Histoire de Londres

De westminster a trafalgar square

Histoire de Londres

Avant de nous arrêter plus avant sur ce glorieux édifice, regardons la monumentale statue qui se trouve à côté de nous.Debout sur son char une femme semble s’élancer vers le palais. Elle domine les passants et fait face au parlement, de l’autre côté du pont. Il s’agit de la reine Boadicée qui a tenu tête à l’armée romaine.Cette œuvre, du début du 20e siècle, nous offre l’occasion d’évoquer l’histoire de la ville depuis les temps les plus anciens.

Si vous avez été lecteur d’« Asterix chez les bretons », vous savez désormais que les Romains ont envahi la Grande-Bretagne au 1er siècle avant Jésus-Christ. En 55 av. J. Christ, Jules César lance sa première expédition en Angleterre. Avec la conquête de l'île, le village celte de Llyn-Din prit le nom de Londinium.Boadicée, notre statue, est la reine des Icéniens, peuplade celte implantée sur le territoire conquis par Rome. Elle part en guerre contre les Romains au 1er siècle après Jésus-Christ. Elle devait avoir fière allure, cette reine guerrière, qui préféra mettre le feu au village puis se suicider plutôt que de céder la victoire aux romains. Puis les Romains reconstruisirent Londinium qui s’étendait vers l’actuel pont de Londres. Sous le règne d’Hadrien, les Romains vont occuper les 2/3 de l’Ile et délimiter leurs territoires au nord par le mur D’Hadrien, muraille destinée à les protéger des terribles hordes Ecossaises.Mais l’empire est incapable de gérer un si grand domaine. Sous les coups de boutoir des barbares, venus des plaines d’Asie centrale en vagues successives, l’empire s’effondre.En 410 de notre ère commence le déclin de Londinium et de toute la Britannia. Rome rappelle, sur le continent, toutes ses garnisons pour se défendre des hordes germaniques. Livrée à elle-même, la colonie sombre dans une longue période d'oubli. Durant ces siècles obscurs, d’autres envahisseurs vont se succéder : les plus importants seront les angles et les saxons, venus du nord de l’Europe, qui vont donner leur nom et leur langue à cette ancienne province romaine. Les Celtes se réfugieront en Cornouailles, en Irlande où chez leurs cousins d’Armorique qui deviendra dès lors la Bretagne.A la fin du 6e siècle, le pape envoie Augustin évangéliser les Anglo-Saxons. La ville acquiert alors une certaine importance à laquelle contribue le développement du christianisme. Il est dit que Londres est " le marché du monde ". Peu après, la ville se dote d'une cathédrale, Saint-Paul et devient siège épiscopal en 604. La cité demeure néanmoins un petit établissement de province, confiné au périmètre défini par les Romains. Le véritable tournant en matière d'urbanisme se situe en 1042, avec l'accession au trône d'Edouard le Confesseur, dernier roi saxon. C’est donc lui qui fait construire ce palais. Vous vous souvenez ? Juste avant l’arrivée des Normands. Mais ceci est une autre histoire et nous y reviendrons.


<< 2 - Promenade à partir ...         4 - Le palais de Westmin... >>

Sommaire complet du dossier :