La statue de Cromwell

De westminster a trafalgar square

La statue de Cromwell

Avançons d’une trentaine de mètres toujours en longeant les grilles jusqu’à la statue d’un personnage en situation d’orateur que nous allons trouver sur votre gauche.
Il s’agit de la statue de Cromwell, debout, fier sur son socle. Le « lord protector  d’Angleterre, de l’Irlande et de l’Ecosse» a reçu ce titre ici, dans la salle du Westminster hall, l’édifice qui se trouve juste derrière lui. A ses pieds un grand lion de bronze, couché, monte la garde.Deux mots sur ce personnage. Il se rendit célèbre au 17e siècle en s’opposant à la royauté et au clergé anglican. Responsable d’une guerre civile dont il sort victorieux, il fait voter par un parlement, qui lui est entièrement dévoué, la mort du roi Charles 1er en janvier 1649. Véritable maître du pays après la mort du roi, Cromwell part à la conquête de l’Irlande et de l’Ecosse en 1651. L’état anglais prend à ce moment le nom de Commonwealth. Son génie est de faire du pays, outre la 1ère puissance maritime commerciale européenne, la 1re puissance militaire navale. Il remet de l’ordre dans le royaume et instaure la tolérance religieuse. Devant ses succès sur la scène internationale, le parlement lui propose la couronne qu’il refuse. Il meurt la même année en 1658. Son fils lui succède, mais démissionne un an plus tard. Pour tous les Anglais, il reste le symbole de la puissance et de la gloire du Commonwealth. Ceci explique la présence de  sa statue devant l’un des plus prestigieux monuments de la ville.Maintenant, regardons l’édifice appelé Westminster hall, devant lequel est érigée la statue dont nous venons de parler. Remarquons qu’il est différent des autres édifices reconstruits par l’architecte Barry. Il est plus sobre et est couvert d’un toit à double pente. C’est le seul vestige de l’ancien palais, d’avant l’incendie. Il n’a jamais été reconstruit.De dimension imposante, 73m de long pour 27 m de haut, il a résisté aux flammes malgré sa charpente en bois de chêne en forme de carène de bateau, c'est-à-dire en forme de coque de bateau renversé. Erigé autour des années 1395 sur ordre du roi Richard 2, il avait pour fonction d’être un lieu d’assemblée et de tribunal. Comment pouvait-il savoir que ce lieu verrait sa perte ?En effet, son attitude pour le moins pacifique à l’égard de la France provoque l’hostilité des grands féodaux qui l’abandonnent et le destituent ici même. Il mourra en prison en 1400. Un autre roi, Charles 1er, y a été condamné à mort. La visite intérieure de la salle, très intéressante, ne peut se faire qu’avec la visite guidée de tout le parlement.


<< 4 - Le palais de Westmin...         6 - La Chambre des comm... >>

Sommaire complet du dossier :