Le palais du Burgrave

Deuxieme promenade au chateau de prague

Le palais du Burgrave

Nous vous laissons flâner à votre guise avant de nous retrouver tout au fond de la ruelle, à l'opposé de l'entrée. Sortons maintenant de la ruelle d'or en descendant l'escalier qui se trouve tout au bout de la ruelle. En bas de l'escalier, nous prendrons sur notre droite puis encore à droite pour aboutir dans la cour du palais du Burgrave.

Voilà, nous sommes maintenant dans la cour du palais du "Burgrave suprême" au milieu des terrasses de cafés.
Le palais est bien modeste, et n’a pas, loin s’en faut, la pompe de ceux de la place du Château ! Mais, il ne faut pas trop se fier aux apparences. Car le titre de "Burgrave suprême" était très prestigieux encore au 19e siècle. Derrière ce titre pompeux se cache le personnage le plus important du pays après le roi. Le Burgrave représente officiellement le roi en son absence. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Habsbourg ne passèrent pas beaucoup de temps à Prague. Par exemple, Marie-Thérèse d'Autriche ne mit jamais les pieds au Château de Prague, qu'elle fit pourtant restaurer à grands frais au 18e siècle ! Donc c'est à la grande noblesse de cour que revint le privilège d'administrer le royaume pour les empereurs. Le palais accueille aujourd'hui le Musée du Jouet et une Exposition permanente consacrée à la poupée Barbie.
En sortant du palais, n'oubliez pas de vous retourner pour regarder les blasons qui décorent le portail, à l'extérieur.

Regardons la façade extérieure du portail, il y a bien 4 blasons aux armes de différents gouverneurs, les "burgraves" donc ayant occupé cette charge : celui de droite appartient à Jaroslav Martinic, connu comme l'un des deux défenestrés de Prague en 1618.
Juste en face du Palais du Burgrave Suprême, au N°1, se trouve le Palais Lobkowicz, bâti dans la première moitié du 16e siècle et reconstruit en 1660 par l'architecte Carlo Lurago. La façade est de peu d'intérêt.
Nous sommes finalement revenus dans la rue Jirska, cette très longue rue qui commence au niveau de la Place Saint-Georges et se termine pratiquement sur les remparts du Château. C'est la plus ancienne rue du Château. Elle constituait l'épine dorsale de la vieille place forte dès le Moyen-Age, coupant littéralement la forteresse en deux.
Continuons notre descente dans la rue Jirska. Au bout de la rue, nous voyons une grosse tour blanche : que bien sûr on appelle « Tour Noire ». C’est là une facétie toute pragoise.
Dans le système de fortification du Château médiéval, cette grosse tour carrée défendait l'entrée Est.

Juste à côté de la Tour blanche, il y a un passage qui permet de sortir du Château vers les remparts.


<< 12 - La Ruelle d'or...         14 - Le Jardin sur les Re... >>

Sommaire complet du dossier :