L’Espace Van Gogh

Decouverte d'arles

L’Espace Van Gogh

Maintenant, à droite de cette maison aux colonnes torses et juste en face du Museon Arlaten, s’ouvre une rue, la rue du Président Wilson. Nous allons la descendre jusqu’au moment où nous verrons à droite, dans un décrochement, l’entrée de l’Espace Van Gogh et de la médiathèque Van Gogh. L’entrée est surmontée de l’inscription « Hôtel Dieu », l’ancien nom pour désigner un hôpital. Retrouvons-nous devant cette entrée : c’est à 50m à peine.

Nous voyons d’ici un cloître autour d’un jardin : entrons. Et voilà, nous sommes dans un lieu paisible et charmant, un cloître-jardin, où des parterres de fleurs sont disposés en étoile autour d’un bassin. C’est donc aujourd’hui l’Espace Van Gogh, et l’on y trouve entre autres choses, la médiathèque municipale du même nom. Et justement, pourquoi ce nom de Van Gogh ? Eh bien, parce que c’est ici, à l’ancien Hôtel Dieu d’Arles, que Vincent Van Gogh a été soigné en 1889. Il a d’ailleurs peint le cloitre et les parterres de fleurs, sur un tableau aujourd’hui conservé en Suisse, à Winterthur. Cela dit, une reproduction est placée au ras des fleurs, dans la galerie gauche du cloître (donc à gauche de l’entrée).

Vous l’avez trouvée ? Eh bien, vous pouvez juger de la ressemblance, pas tellement du tableau par rapport au cloître. Mais plutôt du cloître tel qu’on l’a restauré, avec ses couleurs pimpantes et ses fleurs, par rapport au tableau : et oui !! : C’est le tableau qui a servi de modèle pour la restauration, et pour les plantations!
Rappelons, en quelques mots que Van Gogh est arrivé à Arles en février 1888, et qu’il a peint à Arles et dans ses environs une série prodigieuse de tableaux aux couleurs éclatantes. Il est enthousiasmé par la découverte de la lumière du sud, et il invite Gauguin, qui est encore installé à Pont-Aven, à venir le rejoindre. Gauguin viendra à l’automne, et après la confrontation artistique, il y aura la confrontation tout court : des rapports de plus en plus orageux, et finalement une scène dramatique le 24 décembre 1888, après laquelle Van Gogh, dans un accès de folie, se tranche une oreille. Il sera alors interné dans cet hôpital.


<< 25 - Le curieux portail b...         27 - Les thermes de Const... >>

Sommaire complet du dossier :