Histoire du Dioclétien

Decouverte de split

Histoire du Dioclétien

Mais maintenant, revenons un instant sur ce personnage tout à fait particulier au sujet duquel les débats sont sans fin : bâtisseur génial et infatigable, tortionnaire des chrétiens, administrateur hors pair : Dioclétien était tout cela. Mais commençons par le commencement : Caius Aurélius Dioclétianus est né en 245 de notre ère, tout près d’ici, à Salone qui était alors la capitale de la région. Il était d’origine modeste. Il grimpera les échelons de la hiérarchie militaire et se distinguera par son courage et ses capacités de commandement. Dans une période très troublée de l’empire romain, à la mort de l’empereur Numérien, il sera proclamé empereur par ses troupes en 284. Sentant toutefois que son nouveau pouvoir est fragile, il le partage avec Maximien. Maximien administrera les provinces occidentales et Dioclétien les provinces orientales. Un point très important doit être mentionné : les deux hommes vont alors développer de manière très nette le culte impérial allant pour Maximien jusqu’à prétendre être la manifestation terrestre d’hercule alors que Dioclétien sera lui l’incarnation de Jupiter. Jusque-là, dans l’empire, chacun avait le droit de croire dans la divinité qu’il souhaitait. Désormais, avec le culte impérial, tous devront croire en plus dans l’empereur comme Dieu. Ou au moins le reconnaître comme tel. Et cela ne dérangeait pas grand monde sauf les chrétiens. Car ceux-ci ne pouvaient reconnaître qu’un seul Dieu. Et c’est ce qui explique que Dioclétien se soit lancé dans une politique de persécutions très violente à leur encontre. En 293, un nouveau partage du pouvoir a lieu et ouvre une période que l’on appelle la tétrarchie. En quoi consiste cette tétrarchie ? Et bien en fait à diviser encore le pouvoir afin de mieux contrôler les différentes régions de l’empire romain. Il y aura en fait 4 empereurs même si c’est Dioclétien qui est reconnu comme le « premier d’entre eux » par les 3 autres. Constance Clore gouvernera la Gaule et la Bretagne. Maximien le Rhin et l’Afrique, Galère les régions Danubienne et Dioclétien les parties les plus orientales de l’empire. Mais l’empire est alors au maximum de sa capacité d’expansion. Son objectif deviendra plutôt de se défendre. Mais toutes ses légions sont bloquées aux frontières. Et si l’une d’entre elles cède, l’Empire n’a plus de réserves à opposer. Donc, à partir de 297, Dioclétien va instituer une armée mobile de l’intérieur qui vient compléter l’armée fixée sur les frontières. Il divise ensuite l’empire en 4 grandes préfectures, elles-mêmes divisées en 12 diocèses. Le diocèse est dirigé par un vicaire qui a autorité sur tous les gouverneurs provinciaux de sa région et il a une double fonction: une fonction militaire et une fonction financière. En effet, une réforme fiscale vient compléter les réformes : une nouvelle monnaie est créée et les prix sont bloqués pour éviter l’inflation. Dans le domaine financier, une grande nouveauté apparaît: l’Italie perd en effet son privilège antérieur et doit maintenant acquitter l’impôt foncier. Enfin, Dioclétien estime que le pouvoir use, et qu’on ne doit pas rester empereur à vie : c’est pourquoi il abdique en 305 pour se retirer dans son palais de «spalato» où nous sommes. Et fait remarquable, jusqu’à sa mort en 313, il n’interviendra ensuite plus jamais dans les affaires de l’empire.


<< 5 - Les sous-sols du Pal...         7 - La Place du palais ... >>

Sommaire complet du dossier :