La Place Sant’Igniazio

Du gesu au pantheon : le quartier du champs de mars

La Place Sant’Igniazio

Sur la place Sant’Ignazio, plaçons-nous sur les marches de l’église, en tournant le dos à sa façade.

Devant-nous s’étend la petite place, véritable chef-d'œuvre tout en courbes et contre-courbes légères. C’est ce qu’on appelle le « rococo », art galant et raffiné du 18ème siècle. On en trouve peu d’exemples à Rome qui restera toujours plus fidèle au classicisme et à la pompe baroque. Revenons à la place Saint Ignace. Elle fut dessinée en 1728 par l’architecte napolitain Philippo Raguzzini. Il s’agit d’un des espaces les mieux réussis de la ville. Sur une surface très réduite, tout en conservant l’intimité du lieu, l’architecte réussit à donner l’impression d’un espace relativement grand. Dans la réalisation, Raguzzini devait tenir compte de la présence de la façade de l’église Saint-Ignace, mais aussi de rues asymétriques débouchant sur la place, juste face à nous. Il réalisa donc une symétrie dont la particularité est de cacher les deux ruelles derrière le bâtiment central. Et pour ce faire, il les a encadré, à droite et à gauche de la place, de deux autres corps de bâtiments. Cet agencement donne ainsi à l’ensemble l’aspect d’un décor de théâtre, tout à fait caractéristique du rococo.
Déplaçons-nous maintenant au centre de la place et tournons-nous vers la majestueuse façade de l’église Saint-Ignace.


<< 22 - Les murs et ses déco...         24 - L’église Sant’ Ignia... >>

Sommaire complet du dossier :