La place de la Minerve

Du gesu au pantheon : le quartier du champs de mars

La place de la Minerve

Nous nous trouvons maintenant sur la Piazza della Minerva, la Place de la Minerve.
Dans l’Antiquité s’élevait ici un temple dédié à Minerve, déesse de l’intelligence et des arts. L’emplacement du temple est occupé aujourd’hui par l’église dont la large façade blanche s’élève sur tout un côté de la place. C’est l’église Santa Maria sopra Minerva, « Sainte-Marie-sur-Minerve». Le peuple romain a de la mémoire, et nul n’ignore que Marie s’est simplement substituée ici à la déesse Minerve.

Observons tout d’abord l’obélisque au centre de la place. Cet obélisque égyptien provient de l’entrée d’un autre temple qui se trouvait dans ce quartier, le temple d’Isis et de Serapis. Ces divinités d’origine égyptienne, étaient très vénérées dans la Rome impériale. N’oublions pas que le seul culte obligatoire était celui de l’empereur. Hormis cela, chacun était libre de croire en ce qu’il voulait. En 1667, l’obélisque fut dressé sur la statue d’un éléphant. Les romains nomment ce curieux assemblage «le poussin de la Minerve». Encore une bizarrerie du baroque, toujours en recherche de déséquilibre, de théâtral et d’étrange. Ce n’est pas le moindre des artistes baroques qui créa cette œuvre pour le moins curieuse, puisqu’il s’agit du fameux Gianlorenzo Bernini, plus connu sous le nom du Bernin. Il est l’une des figures majeures de l’art romain du 17ème siècle. Auteur de plusieurs églises, de la Place Saint-Pierre, de nombreux monuments et sculptures, nous aurons souvent l’occasion de recroiser le Bernin bien des fois à Rome.


<< 11 - La Via del Cestari...         13 - L’église Santa Maria... >>

Sommaire complet du dossier :