent avait été détruit par le grand incendie qui ravagea le parlement. Jusqu’au début du 19e siècle, ce pont est, avec le London bridge, l’unique moyen de franchir le fleuve. Il permet de traverser pour se rendre rive droite appelée ici South Bank, rive sud. Elle s’étire face à nous, là où vous voyez la grande roue de Londres. Il s’agit du London Eye –l’œil de Londres- érigé pour l’an 2000 avec le soutien de la British Airways. Elle s’élève à 135 m de hauteur et permet, de son point le plus haut, une superbe aperçue sur la ville. Libre à vous de le tenter ! Le grand édifice en partie semi-circulaire, au pied de cette grande roue et qui donne sur la tamise est le County hall. Autrefois palais de la région il est aujourd’hui le siège de la Saatchi Gallery, l’un des musées d’art contemporain les plus branchés de la capitale. Et à Londres, on sait ce que branché veut dire ! On y trouve d’étranges éléments comme une pièce noyée sous un mètre d'huile, souvenir de l'ancienne Gallery, ou encore des boules de résine géantes remplies de rats « fossilisés ».
Ce même County Hall regroupe aussi : un des plus grands aquariums de Londres, un musée consacré à la vie de Dali, un espace de jeux vidéo et 2 hôtels. Bref, un lieu à voir si vous avez un peu de temps.Maintenant retournons-nous : C’est de cet emplacement que nous avons l’une des plus belles vues de Londres. De l’autre côté de Victoria embankment, et à notre gauche, se déploie le plus connu de tous les monuments de Londres : le palais de Westminster, siège du parlement. Parlons-en un peu. Au 11e siècle, le dernier roi saxon, Edouard le Confesseur, voulut éloigner le palais royal de la ville de Londres en raison de rivalité avec les évêques de St Paul. Il décida de s’installer à quelques kilomètres du cœur de la cité, à proximité d’une petite abbaye bénédictine qu’il affectionnait. Il la dota de terres et lui accorda des privilèges royaux. Le palais est terminé en 1065, mais en ces temps troublés on ne jouissait pas longtemps d’un bienfait. Un an plus tard, en 1066 a lieu la bataille d’Hastings qui, menée par Guillaume le Conquérant, concède l’Angleterre aux Normands. Ce palais a depuis été reconstruit et agrandi maintes fois. Il n’est plus résidence royale depuis longtemps, mais abrite le parlement.La façade que l’on voit de là où nous sommes est celle qui donne sur la Tamise. L’ensemble forme en fait un immense rectangle ponctué de tours.


<< 1 - Informations pratiqu...         3 - Histoire de Londres... >>

Sommaire complet du dossier :