La façade principale de Westminster

De westminster a trafalgar square

La façade principale de Westminster

Continuons notre promenade en longeant le flanc de l’église jusqu’au portail principal qui s’ouvre à notre gauche sur une place.Nous sommes à présent sur la place de la façade principale de l’église. Elle est appelée le Sanctuary, le Sanctuaire. Un nom qui date de la période où l’abbaye disposait d’un droit d’asile. C’est ainsi que durant tout le moyen age et jusqu’au 16e siècle, les personnes en délicatesse avec la justice pouvaient se réfugier dans l’enceinte de l’abbaye. Au nom de Dieu, personne ici ne pouvait les en déloger. Cette immunité, bien pratique, a été abolie sous Jacques 1er Stuart qui ne trouvait pas à son goût la faune misérable que drainait ce droit d’asile aux portes de son église abbatiale. Il est vrai que voleurs, criminels et vagabonds se construisaient sur place des logis sordides où se côtoyait une humanité peu reluisante.Toutes les maisons furent rasées à l’exception de celles qui servirent de corps de garde, lequel ne disparut qu’à la fin du 18e.Le seul monument de la place est, en son milieu, la colonne de granit rouge surmontée de la statue de St Michel terrassant le dragon. Elle est consacrée à la mémoire des Westminster’s Boys tués à la guerre de Crimée et en Indes au cours de la révolte des cipayes.
Mais revenons à notre façade. Plaçons-nous en son milieu devant le portail principal.
En levant les yeux, nous voyons, à nouveau, que l’entrée monumentale est encadrée de 2 grosses tours. Rajouts tardifs du 18e, elles avaient, en fait, bien été prévues dès le 13e siècle, mais jamais construites. Elles encadrent le portail surmonté d’une galerie de personnages. Ils représentent une série de personnages royaux. Leurs noms, inscrits sur le piédestal, ne sont guère parlant pour nous. En effet, ils appartiennent à l’histoire mythique du Royaume-Uni. De chaque coté des portes, les statues des vertus, de celles nécessaires au bon gouvernement. Voyez à gauche : ce sont la Vérité et la justice. Puis, regardez à droite : ce sont la charité et la paix. Au dessus s’étirent les blasons des provinces du Royaume uni. Cette façade, sans grand intérêt, est très sèche dans sa composition. C’est par ici que pénètrent les souverains qui choisissent Westminster pour se marier ou qui y sont couronnés. La dernière souveraine à s’être mariée et à avoir été couronnée à Westminster est la reine actuelle, Elisabeth 2.
Charles et Diana avaient préféré la cathédrale St Paul.


<< 13 - Le portail de Westmi...         15 - Le Dean yard... >>

Sommaire complet du dossier :