Le roi Richard cœur de Lion

De westminster a trafalgar square

Le roi Richard cœur de Lion

Progressons encore un peu sur la rue St Margaret pour nous arrêter à hauteur de la statue équestre qui s’élève devant la grande façade du palais.
Nous voilà devant ce cavalier, l’un des personnages mythiques de l’Angleterre. Il doit son surnom à sa bravoure et son courage. C’est le roi Richard Cœur de Lion. Regardez-le chevauchant sa monture triomphalement, le bras levé et l’épée haute. Du haut de son socle, il entre en vainqueur dans la ville, héros attendu d’une population qui l’acclame. C’est le bon roi Richard qui s’en revient récupérer son royaume abandonné aux mains de son frère, le malheureux Jean sans Terre, comme nous le rappelle la fin de Robin des bois ! L’histoire, bien sûr, n’a pas toujours été aussi clémente avec ce fils d’Aliénor d’Aquitaine et de Henri 2 Plantagenêt.Roi le 6 juillet 1189, Richard 1er est couronné à Westminster le 3 septembre. Parti en croisade en 1190, il conquiert Chypre et se couvre de gloire lors du siège de Saint-Jean-d'Acre. Fait prisonnier par l’empereur du St Empire Henri 4, il réussit à s’échapper et rentre en Angleterre. Il poursuit avec succès de multiples combats contre le roi de France Philippe Auguste. Mais le dernier lui est fatal. Assiégé dans sa forteresse de Château Gaillard, il y reçoit une blessure grave qu'il ne soigne pas et qui l’entraîne dans la mort le 6 avril 1199. Richard 1er incarne dans l'histoire et l’imaginaire populaire, la figure du preux roi chevalier. Dans les faits, ce personnage ambitieux et instable a intrigué très tôt contre son père Henri 2. Malgré de remarquables actions militaires, il a, par sa politique offensive, entamé l'héritage que ce dernier lui avait laissé.


<< 7 - Le néo-gothique perp...         9 - Le porche du palais ... >>

Sommaire complet du dossier :